5 bonnes raisons de faire une école de commerce

Vous souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se) avec un essai gratuit.

Vous hésitez à intégrer une école de commerce ? La lecture de cet article vous aidera sans doute à y voir plus clair : qualité de l’enseignement, débouchés, parcours international, insertion sur le marché de l’emploi, volet management, fibre entrepreneuriale, fiche-metier.fr passera tout en revue pour vous ! 

1 # Des formations généralistes et de qualité

La bonne vieille école de commerce continue à se situer dans le top ten des meilleures formations généralistes pour les bacheliers. En effet, vous serez amené à aborder, durant votre cursus, de nombreuses matières : commerce, marketing, gestion, finance, communication, ressources humaines, comptabilité, systèmes d’information, management, responsabilité sociale, entrepreneuriat, stratégie etc. Certaines écoles proposent même des doubles cursus.

Par ailleurs, si vous avez la possibilité d’intégrer certaines écoles, vous ferez partie des étudiants qui auront la chance de bénéficier d’un parcours de formation généraliste d’excellence : HEC, ESSEC, ESCP, EM, EDHEC, Audencia, TBS, Neoma etc.

Ceci dit, préparez-vous également à payer le prix fort pour intégrer ces formations classées : 120 000 euros pour HEC, 70 000 euros pour l’ESSEC et l’ESCP, 50000 euros pour l’EM, à titre d’exemple.

Grâce à ce parcours généraliste de qualité et voire d’excellence, vous aurez l’occasion de découvrir de nouveaux sujets et de vous former sur des thèmes qui touchent à la vie en entreprise.

2 # Un cursus professionnalisant

L’autre qualité des écoles de commerce est la possibilité qu’elles offrent de côtoyer de (très) près le monde professionnel. Tout d’abord, préparez-vous à bénéficier de cours dispensés par des enseignants issus des entreprises. De plus, la pédagogie de la plupart d’entre elles est basée sur des études de cas inspirées de problématiques du monde professionnel. En outre, certaines écoles de commerce proposent d’effectuer le cursus en alternance : quoi de mieux pour être immergé au sein de l’entreprise, de façon régulière et intense ? Vous pourrez associer la découverte de théories de management à l’apprentissage d’un métier ! Et n’oubliez pas qu’un qu’apprenti a la chance de bénéficier d’une rémunération à hauteur d’un pourcentage du SMIC, selon la tranche d’âge à laquelle vous appartenez.

Par ailleurs, les écoles de commerce proposent systématiquement de modules de formation à la recherche d’emploi. Elles disposent d’un bureau des stages et de premier emploi et surtout – pour certaines- d’un formidable carnet d’adresses vous permettant d’accéder à des offres d’emploi issues du marché caché : service carrières, association d’anciens élèves, Alumni, afterwork, galas, les solutions sont nombreuses pour percer professionnellement parlant et faire son réseau.

Enfin, intégrer une école de commerce vous permettra de vous forger un CV enrichi de premières expériences professionnelles. Dans un monde où il n’existe aucune pitié pour les jeunes diplômés, vous avez tout intérêt à accumuler : stages, période d’alternance, jobs d’été et autres projets professionnels.

3 # Un volet international et de management

L’école de commerce possède cet atout majeur d’offrir à la majorité des étudiants la possibilité de séjourner à l’étranger : année de césure, stage, échange universitaire, Erasmus +. Dans certains cas, cette immersion à l’étranger est même une obligation, avec une durée minimale de trois, six ou douze mois. Profitez-en et n’hésitez pas à varier les destinations, en découvrant plusieurs endroits différents. N’oubliez pas : « les voyages forgent la jeunesse ! ».

De plus, les écoles de commerce rendent la pareille en accueillant chaque année de nombreux étudiants étrangers sur leurs campus. Il y a même de nombreux modules de formation qui sont tout simplement dispensés en anglais ! Enfin, certaines parmi elles ont ouvert leur antenne à l’étranger.

Par ailleurs, il est également important de souligner qu’une école de commerce forge ses élèves aux techniques de management. Certaines structures en ont même fait leur spécialité. Il faut de plus savoir que ceux sont généralement des formations d’excellente qualité. En effet, ces écoles de formation supérieures formant les futurs cadres des entreprises, il est naturel qu’elles sensibilisent les étudiants aux pratiques managériales nouvelles : place belle est donc faite à l’autonomie, au sens critique et à la compréhension des enjeux stratégiques et globaux d’une entreprise. D’ailleurs, les écoles de commerce se font aujourd’hui de plus en plus appelées écoles de management.

4 # Un marché de l’emploi dynamique

Tout le monde le sait, le taux d’insertion des jeunes diplômés d’une école de commerce ou de management font pâlir d’envie de nombreuses autres filières. Les chiffres sont sans appel : 85% des néo-diplômés d’école de commerce décrochent un premier poste durant les six premiers mois suivant la fin de leur cursus. Et pour quasiment huit contrats sur dix, il s’agit en plus de CDI. Lorsque vous obtiendrez votre diplôme, cette formation généraliste vous permettra de postuler à de nombreuses offres, au sein de secteurs d’activités différents : ressources humaines, marketing, finance et gestion, commerce, import-export, gestion, communication etc.

De plus, même si les écoles de commerce ne se destinent plus à former uniquement des commerciaux, il faut bien reconnaître que le marché de l’emploi des développeurs de business, chasseurs, éleveurs, business managers et autres chargés d’affaires ne tarit pas de dynamisme. C’est bien simple, toute entreprise, si elle veut survivre, doit se doter d’une force de vente. Les postes sont nombreux et variés, les possibilités d’évolutions réelles et les packages salariaux alléchants : à vous de jouer !

D’autant plus que ce type de poste est souvent la voie royale pour évoluer et accéder ensuite à des postes de managers.

5 # Une formation parfaite pour les entrepreneurs dans l’âme

Enfin, un cursus en école de commerce permet de plus en plus aux entrepreneurs en herbe de se doter d’un parcours de formation adaptée, voire même de tester des projets de création d’entreprise en étant accompagnés.

En 2015, 7 % des diplômés se lancés dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Depuis quelques années et pour répondre à une volonté des jeunes issus de la génération Y de devenir leurs propres patrons, les écoles de commerce proposent de nombreuses spécialisations ou des cours de création d’entreprise : projet fictif, cursus complet, option, incubateur, suivi et accompagnement des jeunes entreprises ou start-ups, challenges. Cependant, n’oubliez pas que le défi de la création d’entreprise exige énormément de temps, pour un résultat parfois incertain. A vous de mettre en place la bonne stratégie pour ne pas sacrifier non plus les débuts de carrière.

Une chose est sûre, la création d’entreprise chez les jeunes générations a le vent en poupe et les écoles de commerce l’ont très bien compris.

ase

Enfance volée, destin brisé ?

Qui sont les enfants placés ? Comment avancer malgré le fardeau du passé ? Lumière sur ces profils mal-aimés aux potentiels multiples.
Trouver sa voie

Comment trouver sa voie ?

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa…
CIO

GO au CIO !

Quel est le rôle du CIO (Centre d’Information & d’Orientation) ? Pourquoi s’y rendre ? Voici la liste complète des 400 CIO en France.
Discriminations école

Stop aux discriminations à l’école

Qu’est-ce que la discrimination en milieu scolaire ? Comment se défendre contre les idées reçues et faire valoir ses droits ? Focus sur les inégalités…
Financer ses études

Comment financer ses études ?

Besoin d’argent pour financer vos études ? Connaissez-vous les allocations pour la diversité ou encore la Fondation des grandes écoles ? On vous dit tout…
Baccalaureat ES

Tout savoir sur le Baccalauréat ES

Vous envisagez de suivre une filière ES (Economie & Social) ? Voici tout ce que vous devez savoir concernant le programme et les débouchés.
Alternance

L’alternance, comment ça marche ?

Contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage ? Tout savoir sur l’alternance : pour qui ? Quelle rémunérations ? Voici les réponses à vos questions.

A la recherche du métier qui "matche" parfaitement à votre profil et vos ambitions ? Essayez gratuitement la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se).






Accompagnant éducatif et social (AES)

Accompagnement éducatif et social (AES)

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes ou des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Paysagiste

Paysagiste

Le paysagiste pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…