Réussir sa vie

Vous souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se) avec un essai gratuit.

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on quand il s’agit de réussir sa vie ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ? Pour la première fois sur Fiche Métier, l’article sera abordé à la 1ère personne du singulier. Il s’agit d’un partage d’expérience, chacun prenant ce que bon lui semble.

Mon père, ce héros

Je me souviendrai longtemps de ce jour de juin 2000, où mon père et moi discutons sur le chemin de l’école. Je lui fais part de mon admiration pour ce qu’il a réalisé et réussi : un bon job, un mariage qui dure depuis plus de 20 ans, 3 enfants qui étudient (et qui n’ont pas fait de grosses bêtises). Il me fait remarquer que dans la vie rien n’est jamais acquis. Ce qu’on a aujourd’hui, on peut le perdre demain. Il avait raison… 

Quelques mois plus tard, mes parents se séparent. L’une de mes soeurs part vivre avec ma mère, l’autre restera avec mon père. Pour ma part, je vis à 80km de là, dans mon studio étudiant. 

Un genou à terre, mon père se relève. Je l’initie à internet, et plus particulièrement au forum de discussions (caramail que les plus anciens connaissent). Je le redécouvre. Vivant, souriant, accro tel un ado à son ordinateur, discutant avec des inconnues jusqu’au petit matin. Il fait des rencontres, puis tombe amoureux. Il se remarie. La vie repart. Pour quelques années seulement. A 50 ans, les médecins lui annoncent qu’il lui reste quelques mois à vivre. Cancer. Il avait tout, en apparence, pour être heureux. En quelques années, il a perdu, beaucoup, y compris la vie.

Réussir sa vie scolaire

L’un des premiers moments où nous avons conscience de la réussite (et la pression qui en découle), est certainement l’école. Vous me direz, à raison, qu’il y a d’autres moments, dès le plus jeune âge, où l’envie de réussir existe : réussir à marcher, à faire du vélo, se faire des amis, être aimé par sa famille… C’est tout à fait vrai. Mais je vous propose de passer directement à la réussite scolaire. Je laisse l’enfance aux psychanalystes qui sont mieux placés que moi pour en parler (ou plutôt, vous faire parler). 

Qu’est-ce que la réussite scolaire ? Être dans le top 3 des meilleurs élèves ? Dans le top 10 ? Ne pas redoubler ? Ou plutôt avoir le sentiment d’être dans son élément, d’avoir trouvé sa voie. Il y a quelques semaines, une lycéenne de 17 ans nous a envoyé un message sur Fichemetier.fr. Nous l’appellerons Anaïs. Elle était quelque peu perdue. Tête de classe à l’école, ses parents lui laissent présager une carrière d’avocate. Cette idée lui plaît. Mais elle a un rêve : devenir pâtissière. Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Je vous laisse quelques secondes pour y réfléchir…

Choix cornélien me direz-vous. En tant que parent, vous penserez certainement qu’Anaïs devrait choisir de devenir avocate. Profession noble qui permet de bien gagner sa vie. Et puisque Qui se ressemble, s’assemble, elle fondera peut-être une famille avec une personne ayant un revenu similaire. Le tableau parfait. Et concernant la pâtisserie, elle aura loisir de s’amuser les week ends.

Sauf que, les plus jeunes vous retorqueront peut-être qu’un emploi avec un bon salaire ne garantit pas l’épanouissement. Et que rien ne dit qu’elle ne deviendrait pas une pâtissière riche et célèbre.

Anaïs a rencontré un coach en orientation. Même si la pâtisserie est sa passion, elle ne rêve pas d’ouvrir des dizaines de boutiques à travers le monde. Ce qui l’intéresse c’est le côté artisanal, travailler la qualité plutôt que la quantité. Mais pour se faire une idée plus précise du métier, elle a décidé de faire un stage non rémunéré de 2 mois. A l’issu de celui-ci, elle en saura davantage. 

On en vient également à l’opposition Études générales vs Études techniques. Pour beaucoup (famille, société), la branche technique est la voie de ceux qui n’ont pas les capacités à faire des études. Une sorte de voie poubelle. Et si on sortait de ce clivage ? Il n’y a de bonne voie que celle choisie par l’étudiant qui lui permet de s’épanouir. Vous savez, ce sentiment où on a l’impression d’être à sa place. Quand on se lève le matin avec la banane. Et où on prend plaisir à étudier. Et oui, c’est possible, pour tous ! A condition de trouver sa voie.

Réussir sa vie professionnelle

“Si à 50 ans tu n’as pas de Rolex…” Sacré Jacques ! Pendant longtemps, j’ai eu un salaire confortable. Parfois deux salaires puisqu’à la fin de ma journée de travail officiel, j’enchainais sur un autre projet. J’ai par exemple travaillé à la Fnac en tant que vendeur la journée, puis je donnais des cours d’informatiques aux seniors les soirs et week ends. J’ai par la suite occupé un poste dans le webmarketing la journée, et les soirs et week ends je développais des sites internet. Cette accumulation d’emplois me permettait de bien vivre (financièrement), au détriment, évidemment, de ma vie personnelle. Cela montrait certainement que je ne trouvais pas ma place, où plutôt, un réel sens dans mon job. C’est pourquoi en 2016, j’ai quitté un poste confortable, pour l’aventure startup. 

Créer une entreprise avec mon associé, partir de zéro sur un marché qui n’existait pas (le mobilier sur-mesure en ligne), fut salvateur. Enfin, j’étais à ma place, et j’arrivais à ne penser qu’à un seul projet. Bien sûr, ce fut les montagnes russes. Le stress du financement, les levées de fonds, les ventes qui décollent, les recrutements, la mise en place de partenariats… Wow. Tellement excitant ! Aujourd’hui, cette entreprise embauche 15 collaborateurs et fait travailler deux usines en France. 

Je pensais à ce moment-là être sur le bon chemin pour réussir ma vie professionnelle. Jusqu’au moment où mon corps à lâché. Fatigue chronique, impossibilité de marcher et de rester concentré. J’ai pris la décision de quitter Paris pour m’installer à Lille et me rapprocher de mes deux enfants. En effet, un week end sur deux et la moitié des vacances je remontais dans le Nord les chercher pour passer du temps ensemble dans mon confortable 30m2 au 7ème et dernier étage (sans ascenseur) proche de République.

Bien sûr, j’ai dû être honnête avec moi-même et mon associé. Je n’avais plus l’énergie nécessaire pour tenir la barque. Et je ne savais combien de temps il me faudrait pour recharger les batteries. J’ai donc quitté la société que j’avais cofondée. 

Après plusieurs mois de questionnement, je me suis demandé ce qui m’animait. Ne pas avoir de patron, et travailler sur un projet qui ait du sens. Aider mon prochain grâce à mes quelques compétences. C’est ainsi que j’ai décidé de relancer le site Fichemetier.fr avec pour mission d’aider jeunes et moins jeunes à trouver leur voie. Cela passera par la rédaction de nouvelles fiches métiers, des interviews vidéo de professionnels passionnés parlant de leur métier, un nouveau test d’orientation conçu avec des coachs, la création d’un réseau de coachs certifiés, et aussi aborder des sujets qui ne sont pas forcément liés de près à l’orientation mais qui participent au bien-être général et à la tolérance (handicap & insertion, bien-être au travail, burn out, harcèlement scolaire…) 

On parle de moi. Ou plutôt, je parle de moi. Mais bon nombre de personnes avec lesquelles je discute me font part de leur envie de changer de vie (professionnelle). Le Covid et le confinement ont accéléré cette volonté. A côté de cela, les nombreux licenciements économiques qui vont arriver obligeront beaucoup à se poser la question : Et maintenant, que vais-je faire ? Et maintenant, que veux-je faire ? Les coachs en reconversion ont de beaux jours devant eux. 

Envie de vous former ?
+ de 100 formations à distance à découvrir sur Onseforme.com

Réussir sa vie amoureuse

L’Amour, l’Amour, l’Amour… Quand on apprend aux enfants les divisions, on prend l’exemple du gâteau. On partage les parts. L’amour c’est tout le contraire. Il vient s’ajouter à l’amour qu’on a déjà. J’aime mes parents, j’aime mes soeurs. Je tombe amoureux. L’amour grandit encore. C’est formidable l’amour. D’ailleurs, quelle autre raison d’être sur terre que d’aimer (et être aimé) ? 

Pour évoquer cette partie intitulée “Réussir sa vie amoureuse” ou “Réussir sa vie de couple”, je suis quelque peu embêté. J’ai deux enfants d’une précédente union, mais notre couple n’a pas fonctionné. J’ai refait ma vie, je suis amoureux, mais suis-je légitime à parler de réussite amoureuse ? 

La réponse est Oui. Je suis légitime, et vous l’êtes aussi. Nous avons tous notre parcours. Pour moi, la vie de couple c’est un chemin parcouru ensemble, dans lequel deux personnes vont évoluer, l’une à côté de l’autre. Parfois, ça marche. Les individus évoluent dans le même sens, au même moment. Parfois les chemins se séparent, ou les personnes n’évoluent plus dans le même sens. A l’échelle de l’humanité, ce n’est pas grave. Mais quand on vit la séparation, c’est douloureux. Tomber à nouveau amoureux, faire confiance, lâcher prise peuvent paraître insurmontables. Et pourtant… Le temps fait généralement bien les choses. L’Homme est un animal social et cherche à partager, échanger, vivre avec les autres.

Je me souviens, quand j’avais la vingtaine, je me disais que pour qu’un couple fonctionne, il fallait que 4 conditions soient réunies : l’étincelle, la même longueur d’onde, l’attirance physique et le bon moment. À partir du moment où l’un de ces 4 piliers tombe, le couple est en péril. Vingt ans plus tard, je me dis que chaque couple fonctionne à sa manière. Cette théorie est réductrice. Il y a des biais dont on n’a pas forcément conscience (éducation, société, …) et qui nous feront reproduire un modèle vécu (ou souhaité par d’autres). La quête de l’âme soeur est peut-être un leurre. Ou pas…

Quoiqu’il en soit, pour réussir sa vie de couple, il y a secret. Ou plutôt trois choses importantes. La première est de s’aimer. Si on ne s’aime pas soi-même, comment aimer les autres et comment accepter qu’on puisse nous aimer tels que nous sommes ? La deuxième est d’être naturel et ne pas devoir jouer un jeu pour plaire à l’autre. La troisième est la communication. Point essentiel d’un couple qui dure, qui s’aime. 

Quand on y réfléchit bien, ces trois points ne sont-ils pas liés ? 

Réussir sa vie de famille

Vie de famille ne signifie pas forcément avoir des enfants. On peut être heureux à deux. Et même en solo ! Stop au diktat de la famille hétéro avec deux enfants (et accessoirement le chien qui va avec). Il y a également les familles mono parentales (subies ou par choix), les familles de coeur, les familles recomposées… 

Quoi qu’il en soit, réussir sa vie de famille n’est pas de tout repos. Et l’arrivée d’un enfant bouleverse un équilibre parfois déjà fragile. 

Encore une fois, je ne suis peut-être pas un bon exemple. Séparé avec deux enfants, je ne suis pas un modèle de famille parfaite. Comme la moitié des couples avec enfants qui sont séparés en France. Mais réussir sa vie de famille, c’est peut-être juste faire de son mieux pour être un bon parent. Qu’ai-je fait et que fais-je aujourd’hui à mon échelle ? 

Pendant quelques années, vivant à Paris et mes enfants près de Lille, je remontais dans le Nord pour les emmener à Paris, parfois je les emmenais dans ma famille à Dunkerque. Les beaux jours, on dormait dans un mobil-home , à la frontière belge.

Fin 2019, nous nous sommes installés dans une maison dans le nord de la France. Chacun a sa propre chambre, et un petit jardin pour profiter du soleil, jouer au badminton, à la pétanque, au football ou au basketball. On part souvent se balader à vélo autour du lac. Bref, on fait des activités ensemble. Je n’ai pas souvenir qu’on passait autant de temps avec mes parents. C’était une autre génération. 

Outre les activités physiques, sportives ou culturelles, j’essaie de leur apporter quelque chose de moins tangible mais tellement important à mes yeux : la confiance en soi. Je pense que pour se construire, il est important d’avoir confiance en soi, de s’aimer. Pas de narcissisme ici, mais de s’accepter et s’apprécier tel que l’on est. Parvenir à faire abstraction du regard des autres et du qu’en dira-t-on. Même si à l’époque des réseaux sociaux et de la comparaison, l’exercice est parfois difficile. Sans négliger l’effet de groupe qui peut décider du jour au lendemain de vous jeter dans la fosse aux lions. 

Donner de la force à mes enfants, et les aider à développer leur propre libre arbitre. Cela passe également par la transmission de valeurs : tolérance, bienveillance, entraide, ouverture d’esprit…

Comme bon nombre de parents, je fais de mon mieux, avec mes cartes. Je fais des erreurs, bien sûr, mais je m’efforce à ce que la balance soit positive. J’oubliais. Une chose importante également : je leur dis chaque jour que je les aime. Pourquoi ? Parce que je le pense. Et qu’ils ne doivent jamais douter de mon amour, ni d’eux-même.

Il y a quelques semaines, je me demandais : “pourquoi n’existe-t-il pas une école pour apprendre à devenir parent  ?” Je serais le 1er élève. Si dans quelques années cette école ne voit pas le jour, je la créerai. Peut-être…

Être en paix (en harmonie) avec soi-même

Finalement, plutôt que de se demander Comment réussir sa vie ?, ne devrions-nous pas nous poser la question : “Comment trouver du sens dans ce que je fais ?”, “Suis-je en harmonie avec moi-même quand je fais ceci, ou cela ?” 

Cette quête de sens se fait à tous les niveaux : amour, famille, profession. Elle évolue avec le temps, au cours de NOS vies. Car oui, je considère que sur les 80 années passées sur terre, nous avons la chance de vivre plusieurs vies, professionnelles, amicales, amoureuses, intérieures…

J’ai interviewé une cinquantaine de personnes. J’ai entendu 50 histoires, toutes différentes et authentiques. La seule chose que je connaissais de ces personnes était ce que reflétait leur profil Linkedin. Une photo et une bribe de leur parcours. L’image professionnelle qu’ils souhaitaient laisser. Toutes ces personnes ont eu plusieurs vies, et parfois des parcours chaotiques, voire douloureux. 

Dans le désordre…

Après des années en tant que DRH et après avoir licencié à tour de bras, Samantha* ne se retrouvait plus dans son job. Elle est finalement devenue coach en reconversion pour accompagner les licenciés économiques à trouver un emploi qui les rend heureux. 

Les parents de David* sont alcooliques. Un soir, son père manque de tuer sa mère. Il a 6 ans, sa soeur 2 ans. Les deux enfants sont placés en famille d’urgence. A l’âge de 12 ans, sa mère les récupère. A 17 ans, il fait une tentative de suicide. Après plusieurs mois d’hospitalisation et de suivi psychologique, il s’engage dans l’armée. Aujourd’hui, il est chef d’entreprise.

Virginie* a élevé seule sa fille. A l’adolescence, celle-ci est anorexique. Des séances d’hypnose font remonter un abus sexuel par l’une de ses amies de l’époque. Elle avait 8 ans, son amie 12. Après avoir été descolarisée, sa fille a repris les études. Quant à Virginie, elle a quitté son emploi dans la publicité pour être plus proche de sa fille. Elle s’est formée au Reiki et donne aujourd’hui des soins. Elle gagne certes moins bien sa vie, mais cette nouvelle vie lui correspond. Elle est en harmonie

* Les prénoms ont été modifiés

🎥 Interview inspirante

Je vous avais dit en préambule de cet article. Pas de leçon à donner, juste un partage d’expérience. D’ailleurs, si vous souhaitez partager vous aussi votre expérience, n’hésitez pas à me contacter.

En attendant, voici l’histoire d’Arnaud Le Roux.

Arnaud Le Roux – Interview réalisée par Jonathan Teboul (NonStoprod)
Autisme

L’autisme, on en parle ?

En France, 700 000 personnes sont atteintes de trouble du spectre de l’autisme. Un enfant sur 100 développera des TSA, soit 8000/an.
Congé parental

Le congé parental

Les conditions pour bénéficier du congé parental, les démarches, la rémunération…
Handicap

Handi : cap ou pas cap ?

Un fauteuil roulant, une prothèse auditive ou une canne blanche ne reflètent ni une personnalité, ni des compétences…

Pour résumer

Comment réussir sa vie professionnelle ?

Avoir un poste à responsabilité, gagner beaucoup d’argent, aider son prochain, travailler de ses mains, oeuvrer pour une mission qui a du sens, créer son entreprise… Il n’y a pas une, mais des centaines de possibilités de réussir sa vie professionnelle. A chacun de trouver le sens qu’il souhaite donner à son métier.

Comment réussir sa vie amoureuse ?

Trouver le juste équilibre, passer du bon temps ensemble, se réveiller avec la joie de vivre une nouvelle journée avec son/sa partenaire. Être en harmonie avec soi-même, prêter son épaule dans les moments difficiles, communiquer… S’il y avait une méthode pour réussir sa vie amoureuse, ça se saurait ! Mais ce qui fait le charme de la vie n’est-il pas son côté imprévisible ?

Comment réussir sa vie de famille ?

Tout le monde aimerait connaître le secret. Et bien… Il n’y en a pas. Si ce n’est faire du mieux possible en tant que parent : communiquer, partager, rassurer, protéger, donner de l’amour, transmettre des valeurs. Permettre à son enfant de se construire en tant qu’individu et d’être heureux, épanoui et bien dans sa peau.

Comment réussir sa vie scolaire ?

Le plus difficile est de trouver sa voie, alors qu’on a peu d’expérience de la vie. Si seulement on pouvait tester tous les métiers du monde avant de choisir. D’ailleurs ? Pourquoi choisir ? Ce serait tellement plus sympa si on pouvait changer à souhait, au fil de la vie. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un coach en orientation pour vous aider à trouver votre voie.

A la recherche du métier qui "matche" parfaitement à votre profil et vos ambitions ? Essayez gratuitement la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se).


101 affirmations positives

Affirmations positives

Très en vogue, l’affirmation positive permet de (re)prendre confiance en soi. Voici 101 affirmations positives pour vous booster.

Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !





Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Secrétaire médicale

Secrétaire médicale

Être secrétaire médicale, c’est d’abord accueillir les patients, physiquement ou par téléphone.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Infirmier

Santé

L’infirmier apporte des soins au patient, l’écoute, le rassure. Elle fait souvent le lien entre le médecin et le patient.

Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !