En finir avec le harcèlement scolaire

L’école devrait être un lieu dans lequel on se sente bien dans ses baskets pour apprendre et se former. Pour 700 000 élèves, les murs de l’école représentent un danger. Le harcèlement et ses acolytes pression psychologique, violence et humiliation se sont installés, faisant vivre à certains jeunes un calvaire. Comment réagir quand on est harcelé dans un cadre scolaire ? À qui s’adresser pour briser le silence ?

À quoi ressemble le harcèlement scolaire ? 

Dans les murs de l’école 

Le harcèlement scolaire s’enracine bien souvent dès l’école primaire. Un enfant est pris en grippe par un ou plusieurs autre(s) enfant(s). Il arrive malheureusement qu’un adulte aussi s’en prenne à un enfant. Moqueries, sobriquets ridicules, bourrades, détérioration ou vol de matériel sont les prémices de comportements qui deviendront réguliers, répétés et avec pour but précis de blesser psychologiquement et physiquement le bouc émissaire. Le collège est un terreau faste pour le harcèlement pendant l’adolescence. Durant cette période de soif de reconnaissance et de bouillonnement hormonal, pour s’imposer ou ne pas être mis de côté, certains n’hésitent pas à maltraiter leurs camarades. La violence peut monter crescendo. Chantage, racket, persécution, passage à tabac, attouchements ne sont pas à exclure. La situation peut se poursuivre au lycée et même dans les cas plus rares dans les études supérieures. Les harceleurs sont aussi bien des garçons que des filles. Ils agissent par reproduction d’un modèle familial, par imitation d’un leader, par ennui ou par crainte de devenir eux-même des harcelés. Les bourreaux s’en prennent à la couleur de la peau, à la religion, aux origines, à la famille, au genre, à la sexualité, au physique, aux compétences intellectuelles… Tout est bon comme prétexte pour humilier l’autre. Dans les cours de récréation, à la cantine, en salle de classe, dans les toilettes, au gymnase. Mais pas seulement. 

Quand le harcèlement se poursuit après l’école 

Raser les murs, éviter les transports publics, marcher vite ou en regardant ses pieds est devenu le quotidien de jeunes harcelés. Même de retour à la maison, la quiétude n’est pas assurée. Les nouvelles technologies sont présentes partout. La jeunesse est équipée de plus en plus tôt et de façon de plus en plus systématique de tablettes et de téléphones hyper connectés. Pour le meilleur et pour le pire. Internet a ouvert la voie d’un harcèlement plus perfide. Le harceleur devient difficile à identifier et il n’a plus besoin du cadre de l’école pour s’amuser sur ses victimes. Le harcelé ne bénéficie plus du temps de répit à la maison puisqu’il peut recevoir 24h/24 et 7 jours sur 7 des insultes et menaces reprises en choeur par des internautes inconnus. Les filles sont les plus nombreuses à subir le cyberharcèlement. Elles reçoivent de façon non consentie des photographies équivoques ou pornographiques en sexting. Les ex n’hésitent pas à les basher sur des comptes Ficha en exposant leurs photos dénudées. La méchanceté semble contagieuse, les réseaux sociaux et les messageries instantanées agissent comme des catalyseurs. La rumeur devient virale. D’ailleurs, pendant le confinement, le harcèlement de jeunes via Internet a explosé. 

J’ai mal au harcèlement 

Bobo au corps 

Le harcèlement fait physiquement mal. Les coups et blessures que l’on peut subir, bien sûr. Un corps qui vit dans la peur crée des réactions en chaîne : 

  • Maux de tête
  • Douleurs intestinales
  • Réactions cutanées type eczéma
  • Nausées
  • Insomnies 

Bobo à l’âme 

Subir un harcèlement implique d’être soumis à une forte pression psychologique. Il n’est pas rare de développer : 

  • Des techniques de contournement de l’école
  • Une phobie scolaire
  • Une humeur irritable
  • Une forme de violence sur soi ou sur les autres
  • Des troubles de l’alimentation
  • Un isolement
  • Une dépression
  • Des idées noires 

Les cas de tentative de suicide se sont multipliés chez les jeunes en réponse à un harcèlement envahissant. Pour les jeunes, les parents et les instances éducatives, il y a urgence à déceler la souffrance et à agir pour empêcher le pire

Le harcèlement à l’école : basta ! 

Dire stop au harcèlement peut être une question de vie ou de mort. Il y a dans tous les cas une nécessité de briser le silence. Quand on est harcelé, on ne veut pas parler. On a peur de décevoir ses parents, de passer pour un minable. On craint les représailles et on ne veut surtout pas avoir l’air d’une balance. Pas question non plus d’être pris pour un mytho ou de risquer de ne pas être cru. Pourtant, en parler, c’est déjà faire un pas contre le harcèlement scolaire. Pour rappel, la loi punit le harcèlement, y compris via Internet. Amende et peines d’emprisonnement à la clé pour les harceleurs et les détourneurs d’images personnelles. 

Les bons interlocuteurs 

Trouver la personne avec qui on se sent le mieux pour exprimer son mal être est important. Plusieurs personnes peuvent être mises dans la confidence pour enclencher des actions visant à se protéger

  • Les parents. Ce sont eux qui accompagneront le jeune dans les étapes de lutte contre le harcèlement. Ils l’aideront aussi à prendre confiance en lui et à se construire plus fort de cette épreuve. 
  • Un médecin. Familial ou scolaire, il pourra élaborer un diagnostic et proposer le soutien de médecins spécialistes. 
  • Le personnel pédagogique. Enseignant, professeur principal ou CPE qui pourra intervenir auprès du groupe concerné. 
  • Les plateformes d’écoute et sites Internet. Il en existe plusieurs qui prendront le problème à cœur et pourront fournir des conseils de procédure. 

Téléphone : 0800 200 200 

À connaître également la plateforme officielle du gouvernement Non au harcèlement ainsi que la page Facebook Non au harcèlement à l’école

  • La police. Accompagné d’un adulte et après avoir constitué un dossier pour déposer une plainte. 

Quelques conseils pour bannir le harcèlemen

  • Parlez. One ne le répétera jamais assez, il est absolument essentiel de parler de ce que l’on vit et de ce que l’on ressent. Un adulte aidera à trouver des solutions et d’autres harcèlements pourront être évités. 
  • Pensez le monde comme une fenêtre ouverte. Le harcèlement scolaire n’est pas une fatalité. Il est possible de changer de classe, d’établissement ou même de commune. Un Projet d’Accueil Individualisé peut être mis en place par l’ensemble de l’équipe éducative, les parents et la mairie ou le département pour aménager le temps scolaire afin de rendre le quotidien du jeune moins difficile. Il est aussi possible d’apprendre à la maison avec des cours à distance ou dans le cadre de l’Instruction En Famille. 
  • Apprenez à blinder votre tête. Le comportement des harceleurs n’est pas légitime. Il est possible d’apprendre à renforcer ses défenses psychologiques pour avoir du répondant face aux attaques verbales, mettre à distance les émotions négatives et se construire en harmonie. 
  • Jouez les Jackie Chan. Sans inviter à la violence, la pratique du self défense ou des arts martiaux donne une certaine confiance en soi. De l’extérieur, on a souvent moins envie d’embêter une ceinture noire. 
  • Ne négligez pas cette situation. Il est tentant de nier ou de minimiser les faits mais ce que vous vivez est grave et pourra avoir des conséquences sur votre futur. Le harcèlement scolaire ne doit pas être banalisé. 
  • Gardez les preuves. Les messages et photos reçus permettront d’appuyer vos propos et de prouver la répétition des attaques. Filmer les agresseurs facilite leur identification. 
  • Témoignez. Pour aider les autres harcelés à sortir du silence. 
  • Mettez au point des règles de conduite. Dans le cadre familial, le dialogue et la confiance doivent aider à parler d’une situation difficile. Réguler son usage d’Internet permet d’en limiter les dérives. 
  • Méfiez-vous des images. Sortie de son contexte, une photo un peu dénudée peut être détournée, interprétée, modifiée. Il est difficile d’anticiper les réactions d’un(e) partenaire déçu(e), triste, vexé(e), blessé(e) dans son orgueil. Les sextapes, photos glamour et textos suggestifs sont à manipuler avec précaution. 
  • Pensez à vous. Il n’y a pas de mal à vouloir se préserver et prendre soin de soi et de son avenir. 
  • Regardez 13 Raisons Why. Une série Netflix adaptée du récit de vie d’Hannah Beker sur le harcèlement scolaire. 
CIO

GO au CIO !

Quel est le rôle du CIO (Centre d’Information & d’Orientation) ? Pourquoi s’y rendre ? Voici la liste complète des 400 CIO en France.
Discriminations école

Stop aux discriminations à l’école

Qu’est-ce que la discrimination en milieu scolaire ? Comment se défendre contre les idées reçues et faire valoir ses droits ? Focus sur les inégalités…
Financer ses études

Comment financer ses études ?

Besoin d’argent pour financer vos études ? Connaissez-vous les allocations pour la diversité ou encore la Fondation des grandes écoles ? On vous dit tout…
Baccalaureat ES

Tout savoir sur le Baccalauréat ES

Vous envisagez de suivre une filière ES (Economie & Social) ? Voici tout ce que vous devez savoir concernant le programme et les débouchés.
Alternance

L’alternance, comment ça marche ?

Contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage ? Tout savoir sur l’alternance : pour qui ? Quelle rémunérations ? Voici les réponses à vos questions.
Réussir sa prépa

Comment réussir sa prépa ?

La classe prépa – ou la CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) – peut en effrayer plus d’un. Avec une bonne méthode, tout est possible.





Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !

Paysagiste

Paysagiste

Le paysagiste pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres.

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Secrétaire médicale

Secrétaire médicale

Être secrétaire médicale, c’est d’abord accueillir les patients, physiquement ou par téléphone.

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.


On répond à vos questions

Besoin d'aide ? 🙌