Le titulaire du Bac Pro Agroéquipement a la capacité d’agir sur les machines et les installations du secteur agricole. Ce diplôme du niveau IV s’adresse aux élèves passionnés de machinisme et de la conduite d’un chantier de production végétale. Il constitue un élément de facilité pour intégrer la vie active. Informer son supérieur hiérarchique sur l’avancement des travaux fait partie de la responsabilité de ce professionnel de l’agriculture.

Les débouchés

Le diplôme débouche directement vers une activité professionnelle dans le domaine de l’exploitation agricole. Le titulaire du Bac Pro Agroéquipement exerce ses fonctions dans :

  • Les coopératives d’utilisation du matériel agricole (CUMA)
  • Les entreprises de travaux agricoles, ruraux et forestiers (ETARF)
  • Les compagnies d’aménagements paysagers
  • Les constructeurs d’engins agricoles
  • Les entreprises de commerce international

Il exerce le métier de :

  • Gestionnaire de stock
  • Magasinier
  • Mécanicien agricole
  • Conducteur d’engins agricoles
  • Gestionnaire d’équipement agricole.

Le diplômé pourra poursuivre ses études en préparant le BTS Agroéquipement ou le BTSA Génie des équipements agricoles.

Les épreuves

Les épreuves générales

  • Français, histoire et géographie
  • Mathématiques, sciences physiques et chimiques
  • Langue vivante étrangère
  • Education physique et sportive

Les épreuves professionnelles

  • Sciences appliquées et technologie
  • Le milieu professionnel
  • Les pratiques professionnelles

Les écoles de formation

Pour réussir le Bac Pro Agroéquipement, il est important de bien le préparer. Les institutions agricoles contribuent à l’obtention du diplôme. L’élève peut s’inscrire dans l’un des établissements suivants :

  • Le CFA agricole de Haute-Saône
  • Le CFA agricole de la Charente
  • Le CFA agricole de Saône-et-Loire
  • Le CFA agricole du Lot-et-Garonne
  • Le CFA agricole et forestier des Vosges

Programme de la formation

Généralement, le Bac professionnel Agroéquipement se prépare en trois ans. Les élèves issus de la classe de troisième et les titulaires d’un CAP ou BEP du même secteur constituent les principales cibles de la formation. L’enseignement général et professionnel, les stages en entreprises (14 à 16 semaines) et les activités pluridisciplinaires remplissent le programme des élèves.

L’enseignement général

  • Français
  • Histoire-géographie
  • Langue vivante
  • Mathématiques
  • Biologie-écologie
  • Physique chimie
  • Informatique
  • Education physique et sportive

L’enseignement professionnel :

  • Sciences économiques, sociales et de gestion
  • Sciences et techniques des équipements
  • Agronomie
  • Agroéquipement
  • Gestion du parc d’agroéquipement
  • Sciences techniques et professionnelles.