Et si vous vous formiez à distance ? Plus de 100 formations proposées par notre partenaire. Plus d'informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Bien rédiger une lettre de motivation n’est pas un exercice aussi facile que ce qu’on pourrait croire. En effet, il y a toujours de nombreux pièges dans lesquels les candidats tombent encore et encore, et ce malgré le nombre incroyable de conseils disponibles sur internet : lettre de candidature beaucoup trop généraliste, trop personnelle, très mal structurée, redondante avec le contenu du CV, trop centrée sur le candidat, n’abordant pas vraiment les enjeux de l’entreprise, insuffisamment orientée résultats, bourrée de fautes d’orthographe. Stop, arrêtez le massacre ! 

Mais comment faut-il faire pour bien rédiger sa lettre de motivation et puis d’abord quel est l’intérêt d’en écrire une ?

#1 Une lettre de motivation, mais pourquoi faire ?

Rien qu’en prononçant son nom, « lettre de motivation », de nombreux candidats soupirent longuement : « Pfff, ça ne sert à rien, c’est trop difficile à écrire, ça répète généralement ce qui est déjà dit dans le CV, elles se ressemblent toutes, c’est au final beaucoup de bla-bla-bla ».

Pourtant laissez-moi vous poser une unique question : lorsque vous souhaitez un poste plus que tout au monde, que celui-ci correspond réellement à votre job idéal, que vous êtes en recherche d’emploi depuis trop longtemps à votre goût ou que vous êtes à l’affût de la nouvelle expérience qui changera votre vie professionnelle, pensez-vous que deux documents soient vraiment de trop pour plaider votre cause et présenter vos motivations auprès d’un employeur ? Je ne crois vraiment pas.

N’oubliez pas, il s’agit de convaincre une personne qui ne vous connaît pas et qui a un problème à régler, de vous rencontrer vous, pour espérer vous embaucher, pour le meilleur et pour le pire.

Heureusement que, pour espérer atteindre cet objectif, il y a non seulement un CV, mais également et surtout une lettre de motivation. C’est une chance, vous dis-je. Une chance d’en dire plus, d’expliquer, de préciser, de donner un contexte, de souligner un résultat, de dire ce qui vous intéresse vraiment en toute franchise. Ne la gâchez pas. Ne laissez pas passer cette occasion unique de faire une première bonne impression. Et surtout, utilisez la lettre de candidature à bon escient. Faites-en sorte qu’elle serve intelligemment votre stratégie de recherche d’emploi.

La lettre de motivation est l’élément qui peut faire changer une sélection très serrée en votre faveur : lorsque votre CV ressemble trop à celui d’un autre, lorsqu’il est trop pauvre en expériences, ou trop monotone, ou trop ceci et pas assez cela. La lettre de motivation va pouvoir faire la différence en apportant de nouvelles informations ou certaines précisions. Elle va vous permettre de continuer à personnaliser cette relation à distance qui s’instaure entre les deux parties, recruteur et candidat.

En tous les cas, c’est une occasion unique de s’exprimer : sur ce que vous savez de l’entreprise, sur vous et sur ce que vous pourriez faire ensemble, dans le cadre d’une collaboration commune : rédigez-la sérieusement !

#2 Une lettre de motivation, mais comment faire ?

Mais comment élaborer une lettre de motivation efficace et pertinente ?

Tout d’abord, sachez que, comme pour toute présentation écrite, vous devez structurer le contenu de votre lettre de candidature.

Avant de la rédiger, vous devez prendre le temps de noter et de rassembler vos idées sur un brouillon : le résumé des faits marquants survenus au cours de votre carrière ; les mots et les valeurs qui vous caractérisent ; ce que vous savez vraiment faire ; ce qui vous motive le matin quand vous vous levez, pour vous rendre au travail ; la vision que vous vous faites de l’entreprise dans laquelle vous postulez ; la façon dont vous appréhendez votre future collaboration ; les raisons pour lesquelles cette future coopération est évidente et fonctionnera. Notez également ce que vous aimeriez entreprendre dans le futur et enfin, le contexte de travail qui vous correspond.

Une fois cet exercice achevé, vous pouvez commencer à écrire un premier jet :

En haut, à gauche, vos coordonnées, à droite ceux de l’employeur. Si vous avez des liens vers vos profils de réseaux sociaux (Linkedin, Viadeo, autres blogs), vous pouvez également les rajouter là.

Plus bas, à droite, la date du jour et le lieu d’où vous écrivez cette lettre.

Au centre, l’objet de tous vos désirs : l’intitulé du poste pour lequel vous souhaitez candidater aujourd’hui, le nom de la société concernée et les détails liés au contrat proposé (CDD, CDI, temps plein, etc.).

Vous pouvez ensuite commencer votre lettre de motivation à proprement parler. Pour cela, vous pouvez tout à fait utiliser une structure classique, ce qui compte c’est la façon dont vous allez parler de vous et de cette future collaboration :

  • Les premières lignes évoquent ce que vous avez compris du besoin de cet employeur et de sa problématique, du contexte du recrutement et de la stratégie affichée ou sous-jacente de son entreprise. Pour argumenter et affiner votre introduction, vous devez absolument vous documenter sur l’entreprise, connaître son actualité, à travers la presse et bien sûr son site internet.
  •  La seconde partie reprend de façon synthétique les éléments forts de votre parcours professionnel, en insistant sur vos réussites, chiffres à l’appui. C’est ici que vous prouverez que vous avez su évoluer au sein d’équipes variées, ou que vous avez contribué à des projets vraiment innovants, par exemple. Surtout, décrivez bien le contexte dans lequel vous avez évolué : équipe, managers. Cherchez ce petit plus qui a fait de chacune de vos expériences quelque chose d’unique : par exemple, à chaque fois, qu’en avez-vous appris et retenu ?
  • La troisième partie aborde de façon transparente et honnête, votre part d’humanité : quel individu êtes-vous, quelles sont vos valeurs, quel est votre objectif de vie, qu’est ce qui est réellement important pour vous, au quotidien, au travail, dans l’avenir.

N’oubliez pas que les recruteurs placent le savoir être et le savoir-faire au même niveau d’évaluation. Chacun de ces éléments pèse donc 50 % dans la balance. Vous devez donc faire attention à chacun des mots employés, afin d’orienter leur choix vers votre candidature.

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE