Et si vous vous formiez à distance ? Plus de 100 formations proposées par notre partenaire. Plus d'informations et documentation gratuite en bas de cette page.

C’est bien connu, les carrières professionnelles actuelles ne sont plus linéaires. Aujourd’hui, il faut désormais faire face à de nombreux aléas : licenciement, chômage, besoin de remise à niveau, opportunité de créer sa propre activité, envie d’évolution, nécessité d’un congé sans soldes, inaptitude professionnelle. 

De plus en plus de personnes connaissent plusieurs vies professionnelles au cours de leur parcours. Envie de changement ? Voici dix conseils pour réussir au mieux votre reconversion professionnelle et faire les bons choix :

1 # Savoir ce qui ne vous convient plus

Tout d’abord, il convient de s’arrêter un instant pour faire un point et comprendre ce qui ne vous convient plus dans votre situation professionnelle actuelle.

Pour cela, posez-vous les bonnes questions : dans mon poste actuel, qu’est-ce que j’aime faire ? Qu’est-ce qui m’intéresse le plus ? Quel contexte me convient le mieux ? A contrario, quelles tâches me sont rédhibitoires, qu’est-ce qui me met mal à l’aise, qu’est-ce qui ne me convient plus ?

Objectif : comprendre les raisons qui vous poussent à vouloir changer, définir vos priorités.

2 # Faire un bilan de compétences

Pour aller plus en profondeur dans cette réflexion, vous pouvez tout à fait vous faire accompagner. Il vous est alors possible de bénéficier d’un bilan de compétences. Cet outil d’évaluation permet à chacun d’être accompagné par un professionnel pour faire le point sur ce que vous savez faire, sur ce qui vous intéresse et vous donner des pistes de ce que vous pourrez faire.

De nombreux organismes sont habilités à réaliser des bilans professionnels. Le financement de cette démarche dépendra de votre situation : salarié, demandeur d’emploi, bénéficiaire des minima sociaux.

Objectif : faire évaluer votre projet.

3 # Intégrer que le chemin ne sera pas facile

Se réorienter professionnellement implique d’être lucide sur ce que ce changement va entraîner dans votre vie : en êtes-vous réellement conscient ? Êtes-vous ainsi prêt à : prendre des risques, faire des concessions, recommencer à zéro, abaisser votre salaire à un niveau débutant, reprendre le chemin de l’école, déséquilibrer votre vie de couple ou de famille, accorder du temps à votre projet, investir une partie de vos économies, renoncer à une situation professionnelle stable et des revenus réguliers ?

Objectif : tester la solidité de votre motivation.

4 # S’informer, tester

Nous vivons dans un monde d’information et de communication. Les sources sont nombreuses et variées. Elles touchent à tous les sujets : les métiers, les parcours de formations, les débouchés, le marché de l’emploi.

Rendez-vous sur des sites généralistes tels que : cidj.com, onisep.fr, orientation-pour-tous.fr, lesmetiers.net, mais également des sites plus ciblés comme : www.jemereconvertis.fr ou www.toutpourchanger.com.

De plus, hormis les stages, il existe des dispositifs permettant de découvrir des métiers afin de valider ou non un projet : PMSMP (période de mise en situation en milieu professionnel) mise en œuvre par le Pôle Emploi, stages de découverte par le biais des missions locales pour les plus jeunes, période d’immersion via des plateformes spécialisées (www.jobsenboite.com).

En effet, rien n’est plus efficace que des instants en conditions réelles pour découvrir et comprendre de nouveaux métiers.

Par ailleurs, vous pouvez également mener des enquêtes métiers auprès de différents professionnels.

Objectif : composer avec la réalité.

5 # Trouver sa voie

Mener à bien toutes ces premières étapes devrait ainsi vous permettre de trouver votre nouvelle voie et de réussir votre reconversion professionnelle.

En cas de doutes ou d’incertitudes, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un coach. Il existe aujourd’hui de nombreuses formules susceptibles de correspondre à votre personnalité et à votre budget.

Objectif : faire le bon choix.

6 # S’assurer des conditions matérielles, se faire aider

Par ailleurs, entamer une reconversion professionnelle implique de s’assurer un minimum de ressources financières : cela peut se faire par le biais d’une allocation-chômage, d’une allocation formation, d’un maintien de revenu par votre employeur, d’une bourse, d’un contrat de professionnalisation, voire d’un mi-temps.

En effet, le manque d’argent et de finance pourrait facilement avoir raison de votre projet.

Objectif : mener votre projet à terme.

7 # Se former

Il est de plus en plus fréquent qu’une reconversion professionnelle nécessite une période de formation. Le monde de la formation a considérablement évolué et propose désormais de multiples possibilités : congé formation, contrat de professionnalisation, formation à distance, cours du soir.

Cependant, pour mener à bien sa formation, il faut analyser différents critères : cette formation délivre-t-elle un diplôme ou un titre ? Est-elle reconnue dans le milieu ? Permet-elle de réaliser un stage ? Combien coûte-t-elle ? Est-elle facilement accessible ? Combien de temps dure-t-elle ?

Objectif : sécuriser votre choix.

8 # Côtoyer ses semblables, se faire un réseau

Par ailleurs, sachez que vous n’êtes pas seul. Plus d’un Français sur cinq songe à changer de voie.

Pour vous assurer un parcours de reconversion professionnelle réussi, constituez votre réseau : rencontrez du monde, fréquentez les salons et forums liés aux sujets qui vous intéressent, inscrivez-vous à des clubs de chercheurs d’emploi, créez vos profils sur les réseaux sociaux, participez à des évènements.

Objectif : être bien entouré.

9 # Réussir sa recherche d’emploi

À l’issue du parcours de formation, votre projet de reconversion touche à sa fin. Il faut maintenant chercher un emploi qui corresponde à votre nouveau projet.

Pour ce faire, vous devez bien évidemment remanier vos outils de recherche : adapter votre CV et le mettre à jour, réécrire votre lettre de motivation en explicitant bien les raisons de votre choix et la stratégie adoptée. Mettez en avant vos nouvelles connaissances et vos compétences transférables.

Soyez simple et vrai, c’est comme cela que vous susciterez l’adhésion d’un futur employeur.

Objectif : mettre toutes les chances de votre côté.

10 # Accepter de se tromper

Attention cependant, car un projet de reconversion professionnelle peut demander du temps avant d’aboutir, voire ne pas aboutir du tout.

Vous devez donc vous préparer aussi à cette éventualité. En effet, en cas d’échec, il faut faire preuve de recul pour accepter la situation et rebondir.

Cela ne voudra pas dire que vous aurez « fait tout ça pour rien ».

Ne laissez pas le défaitisme et le doute vous envahir. Vous avez essayé, cela n’a pas marché. Concentrez-vous surtout sur les alternatives et trouvez un plan B. Et pourquoi ne pas revenir à votre profession d’origine, muni d’un nouveau regard ?

Objectif : savoir faire le deuil.

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.
PARTAGER