Animaux

Moniteur d’équitation


Vous êtes passionné par le monde équestre ? Liez l’utile à l’agréable en devenant moniteur d’équitation.

Pierre, Alice et Pascal, moniteurs d’équitation, nous parlent de leur métier, des avantages et inconvénients.
Retrouvez aussi plusieurs informations utiles : salaire, études… 

En quoi consiste le métier de moniteur d’équitation?

Pierre : Ce métier consiste à enseigner aux débutants les techniques de l’équitation, puis de déterminer un programme particulier selon son niveau.

Alice : Etre moniteur d’équitation c’est avoir comme activité principale l’enseignement. On enseigne les bases de l’équitation aux débutants : la posture à avoir, la monture, la pose de la selle, et nous informons sur les équipements adéquats. Nous programmons aussi les activités à effectuer aux confirmés.

Pascal : Ce métier consiste à donner des leçons d’équitation selon les niveaux des élèves. Il est aussi possible d’aider un cavalier à s’entraîner pour un concours en particulier.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Pierre : J’ai eu la chance de pouvoir lier l’utile à l’agréable car dés mon plus jeune âge je suis un passionné de l’équitation.

Alice : Ce métier me permet d’être en contact direct avec les animaux, la nature, et d’avoir ainsi une vie plus saine, loin de la pollution des villes urbaines.

Pascal : En plus de travailler dans un secteur que j’apprécie énormément, il y a beaucoup de postes disponibles grâce à l’ouverture de nombreux clubs équestres dans le pays.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Pierre : Nous devons nous adapter aux horaires des cavaliers, ainsi une journée peut être très longue.

Alice : C’est un métier qui demande beaucoup de responsabilité envers l’élève et le cheval, et il nous arrive de passer des journées sans monter à cheval.

Pascal : Il est parfois difficile de créer cette relation de confiance entre le cheval et l’élève. Il faut ainsi être très patient et savoir transmettre notre savoir-faire et notre passion au cavalier.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Pierre : Il faut être pédagogique, patient et compréhensif.

Alice : Pour exercer ce métier, il faut avant tout aimer la nature, être un spécialiste du cheval et de toutes les techniques existantes.

Pascal : Il faut savoir expliquer clairement toutes les étapes de l’équitation. De plus, il faut réussir à créer une connexion entre le cavalier et le cheval.

Quelle est la formation pour devenir moniteur d’équitation?

Pour être moniteur d’équitation, il faut avoir un BEP/ BAC pro afin de pouvoir préparer le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport) spécialité activités équestres.

Après quelques années d’expériences, il est possible de préparer le BEES (Brevet d’Etat d’Educateur Sportif) pour devenir instructeur, ou encore de posséder une licence professionnelle qui permet d’être le manager d’un ou plusieurs centres équestres.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non

Quel est le salaire d’un moniteur d’équitation?

Le salaire est variable selon les établissements équestres mais la moyenne est de 1 500 euros brut.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Pierre : Il faut aimer les chevaux et avoir un profil pédagogique pour pouvoir exercer ce métier.

Alice : Soyez indulgent car enseigner n’est pas toujours simple. Il faut à la fois être raisonnable et ferme.

Pascal : Il faut être surtout être passionné du monde équestre ! De plus, il faut aimer enseigner.










0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>