Objectif VAE : Va, Apprends, Expérimente

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point. Besoin d'un conseiller en orientation scolaire ? Découvrez nos supers coachs.

– Bonjour Madame, je voudrais postuler pour ce poste.
– Vous avez le diplôme ?
– Euh non.
– Un titre professionnel au moins ?
– ?
– Une certification ?
– Non, mais j’ai fait beaucoup de choses dans ma vie et je pense avoir les compétences nécessaires.
– Prouvez-le ! 

Cet échange n’a rien d’imaginaire. S’insérer, embrasser une carrière, rejoindre un poste nécessitent bien souvent d’avoir un CV gonflé. Il faut avoir le diplôme et l’expérience. Savoir jongler les yeux bandés en parlant javanais. Chacun(e) a son parcours. Les contraintes budgétaires, les priorités du moment, les choix de vie, les hasards ne nous ont pas toujours permis de passer tous les diplômes qui nous ouvriraient aujourd’hui les portes voulues. Rien n’est perdu. La Validation des Acquis de l’Expérience, la fameuse VAE, permet de faire valoir ses apprentissages pour les transformer en diplôme, certification ou titre professionnel. Qui est concerné ? Quel est le fonctionnement ? En avant pour la VAE. 

Génération VAE 

Apprendre tout au long de la vie 

Sur les bancs de l’école, on apprend. Le cerveau humain a soif de connaissances et d’apprentissages. Quand sonne la cloche de la fin de journée ou de la fin d’études, le cerveau continue d’apprendre. Et heureusement. Ainsi, toutes les situations de la vie quotidienne, les échanges, les manipulations, les expériences sont des occasions d’étendre son savoir et ses compétences. L’entreprise, les projets associatifs, le bénévolat, les aventures à l’étranger, les périodes immersives sont autant de cordes à ajouter à son arc. Les libres-penseurs, les apprenants autonomes et les autodidactes ont aussi une place à se faire. La VAE prend en compte les vécus individuels et les transfère en compétences transversales et identifiables collectivement. Le diplôme, titre professionnel, certification donne une forme finale aux acquis. L’apprentissage tout au long de la vie, le life long learning, a fait des émules dans toute l’Europe dans les années 90’. 

Le jackpot entreprise 

Les employeurs voient d’un bon œil la VAE. C’est un dispositif qui vise à améliorer l’efficacité des humains autant que celle des entreprises. Le(la) salarié(e) prend sa formation en main, ce qui contribue à réduire les coûts de formation. Il s’agit également d’une opportunité de fidélisation des collaborateurs qui se sentent valorisés dans leurs compétences. Le recrutement est facilité, le diplôme classe automatiquement les candidats par compétences et aptitudes, et de façon quasi homogène à travers l’Europe. Pour ne rien gâcher, la VAE permet la diversité de profils et de parcours sans renier la qualification des travailleurs(ses). 

La VAE en pratique 

3 dispositifs d’optimisation des compétences et connaissances 

En France, trois dispositifs ont cohabité pour faire valoir ses acquis : 

  1. Ingénieurs ingénieux. Un technicien justifiant de 5 années de pratique professionnelle à une fonction d’ingénieur peut prétendre à un diplôme d’état d’ingénieur.
  2. La VAP 85. Il s’agit de faire valider ses études et acquis personnels pour accéder aux niveaux supérieurs de l’enseignement.
  3. La VAE 2002. L’expérience professionnelle, salariée ou non salariée, bénévole, associative ou syndicale est validée pour l’obtention d’une certification, d’un diplôme ou d’un titre professionnel. 

La VAE pour quoi faire ? 

Faire valider les acquis de son expérience comporte plusieurs avantages : 

  • Une reconnaissance officielle 
  • La possibilité de postuler légitimement aux postes visés 
  • Accéder à un concours 
  • Revaloriser son salaire 
  • Exporter son potentiel à l’international 
  • Gérer une entreprise nécessitant des diplômes obligatoires 
  • Endosser plus de responsabilités 
  • S’ouvrir des possibles en vue d’une réorientation 
  • Prendre confiance en soi 
  • Apprendre à mieux se connaître 

La VAE pour qui ? 

La Validation d’Acquis de l’Expérience s’adresse sans distinction d’âge, de sexe, de nationalité et de niveau de formation : 

  • Aux salarié(e)s du public et du privé
  • Aux demandeurs d’emploi
  • Aux entrepreneur(se)s non salarié(e)s
  • Aux sportif(ve)s de haut niveau
  • À ceux et celles qui ont au moins un an d’expérience en lien avec la certification visée. 

Comment ça fonctionne ? 

La VAE n’est pas automatique, il ne suffit pas d’avoir l’expérience pour valider le diplôme. La personne qui souhaite en bénéficier doit établir un dossier qui relate précisément ses savoirs, savoir-faire, savoir-être mis en pratique et établir un lien avec le titre/diplôme/certification visé(e). Le dossier est étudié par un jury spécialiste (un ministère, une chambre de commerce ou d’industrie, une école…) Il faut souvent faire une présentation orale et une mise en situation professionnelle. Il se passe entre 8 et 12 mois entre le projet de VAE et la délibération du jury. 

Le candidat peut être admis à suivre le cursus, l’obtention du diplôme sanctionne alors la VAE. Il peut aussi être suggéré au candidat de suivre quelques modules avant de reconnaître son expérience. Dans le meilleur des cas, le titre visé est reconnu directement sans condition. Le(la candidat(e) devient alors diplômé(e), avec la même reconnaissance que s’il(elle) avait eu son diplôme en école. 

Quels diplômes sont concernés ? 

La Validation d’Acquis de l’Expérience couvre une vaste palette de titres professionnels, diplômes et certifications : 

  • Les diplômes de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur, du CAP au doctorat.
  • Les diplômes de la Jeunesse et des Sports pour travailler dans l’animation et l’encadrement de jeunes
  • Les diplômes d’agriculture
  • Les diplômes du secteur sanitaire et social
  • Les diplômes liés aux métiers de la culture
  • Les diplômes des affaires maritimes
  • Les titres professionnels de type formation AFPA 

Quels sont mes droits ? 

Si je suis salarié(e), j’ai droit à un congé de 24 heures. Je ne suis pas obligé(e) d’informer mon employeur de ma démarche (sauf si je sollicite le congé lié). Je peux disposer d’un accompagnement gratuit. 

Quelles sont les étapes du parcours de VAE ? 

  1. Je me renseigne sur la VAE.
  2. Je contacte une structure spécialiste qui m’aide à délimiter mon projet. Je prends connaissance des procédures qui m’attendent et des délais à respecter ainsi que des moyens de financement à ma disposition.
  3. Je rassemble, documente, argumente, structure les compétences acquises au fil de mes expériences et en lien avec le diplôme/titre/certification visé(e).
  4. Je me lance dans la rédaction. Je me fais aider si j’en éprouve le besoin.
  5. J’envoie mon dossier complet à l’organisme chargé de la certification. Ma candidature sera étudiée de près par un jury spécialisé.
  6. Quelques mois plus tard, je suis convié(e) à un entretien avec le jury. Je dois expliquer à l’oral mon cheminement et éventuellement réaliser des épreuves en contexte réel.
  7. Je reçois la décision finale du jury.
  8. Je rejoins les 350 000 personnes qui ont déjà validé leur diplôme grâce à la VAE. 

Qui sont mes interlocuteurs ? 

Chaque région est dotée d’un réseau de centres de conseils axés autour de la Validation des Acquis de l’Expérience. Je peux bénéficier d’un entretien individuel qui me permettra de faire le point sur ma situation. Je saurai vers quel diplôme/titre/certificat me tourner et j’obtiendrai un accompagnement pour structurer ma candidature et mener à bien mon projet. Je peux obtenir des informations sur www.francevae.fr ou sur avril.pole-emploi.fr. Je peux me faire aider par Pôle emploi, la mission locale, Cap emploi, l’Apec. 

Qui peut me donner un coup de pouce financier ? 

Certaines structures peuvent m’aider à financer ma VAE. Cette démarche est souvent bien subventionnée. 

  • Le Conseil régional
  • Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi
  • L’employeur si la demande de VAE est à sa demande
  • Le compte personnel de formation
  • Le Fonds d’assurance formation pour les activités non salariées
  • l’AGEPIPH ou le FIPHFP pour les personnes porteuses de handicap 
  • l’AFDAS pour les intermittent(e)s du spectacle
  • Le FAFTT pour les intérimaires 

Une poignée de conseils 

  • Gardez le cap. Le chemin vers la VAE prend plusieurs mois, il est important de rester concentré(e) et motivé(e) sur l’objectif final. Un peu d’embêtement maintenant, une satisfaction plus tard.
  • Acceptez de l’aide. Il n’est pas toujours facile de se montrer exhaustif à propos de ses compétences et expériences, des spécialistes peuvent vous aider à mettre en avant vos potentiels. Vous pouvez aussi penser à un coach qui pourra développer votre prise de confiance à l’écrit et à l’oral
  • Soyez méthodique. La candidature en VAE est un peu rébarbative et effrayante. Pas de panique, en procédant par ordre vous devriez vous en sortir.
  • Ouvrez les possibles. Un autre titre/diplôme/certificat plus adapté à votre parcours et vos aspirations existe peut-être.
  • Enquêtez. Rencontrez des professionnels du secteur, scrutez les attentes et pratiques des employeurs, vérifiez les informations. Vous serez incollable sur la thématique.
  • Prenez le temps. Tout en respectant les exigences du calendrier, posez-vous pour analyser, questionner, décortiquer toutes les compétences et connaissances qui vous habitent. Essayez de vous voir à la fois en globalité et en précision.
  • Gagnez en compétences. Faire un parcours de VAE demande de la rigueur, de l’analyse, de la persévérance et quelques autres qualités. Cette démarche-là est déjà une optimisation de compétences à ajouter sur un CV.
  • Ayez confiance. 90% des candidats réussissent la VAE, pourquoi pas vous ? Les clés du succès sont en vous. 
Autisme

L’autisme, on en parle ?

En France, 700 000 personnes sont atteintes de trouble du spectre de l’autisme. Un enfant sur 100 développera des TSA, soit 8000/an.
Handicap

Handi : cap ou pas cap ?

Un fauteuil roulant, une prothèse auditive ou une canne blanche ne reflètent ni une personnalité, ni des compétences…

Formez-vous de chez vous !
+ de 20 formations en Comptabilité, Gestion, Juridique, RH avec EFCformation.


Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Assistante sociale

Assistante sociale

L’assistant de service social accompagne et oriente des enfants, adultes, familles, ou groupes, en difficultés.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !

Secrétaire médicale

Secrétaire médicale

Être secrétaire médicale, c’est d’abord accueillir les patients, physiquement ou par téléphone.

Paysagiste

Paysagiste

Le paysagiste pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres.

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.