Electricien

Electricien

L’électricien est le spécialiste des installations électriques pour les particuliers comme pour les professionnels. L’artisan électricien s’occupe de l’installation des prises électriques, de la pose des câbles puis du raccordement aux systèmes électriques centralisés dans des armoires et des tableaux avec fusibles et disjoncteurs. Désormais, il met aussi les doigts dans les configurations de télécommunications, de surveillance et de domotique.

Ce métier vous intéresse ? Vous voulez en savoir plus et peut-être devenir électricien ? Alors découvrez sans plus attendre les témoignages d’Augustin, Abed et Carole pour tout savoir sur le métier d’électricien : formations, salaire… 

En quoi consiste le métier d’électricien ?

Carole : Notre métier, c’est d’installer le courant chez vous tout en vous garantissant une vraie sécurité. Il peut s’agir d’une nouvelle installation ou d’une rénovation avec une mise aux normes. On s’occupe également de plus en plus des raccordements de télécommunication. On intervient aussi auprès des professionnels du privé et du public sur différents chantiers comme l’éclairage public par exemple.

Abed : C’est un métier artisanal dont la spécialité est l’électricité tout simplement. On s’occupe donc des installations électriques avec la pose des réseaux de câbles et de matériels comme les prises, les interrupteurs. On intervient aussi sur les dépannages car l’électricité est un élément dangereux à manier avec beaucoup de précaution.

Augustin : On est dépendant de l’électricité dans la plupart des moments de notre vie : lumière, cuisine, informatique… l’électricien est là pour procéder à une installation électrique sécurisée vous permettant de profiter du courant sans risque. Mais notre métier évolue ainsi que nos compétences. On intervient de plus en plus sur des chantiers de sécurisation avec l’installation d’équipements de vidéosurveillance notamment.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Carole : C’est un métier de connaissances, de méthodes et de logique. Avec l’électricité, c’est plus (+) ou moins (-), il n’y a pas de place aux doutes ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut pas y avoir des imprévus.

Abed : L’électricité est quelque chose qui m’a toujours fasciné. Dans mes jeunes jours, je m’émerveillais devant l’incandescence du filament d’une ampoule. Les technologies liées à l’électricité évoluent mais le courant lui ne change pas.

Augustin : Je voulais travailler de mes mains mais avec des éléments non salissant. C’est exactement ce que j’ai trouvé en devant électricien. Je fais plein de rencontres sur mes différents chantiers tout en effectuant un travail valorisant et utile.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Carole : Arriver sur des dépannages et voir des gens vivre dans des endroits dangereux : Fils dénudés, prises déboitées, multiplication des multiprises sur une même prise… Les risques d’électrocution et d’incendie sont réels. Il y a un vrai manque d’informations dans notre pays.

Abed : Les tâches sont parfois répétitives. Il faut savoir bien rester concentré sur ce que l’on fait ce qui n’est pas toujours évident.

Augustin : Le manque de considération du danger que représente l’électricité aussi bien auprès des professionnels que des particuliers. Les gens n’ont pas conscience du danger que peut représenter l’électricité.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Carole : De la polyvalence, de l’autonomie et de la méthode sont clairement des qualités qui aideront l’électricien dans ses missions de tous les jours.

Abed : Une vraie habileté pour manier les différents outils et systèmes ainsi que de la rigueur pour respecter les normes de sécurité et bien faire les choses.

Augustin : Un bon relationnel et de la souplesse pour s’adapter aux demandes du marchés.

Quelle est la formation pour devenir électricien ?

Il existe différentes formations à partir du BEP/CAP vous permettant de devenir électricien. Cependant, il est conseillé d’obtenir au minimum un Bac Pro :

  • CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques.
  • BEP Métiers de l’Electrotechnique.
  • Bac pro (ELEEC) électrotechnique, énergie et équipements communicants.
  • BP Installations et équipements électriques.
  • Bac techno STI2D.
  • Mention complémentaire (MC) maintenance en équipements et installations électriques.
  • Mention complémentaire (MC) technicien en énergies renouvelables, option énergie électrique ou option énergie thermique.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non.

Quel est le salaire d’un électricien ?

Un électricien débutant gagnera environ 1450 € brut mensuel (SMIC) au titre de sa profession. Avec de l’expérience, ce salaire tournera autour des 2500 € brut mensuel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Carole : C’est un métier artisanal très intéressant où vous ferez de belles rencontres. De plus, c’est une profession qui évolue avec son temps qui vous permettra de découvrir de nouvelles missions.

Abed : Faites-vous une idée du métier en testant durant un stage par exemple. Vous verrez tout de suite si cela est fait pour vous ou pas.

Augustin : De nouveaux usages se développent autour de l’électricité : domotique, photovoltaïque… Vous n’aurez pas de mal à trouver du travail et à vous spécialiser dans ce qui vous intéresse le plus.

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>