Bien-être au travail – Souriez, vous travaillez

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point. Besoin d'un conseiller en orientation scolaire ? Découvrez nos supers coachs.

Arbejdsglæde. Si le vocable est imprononçable, le concept est intéressant. Nos amis Danois, champions toutes catégories de l’épanouissement, ont inventé la notion de joie au travail. Jusqu’à récemment, il n’y avait bien qu’Atchoum, Joyeux et consorts pour siffloter à la tâche. Le XXIème siècle marque l’entrée dans une nouvelle ère et l’avènement d’aspirations tournées vers le bien-être. Quels sont ces petits plus qui font que l’on se sent bien dans une entreprise ? Comment cultiver l’épanouissement au travail ? Trucs et astuces pour aller au boulot le sourire en bandoulière. 

Employeurs, devenez semeurs de bonheur 

Graines de bien être 

Le travail occupe un temps considérable dans nos existences. L’entreprise n’est pas seulement un espace où l’on vient accomplir une succession de tâches contre un salaire. C’est un véritable lieu de vie, au cœur d’enjeux de constructions sociales et identitaires. Vos équipes ont besoin de s’y sentir bien pour donner le meilleur d’elles-mêmes. Quelques clés peuvent vous aider à ouvrir la porte à une ambiance propice au bien-être des salariés. 

  • Optimisez l’aménagement. Un cadre de travail agréable et confortable mettra tout le monde d’accord. On privilégie les teintes chaleureuses et les matériaux rassurants. Les bureaux deviennent des cocons que l’on ne veut plus quitter. Les plantes oxygènent, insonorisent, cloisonnent des espaces. On cherche à créer de l’intimité pour favoriser la concentration individuelle et de la convivialité pour l’émulation des idées collectives. L’ergonomie des assises est pensée pour le confort au travail. On pense bien sûr à adapter les espaces pour les personnes porteuses de handicap et les employé(e)s aux besoins spécifiques. On ne néglige ni la ventilation, ni les sources de lumière. L’investissement dans une machine à café, un babyfoot, des jeux de société ou des livres permet de casser les codes traditionnels du monde du travail austère et sérieux. En optant pour la récupération, vous faites des économies. En cas de doute, un décorateur d’intérieur, un coach déco ou une société d’audit pourra vous accompagner dans votre démarche d’actualisation du décor. Vous pouvez également recruter un Chief Happiness Officer, métier en vogue dans les startups.
  • Soyez sport. L’activité physique favorise la libération d’hormones de bonheur et permet à beaucoup de relâcher la pression. Des cours de yoga, l’accès à un punching ball ou à une piscine aideront votre équipe à se sentir mieux. Vous pouvez créer des tournois internes ou inscrire les salariés à des rencontres inter-entreprises. Esprit d’équipe, combativité et maîtrise de soi seront les mots d’ordre. Un coach sportif vous aidera à mettre en place des activités adaptées. 
  • Engagez-vous. Les salarié(e)s ont besoin de trouver du sens à ce qu’ils font. Les valeurs de l’entreprise doivent résonner en eux/elles. N’hésitez pas à placer l’entreprise dans une démarche globale. Pensez vert, solidarité et futur. Les idées de bonnes actions ne manquent pas. Le groupe se constituera alors autour d’éléments porteurs de sens. 
  • Communiquez. Une équipe a besoin de se sentir impliquée, concernée et concertée. Impliquez le personnel dans les décisions, expliquez les difficultés, cultivez l’honnêteté. Vous pouvez utiliser les jeux de rôles pour désamorcer les situations ou faire intervenir un spécialiste des interactions professionnelles. Développez les partenariats et les échanges de compétences. 
  • Optez pour la souplesse. Travailler plus n’est pas gage d’une meilleure qualité. Un(e) salarié(e) qui peut gérer son temps vous sera reconnaissant(e). Plus de temps pour la vie de famille, des plages horaires de déconnexion pour ne pas que les mails et appels empiètent sur la vie privée ou le télétravail sont des pistes à exploiter. Le temps c’est de l’argent, mais pas à n’importe quel prix. 
  • Apportez de la cohérence. Parce que vous n’achèterez pas la confiance des salarié(e)s avec un joli papier peint ou un événement de team building à montant exorbitant, le premier des conseils serait de marquer du respect pour vos équipes. Saluez chacun pour ses compétences et ce qu’il/elle amène à l’entreprise. Laissez les discriminations et le harcèlement aux médiocres. 

Récolte d’efficacité 

Développer une culture d’entreprise stimulante et propice à l’épanouissement des salarié(e)s prend du temps, demande un peu de budget et quelques adaptations. Pourtant amorcer ce virage est profitable, voire nécessaire. Vous deviendrez ainsi : 

  • Un acteur du bien-être. 67% des Français s’estiment plutôt satisfaits de leurs conditions de travail, l’autre portion est en souffrance. L’employeur a une obligation légale à lutter contre les risques psychosociaux au travail. Offrir un cadre et des conditions travail favorables fait reculer stress, dépression et détérioration mentale.
  • Un fédérateur d’équipe. Les salarié(e)s se sentiront impliqué(e)s. Le sentiment d’appartenance à un groupe est profitable à l’ambiance et à l’investissement général.
  • Une oreille attentive. Le personnel se sent compris et pris en compte. Vous aurez une action rassurante. 
  • Un incubateur de stimulation. L’équipe choyée est plus encline à travailler dur. La productivité augmente.
  • Un modèle d’inspiration. Les autres entreprises envieront votre fonctionnement et votre réussite, elles se mettront à créer du bien-être au travail, l’épanouissement deviendra la valeur phare et la souffrance au travail s’envolera.
  • Un activateur de fidélisation. Vos équipes sont bien avec vous, elles n’ont plus de raison d’aller voir si l’herbe est plus verte dans le pré voisin. Vous avez moins ou peu de turnover à gérer donc moins d’incertitudes de recrutement et de formations à mettre en place.
  • Un créateur d’affect. Susciter des émotions positives est le graal de l’entreprise. Les clients et prospects aiment les belles histoires. En soignant l’épanouissement des équipes, vous gagnez en capital sympathie. 

Employé(e)s, allez chercher bonheur 

Entreprise, Love, etc 

Les Millennials, ces trentenaires nés dans les années 80’, sont les porteurs de la tendance de l’épanouissement dans la boîte. Un gros salaire ne remplace pas la qualité de vie est la devise d’une génération qui place le bien-être individuel au-dessus de tout. Changer de métier, d’entreprise ou même de pays leur fait moins peur que risquer de s’ennuyer ou de travailler dans une ambiance hostile et poussiéreuse. Sans surprise, les nouveaux métiers du digital ont le vent en poupe, suivis de près par l’audit et le conseil. Mauvaise élève, la fonction publique semble avoir des progrès à faire pour offrir à ses salarié(e)s des conditions optimales au développement du bien-être. Les petites et moyennes entreprises sont plébiscitées pour se faire une place tout en courtisant les responsabilités. Face à l’hyper-concurrence asiatique, la précarisation du marché du travail et l’incertitude des lendemains, autant trouver du plaisir au travail. Pour être certain(e) de trouver le bien-être à travailler, il peut être judicieux de : 

  1. Faire quelque chose qui colle à nos envies. D’où l’importance de construire sa voie.
  2. Se renseigner sur l’entreprise pour connaître les rites et pratiques.
  3. Évoquer ses besoins. En lien avec les collègues, il est possible de soumettre des idées d’optimisation.
  4. Poser ses limites. Pour que l’employeur ne piétine pas votre vie privée et respecte vos droits.
  5. Équilibrer sa vie. Miser tout sur le travail est un pari risqué. Temps libre, loisirs et entourage viennent diversifier vos horizons. 

Ma petite entreprise 

Jouer selon ses propres règles. Inventer un métier qui nous ressemble. Évoluer dans un décor qu’on a choisi. Tisser du lien avec les clients et fournisseurs avec qui il y a de l’affinité. Peaufiner des projets porteurs. Se lancer des défis. À son rythme, en respectant le temps avec ses enfants ou pour s’adonner à ses passions. Ne plus trembler face à une hiérarchie dévalorisante version Stupeur et Tremblements. Et si l’épanouissement au travail passait aussi par la création d’entreprise ? 

Congé parental

Le congé parental

Les conditions pour bénéficier du congé parental, les démarches, la rémunération…
Autisme

L’autisme, on en parle ?

En France, 700 000 personnes sont atteintes de trouble du spectre de l’autisme. Un enfant sur 100 développera des TSA, soit 8000/an.

Formez-vous de chez vous !
+ de 20 formations en Comptabilité, Gestion, Juridique, RH avec EFCformation.


Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Éducateur spécialisé

Educateur spécialisé

L’éducateur spécialisé peut travailler aussi bien auprès des enfants, des personnes handicapées ou encore des adultes en rupture professionnelle, familiale.

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…