Post-bac : comment bien choisir son orientation ?

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.

Pas besoin d’attendre de commencer une nouvelle année calendaire quand on veut s’armer de bonnes résolutions : une nouvelle année scolaire peut en être la cause. Et quelle année scolaire que celle-ci, n’est-ce pas ? C’est l’année de transition, le saut dans le grand bain, et, espérons-le, vers une ascension continue. Vers l’infini, et au-delà, dans l’enseignement supérieur

Le diplôme du bac ? C’est juste le tremplin vers de nouvelles aventures, un moyen d’avancer. Ce qu’il se passe après vous est encore inconnu, puisque vous n’y avez pas encore goûté, même si vous vous êtes fait votre petite idée de ce qui arrivait ; et ce qu’il se passe après, c’est justement ce qui compte le plus. L’après-bac, post-bac, comme on l’appelle communément, comment faire le bon choix ? Sur quels critères se baser pour bien choisir son orientation ? Quelles étapes à suivre ? Comment bien sélectionner ses vœux ? FicheMétier.fr vous explique tout sur l’après-bac, pour un dossier en béton

Post-bac, quésaco ?

De plus en plus de jeunes, moins jeunes et parents sont concernés par l’orientation post-bac. Compléter son dossier peut parfois s’avérer compliqué, nombreuses sont les inscriptions sur Parcoursup, les candidatures sont bouclées plus vite qu’on ne le croit et les admissions dépendent d’une multitude de facteurs qui ne seront pas que de votre ressort. Certes, la perspective d’être refusé ou accepté peut flouter le sentier de la sérénité pour un jeune, mais, diplôme en poche et bien armé, celui-ci n’aura plus de souci à se faire quant à son entrée dans l’enseignement supérieur. 

Parcoursup (anciennement APB) est une plateforme en ligne qui vise à faciliter et centraliser les pré-inscriptions en première année d’études supérieures. Mise en place en 2018 dans le cadre de la loi concernant l’orientation et la réussite des étudiants par Emmanuel Macron, elle permettra cette année à plus de 660 000 étudiants d’émettre des vœux d’orientation. 17 000 formations sont concernées. Le spectre représentatif des formations est large : universités, Sciences Po, STS, IUT, écoles d’ingénieurs et de commerce, Institut d’études politiques, formation en travail social et infirmier, écoles de vétérinaires. Certaines écoles privées de communication, d’art ou d’ingénieurs ne sont pas sur Parcoursup, il est donc important de rester vigilant pour connaître leurs dates et modalités d’inscription.

La pression est grande, parfois trop pour certains d’entre vous, mais n’ayez crainte. Plus facile à dire qu’à faire vous me direz. Certes (même si je suis déjà passé par là), il est difficile de rester serein quand il s’agit de son avenir, dans une atmosphère où tout le monde est dans le même bateau, où les professeurs vous rabâchent les mêmes discours sans arrêt… Les échéances montrant le bout de leur nez également, vous rapprochant chaque jour un peu plus de cet objectif, de ce tournant dans votre vie, l’air peut être lourd… Il est vrai que le stress peut s’avérer conséquent, mais il n’est pas une fin en soi et surtout, pas le meilleur moteur s’il n’est pas utilisé astucieusement.

Vous doutez, parce que vous n’êtes pas sûrs d’avoir fait le bon choix, d’être pris là où vous voudriez l’être, patientant sagement sur la liste d’attente d’une école… et bien d’autres craintes qui dépendent de tout un chacun. C’est naturel, et cela montre que vous êtes concernés par votre avenir, que la perspective de votre évolution vous tient à cœur. C’est déjà un bon signe, puisqu’il vous poussera à vous donner les moyens, tôt ou tard, d’aller chercher ce que vous désirez le plus. 

Désormais, quelques astuces pour bien choisir son orientation, que je me ferai, au nom de l’équipe FicheMétier.fr, un plaisir de partager avec vous. Armez-vous d’espoir et d’ambition, et délaissez le désespoir, car vous vous apprêtez à réussir votre orientation. 

7 astuces pour une orientation judicieuse 

  1. Penser en profondeur (et tôt) à son avenir

Tâche compliquée, j’en conviens, mais Rome ne s’est pas faite en un jour, alors, il faut du temps pour que vous arriviez à vous construire. Autrement dit, ne vous y prenez pas à la dernière minute. Un projet, ça se pense, ça se prépare ; ne faites pas de vœux qui n’ont pas de sens pour vous et surtout, si vous ne savez pas de quoi il s’agit. Pour cela, il faut bien se questionner, vouloir prendre du recul. “Qu’est-ce que j’aime ? Qu’est-ce qui me met en valeur ? Qu’est-ce qui me fait sourire ?” sont autant de questions qui vous aideront à savoir et à trancher. 

  1. Se créer un bon entourage

Parfois, on ne sait pas ce qu’on veut vraiment avant d’échanger sur la question. Même si on connaît plus ou moins nos appétences, nos goûts et nos passions, il est compliqué de savoir vraiment ce qui nous convient, ce qui est bon pour nous. Alors, dans ces moments-là, on n’hésite pas à demander un avis, voire une assistance. Discuter de son projet avec quelqu’un de plus expérimenté par exemple, avec des conseillers d’orientation, des professionnels pratiquant le ou les métiers visés, qui pourraient devenir des mentors, ou même parfois simplement, des proches. Sachez que d’ici peu, il sera possible sur le site FicheMétier.fr d’échanger avec professionnels et étudiants, pour vous aider à trouver votre voie. Le tout est de ne pas se refuser un ou plusieurs regards extérieurs, car grâce à eux, on parvient à se donner plus d’angle et, par extension, plus d’idées. 

  1. Avoir plusieurs cordes à son arc

Ne pas mettre tous ses vœux dans le même panier, si je puis dire. Qu’est-ce que ça veut dire ? Concrètement, ne vous lancez pas à corps perdu vers une seule orientation, pensez à des possibilités annexes, à un plan B ; ne vous fermez pas et explorez le champ des possibles. Plus vous aurez de choix, mieux ce sera pour vous. 

  1. S’informer pour mieux se former

Les étapes à suivre ne sont pas que celles imposées par les échéances de Parcoursup ; le cheminement réflexif doit précéder toutes ses étapes. Les questions sont variées alors : Quelles sont les formations ? Que puis-je en tirer, à quel point sont-elles riches ? Quels cours sont proposés ? Quelle fréquence pour les examens et quelles compétences me permettent-ils d’acquérir ? Quels débouchés au sortir des formations ? Et surtout, est-ce qu’elles sont en accord avec mon projet professionnel ? C’est en se posant les bonnes questions, que l’on trouve les bonnes réponses. 

  1. Projet professionnel VS Marché de l’emploi 

La réalité du marché diffère de nos idées et idéaux, bien souvent. Il faut accepter un fait incontestable en France : certains secteurs recrutent plus que d’autres. Vous avez à présent un projet plus défini en tête, ou un rêve que vous voulez réaliser, il faut vous préparer psychologiquement à ce que vos attentes ne soient peut-être pas remplies. Ce sont des choses qui arrivent ; et relativiser sur la question permet de limiter le degré de frustration et de déception. Un métier n’est pas moins fait pour vous parce que vous ne l’aviez pas imaginé ainsi. Un bon moyen d’être toujours étudiant et de comprendre le monde du travail en même temps : l’alternance

  1. Ne pas avoir peur 

Le stress peut être facteur de mauvaises choses, comme l’inverse ; tout est question de perspective encore une fois ; une descente peut aussi être une montée, selon le point de vue. Parcoursup, le post-bac, ça fait peur, car tout le monde en parle, car on associe cette plateforme à l’avenir, mais l’avenir n’a rien d’une chose figée, l’avenir change en fonction de vos choix et il n’y a rien de dramatique à cela. Pas de stress à avoir. Rassurez-vous. Suivez les étapes, ne vous fermez à aucune filière, minimisez l’enjeu tout en poursuivant votre apprentissage. On éteint la peur en ne la laissant pas dicter nos choix. 

  1. Ne pas s’oublier

Il est essentiel de ne pas s’oublier. Que veux-tu dire, Alex ? Il faut penser à soi, continuer (ou commencer) une activité extrascolaire, par exemple. Ne pensez pas qu’à l’école, ou à votre orientation, mais pensez à vivre, à ne pas passer à côté de vos jeunes années. Elles sont précieuses et aussi formatrices. On ne se forme efficacement qu’en reposant notre cerveau, en s’ouvrant à d’autres horizons et en ne se perdant pas de vue. Qu’est-ce que vous aimez ? Bien, maintenant, faites-le. Vous verrez. Trop de stress ne tue pas le stress ; il le nourrit. Profitez donc de votre scolarité en faisant ce qui vous plaît dans la vie. 

Trouver sa voie

Comment trouver sa voie?

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa …
CIO

GO au CIO !

Quel est le rôle du CIO (Centre d’Information & d’Orientation) ? Pourquoi s’y rendre ? Voici la liste complète des 400 CIO en France.

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.


Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Infirmier

Santé

L’infirmier apporte des soins au patient, l’écoute, le rassure. Elle fait souvent le lien entre le médecin et le patient.

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Accompagnant éducatif et social (AES)

Accompagnement éducatif et social (AES)

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes ou des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.