Rentrée : comment bien choisir son école ?

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.

La rentrée approche à grandes enjambées et vous n’avez peut-être toujours pas d’école, ou alors vous avez décidé d’en changer. Sans école fixe, rassurez-vous, FicheMétier.fr compte bien vous éclairer. 

Comment ? C’est simple. Enfin, pour cela, il va d’abord falloir vous défaire de tous vos préjugés sur les écoles, de toutes vos idées reçues et prendre attentivement des notes. L’orientation joue un rôle prépondérant dans la réussite de ses études, et vous le savez. Mais comment les réussir ? Il n’y a aucune recette miracle, vous dis-je, mais des choix qui sauront vous correspondre. Étudiantes et étudiants (en devenir), à vos stylos ! 

Ce n’est pas bien de préjuger…

Je vous parlais de préjugés juste au-dessus, vous devez sûrement vous questionner. Il faut préciser d’abord qu’un préjugé, c’est une « opinion adoptée sans examen, souvent imposée par le milieu, l’éducation » ; ce n’est pas moi qui le dis, c’est le dictionnaire en ligne Larousse. Un préjugé, c’est ce qui, en d’autres termes, vous empêche de penser par vous-même et qui, par extension, vous prive d’une décision parfaitement adaptée à votre situation, vos compétences, votre potentiel et à votre personnalité. Ici, il est question de choix d’avenir, alors, il vaut mieux savoir dans quel plat on met les pieds, sans se soucier des avis des uns et des autres. 

Certaines inégalités demeurent, il est vrai, d’un milieu à un autre. Sur le papier, en principe, un jeune d’un milieu aisé aura plus de chance d’intégrer une école payante (chère aussi) qu’un jeune en provenance d’un milieu modeste. C’est une réalité indiscutable et ici, pas un a priori. Néanmoins, le préjugé réside dans la croyance qu’intégrer une école chère et réputée garantit à tous ses élèves une réussite absolue. FAUX. Partiellement, en tout cas, pour la seule raison que parfois, quand on part avec un, deux ou trois tours d’avance, on a tendance à ralentir et perdre de vue la ligne d’arrivée. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il ne faut pas penser que votre réussite dépend entièrement du prix ou de la réputation d’une école. Ce qui compte, c’est ce que vous avez dans le ventre. Si vous voulez quelque chose, battez-vous pour l’obtenir, travaillez et ce, quel que soit l’endroit d’où vous le faites. 

Aujourd’hui, en France, il est vrai que certains recruteurs filtrent les CV, en ne gardant que ceux des étudiants qui proviennent d’écoles prestigieuses. C’est un autre fait, mais qui n’est pas universel, heureusement. La réputation d’une école a une certaine valeur aux yeux des responsables de recrutement qu’on ne saurait nier. Néanmoins, il est important de préciser que les meilleures histoires ne sont pas celles qui ont la plus belle première de couverture, mais plutôt celles qui sont les mieux racontées. Aucun recruteur, si expérimenté soit-il, ne connaît vraiment la valeur d’un visage sur un CV ; en tout cas, il serait incapable de le faire s’il ne s’informait que du nom de son école de formation. Ce qui fait la réputation de ces écoles, mis à part le réseau qu’elles ont réussi à se créer, qui contribue largement à les mettre sur le devant de la scène, ce sont surtout leurs méthodes et leur éthique de travail. « Mais où veux-tu en venir, Alex ? », vous dites-vous probablement. La réputation d’une école ne doit pas être votre critère principal de sélection. Ne tombez pas dans le choix par dépit ou parce qu’on vous a invité à le faire. Avoir de l’ambition ne veut pas dire essayer d’intégrer une école à 30k€ par an. Ce schéma n’a pas de sens si on recherche d’être épanoui. 

A apprendre par cœur !

Prenons en compte le fait que L’Etat Français reconnaît une école après un contrôle de la qualité pédagogique de l’établissement, de son administration, de sa gestion et des équilibres financiers. Si l’école est reconnue par l’Etat, ce dernier offre à l’étudiant la possibilité d’obtenir des aides, pour la financer, mais aussi un accès au régime de sécurité sociale spécifique. Arguments non négligeables à considérer. 

Avant de songer à une inscription dans un établissement, d’autres références doivent être vérifiées de votre part : l’inscription des formations au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) et la norme ISO 9001, qui définit spécifiquement la qualité desdites formations et du management de l’établissement. Ainsi, vous aurez la certitude que dans l’école qui fait battre votre petit cœur, les programmes auront été revus, révisés et que l’encadrement sera assuré. 

Souvent, on craint ce qu’on ne connaît pas, la peur de l’inconnu, tout ça c’est bien connu ; et aussi, on ne craint pas assez ce qu’on croit connaître. Oui, je parle encore de préjugés sur les écoles, mais il suffit. Vous savez, vous avez aussi la possibilité d’étudier à l’université, gratuitement si vous êtes boursier, et pour quelques centaines d’euros par an si vous ne l’êtes pas. Il existe ceci étant dit, quelques différences et similitudes entre l’université et les écoles.

Les principales différences et similitudes entre écoles et universités 

La variété des filières

Dans les écoles, vous n’avez pas que du commerce ou de l’ingénierie. Il faut comprendre qu’elles sont nombreuses et surtout variées en termes de disciplines. Ainsi, vous aurez facilement le choix, en fonction de vos appétences, entre la communication, l’architecture, le droit, le cinéma, les beaux-arts, la mode, le marketing, le notariat, le design, et j’en passe. En ce sens, l’université regroupe tout ce que proposent les écoles. 

La méthode de travail

Grosse différence d’univers ici : la méthode de travail. En quoi est-ce différent ? A l’université, on prône l’autonomie et l’indépendance dans l’apprentissage. Tous les cours ne sont pas obligatoires et sont bien plus théoriques qu’à l’école. L’étudiant doit donc avant tout compter sur sa motivation à être assidu pour réussir à l’université. L’accompagnement des étudiants, au regard de leur grand nombre par rapport à celui des professeurs, est donc fortement compromis, le cas par cas n’est presque pas possible et il arrive que certains étudiants en pâtissent. 

En école, il semblerait que tout soit l’inverse. L’autonomie étant, certes, en tant que qualité ultra essentielle dans le monde du travail, mise en valeur par les établissements, elle n’est néanmoins pas la seule chose sur laquelle peuvent compter les étudiants. En effet, le nombre d’élèves par classe dans une école est de loin inférieur à celui que l’on trouverait à la fac. Par conséquent, les enseignants peuvent leur offrir un suivi plus personnalisé et constructif. Ensuite, les sorties scolaires, événements, et travaux de groupes sont également plus fréquents dans une école. Il est (bien) plus facilement demandé à un étudiant de participer, d’être acteur du cours, pour sa progression, pour sa formation. 

Il va de soi que les méthodes de travail sont propres à chacun, et qu’il n’est pas garanti qu’un encadrement des professeurs fasse progresser un étudiant plus vite. Libre à vous de travailler comme vous l’entendez. 

Les frais de scolarité

Ah… L’argent ! Le coût de la formation est évidemment un facteur important à prendre en considération. J’ai abordé le sujet un peu plus haut sans entrer dans le détail des prix, mais globalement, l’université, dans le cas où vous la paieriez, ne vous reviendrait qu’à 300€, voire 400€ par an ; tandis qu’une école privée peut facilement se situer entre 5 000 et 10 000€ par an. Pas de panique !!! Des alternatives existent, naturellement. Il est possible pour un étudiant d’effectuer un prêt pour payer sa scolarité dans une école privée et peut bénéficier d’aides de l’Etat, s’il est boursier. Ou bien, et là je sais de quoi je vous parle, pour avoir moi-même choisi cette voie-là : l’alternance. L’alternance est un excellent moyen de se faire financer sa formation tout en progressant dans son domaine à une vitesse que la théorie d’une université seule ne permettrait pas. Vous voulez en savoir plus sur l’alternance ? Cet article est fait pour vous ! Enfin, vous devez cliquer sur les mots en rose, quoi. 

Comment bien choisir son école ? 5 critères clés 

Le coût de la formation

Evidemment ! Veiller à faire le bon choix quand il s’agit de trouver son école, c’est aussi s’assurer de faire un bon investissement. Etudier dans un établissement a un coût mais, comme nous l’avons précisé plus haut, il existe des alternatives viables pour les étudiants, comme les aides, le prêt étudiant, ou, et là je vais vous surprendre… L’ALTERNANCE ! Pardon d’avoir crié, je ne manque juste jamais d’enthousiasme quand j’en parle. 

La reconnaissance des diplômes 

Nous avons évoqué ce sujet au début de l’article, aussi nous ne reviendrons pas dessus en détail, mais il est essentiel, si vous voulez vous assurer un poste en sortant de l’école, de vérifier que le diplôme que vous tendez à obtenir est reconnu par l’Etat. Car, s’il est reconnu par l’Etat, il le sera par les entreprises, et vice (et) versa. J’adore les Inconnus, un hommage était nécessaire. 

Se renseigner sur le programme

Cela semble évident, mais tout le monde n’y pense pas : se renseigner sur le programme de la formation visée. Sachez où vous décidez de mettre les pieds, en analysant ce qui est prévu pour vous. Les cours, le volume horaire, les formations complémentaires, les ateliers, tout cela vous aidera dans votre prise de décision. 

La situation géographique 

On est plus efficace dans un lieu où l’on est heureux ; alors, si vous préférez travailler près de chez vous, étudier dans une ville que vous affectionnez particulièrement ou alors aller à l’autre bout du pays, qu’à cela ne tienne, rien n’est trop beau pour vous ! 

Les débouchés 

Nombreux sont ceux à ne pas savoir quoi faire exactement, ni dans quoi se lancer, et c’est tout à fait humain de ne pas savoir ce qu’on veut que l’avenir nous réserve. On serait moins humain, si tout était si simple, pas vrai ? Alors, le moins que vous puissiez faire, c’est de vous renseigner sur les débouchés, sur ce qui se passera au sortir de l’école, les métiers auxquels vous pourriez vous identifier, les portes que vous pourrez aisément enfoncer diplôme en poche et surtout, si tout cela vous correspond. L’objectif est de voir le plus loin possible pour se donner plus d’idées. Retrouvez la liste des métiers accompagnés de leurs vidéos sur notre site !

Le mot de la fin

Alors, comment s’est passée votre lecture ? C’était un peu long mais vous êtes arrivés à bon port, les amis, c’est l’essentiel ! Vous avez désormais toutes les cartes en main pour bien sélectionner votre école. N’oubliez pas de bien vous documenter avant d’en sélectionner une. Ne visez pas le prestige à tout prix, car certaines écoles n’acceptent dans le fond les étudiants, sous couvert de concours prétendument difficiles, simplement pour renflouer leurs caisses ; et ne pensent pas, à ce titre, aux compétences desdits étudiants. Il est important donc, que vous ne donniez pas votre argent à des usines qui ne connaîtront pas votre prénom. Privilégiez, si je puis me permettre, une école moins connue et/ou qui met en avant le côté humain, et qui saura vous mettre en valeur, vous donner la confiance nécessaire pour vous former dans des conditions optimales. La finalité, c’est vous. Vous êtes l’objet de votre investissement. 

En conclusion, je n’ajouterai que cela à tous les conseils que je viens humblement de vous donner : croyez en vous, quoiqu’il advienne, et travaillez dur. Vous êtes votre propre avenir, et aucune école, si chère soit-elle, ne pourra vous en garantir un, si vous ne travaillez pas pour gagner ce que vous méritez. Merci, pour votre écoute, et à très vite, c’était Alex, à vous les studios !

Que faire après le bac ?

Que faire après le BAC ?

En manque d’inspiration pour ce que vous allez faire après le baccalauréat ? Voici 7 pistes utiles qui devraient vous aider à y voir …
Bac S

Tout savoir sur le Baccalauréat S

Tout savoir sur le Bac S – Baccalauréat S (Scientifique) – Découvrez le programme en 1ère et en Terminale, ainsi que les débouchés post-bac.

Comment devenir auto-entrepreneur ?

Qui peut devenir autoentrepreneur, comment et sous quelles conditions ? Fiche Métier vous donne toutes les informations pour vous aider à vous lancer.
CV 2021

Créez un CV qui cartonne en 2021 !

Un CV qui cartonne ? Bien sûr que c’est possible. Fiche Métier vous dit comment vous démarquer des concurrents (mais néanmoins amis)

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.


Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Assistante sociale

Assistante sociale

L’assistant de service social accompagne et oriente des enfants, adultes, familles, ou groupes, en difficultés.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Accompagnant éducatif et social (AES)

Accompagnement éducatif et social (AES)

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes ou des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…