Baccalauréat général économique et social (ES)

À mi-chemin entre les mathématiques, l’économie, la sociologie et la géographie, le baccalauréat général ES (économique et social) constitue une série équilibrée entre les options littéraire et scientifique. L’enseignement proposé met l’accent sur les problèmes socio-économiques du monde contemporain et sa compréhension. Ce diplôme pluridisciplinaire a pour objectif de traiter les problématiques avec un esprit de synthèse. Il permet également d’avoir un profil polyvalent et compétent dans des domaines variés.

Les débouchés

Le baccalauréat général ES (économique et social) oriente davantage vers une poursuite d’études que vers la vie active. Le titulaire de ce diplôme peut acquérir diverses connaissances en suivant une formation supérieure dans plusieurs domaines :

  • Ce diplôme permet de s’inscrire en licence d’économie, de sciences humaines, de lettres, de droit ou de langue.
  • Selon le cursus choisi, le bachelier a la possibilité de se spécialiser en master.
  • Les écoles de commerce, de journalisme et d’architecture, l’ENS et l’IEP sont aussi accessibles en passant par les classes préparatoires (CPGE), par sélection de dossiers ou par voie de concours. La formation dure entre 3 et 5 ans selon la qualification souhaitée.
  • Un large choix de spécialités est disponible (tourisme, carrière sociale, communication, commerce…) en 2 ans d’études en préparant un BTS ou un DUT. Une licence professionnelle ne nécessite qu’une année de formation supplémentaire pour compléter ces diplômes.

Les épreuves

Pour décrocher son diplôme, le candidat au baccalauréat économique et social doit réussir les examens anticipés, la partie terminale et les épreuves facultatives.

  • Les épreuves anticipées
    • Français (écrit de 4 h et oral de 20 minutes, coefficient 4)
    • Sciences (écrit de 1 h 30, coefficient 2)
    • Travaux personnels encadrés (à passer en groupe de 3 candidats, pour une durée de 30 minutes, coefficient 2)
  • Les épreuves terminales
    • Histoire et géographie (écrit de 4 h, coefficient 5)
    • Mathématiques (écrit de 3 h, coefficient 5)
    • Sciences économiques et sociales (écrit de 4 h, coefficient 7)
    • Langue vivante 1 (écrit de 3 h, coefficient 3)
    • Langue vivante 2 (écrit de 2 h, coefficient 2)
    • Philosophie (écrit de 4 h, coefficient 4)
    • Éducation physique et sportive (contrôle en cours de formation, coefficient 2)
  • L’épreuve spécifique – le candidat doit choisir une des matières suivantes, intégrée ou non dans le domaine commun :
    • Économie approfondie (écrit de 1 h, coefficient 2)
    • Mathématiques (intégré à l’épreuve commune avec une durée de 1 h supplémentaire, coefficient 2)
    • Sciences sociales et politiques (écrit de 1 h, coefficient 2)
  • Les épreuves facultatives – Les candidats choisissent au maximum deux des matières proposées :
    • Langue vivante étrangère 3 (oral de 20 minutes ou écrit de 2 heures selon la langue choisie)
    • Langue des signes française (oral de 20 minutes)
    • Langues et cultures de l’antiquité : latin (orale de 15 minutes)
    • Langues et cultures de l’antiquité : grec (orale de 15 minutes)
    • Éducation physique et sportive (contrôle en cours de formation)
    • Arts : arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire de l’art, théâtre (oral  de 30 minutes)
    • Musique (oral de 40 minutes)

Exemple de sujet sur l’économie approfondie (épreuve de spécialité)

En s’appuyant sur le document ci-dessous, les barrières à l’entrée résultent-elles toujours de stratégies d’entreprises ?

Le premier obstacle à l’entrée dans une activité est le niveau des investissements requis. Si le « ticket d’entrée » est particulièrement onéreux, il élève une barrière majeure à l’entrée pour les acteurs à faible surface financière. Par exemple, les investissements dans les unités de fabrication d’écrans plats sont très élevés (environ 2 milliards de dollars pour une usine), ce qui constitue une barrière d’entrée importante […].

Dans le domaine bancaire, le capital d’une banque est la seule protection contre les pertes et les défauts de paiement susceptibles de survenir. Les autorités de tutelle définissent donc un niveau minimal de capital à respecter pour opérer dans l’industrie bancaire. Ce seuil est défini selon des normes simples et universelles. […]

Ce raisonnement laisse supposer que l’entrée dans une industrie donnée sera plus aisée pour un grand groupe que pour une start-up. Ceci est vrai pour une activité déjà existante et fortement structurée.

Source : Strategor, Laurence LEHMAN-ORTEGA, Frédéric LEROY, Bernard GARETTE, Pierre DUSSAUGE, Rodolphe DURAND, 2013.

Les écoles de formation

Pour réussir le baccalauréat général économique et social, il convient de bien le préparer. En France, de nombreux établissements publics, privés ou à distance proposent un enseignement en vue de l’obtention du diplôme. C’est le cas du Collège – Lycée du Sacré-Coeur, du Cours Albert Camus Lycée, de la Cité scolaire LGT Robert Weinum ou encore du Centre national d’enseignement à distance.

Programme de la formation

Le baccalauréat général ES se prépare pendant deux années scolaires, après une seconde générale. Durant l’année scolaire de terminal, l’élève dispose, chaque semaine, d’un volume horaire bien défini. Pour faciliter la réussite de ces lycéens, les aides pédagogiques sont intégrées dans certains établissements. En cas de changement d’orientation, il peut suivre des stages passerelles.

  • L’enseignement commun
    • 4 h d’histoire-géographie
    • 4 h de langue vivante 1 et 2
    • 2 h d’éducation physique et sportive
    • 30 minutes d’éducation civique
    • 2 h d’accompagnement personnalisé
    • 10 h de vie de classe(par an).
  • L’enseignement général
    • 5 h de sciences économiques et sociales
    • 4 h de mathématiques
    • 4 h de philosophie.
  • L’enseignement spécialisé d’une durée de 1 h 30
    • L’économie approfondie
    • Les mathématiques
    • Les sciences sociales et politiques
  • Les enseignements facultatifs d’une durée de 2 h
    • La langue vivante 3
    • La langue des signes
    • Les cultures de l’Antiquité latine ou grecque
    • L’éducation physique et sportive
    • Les arts et l’atelier artistique.




Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Paysagiste

Paysagiste

Le paysagiste pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres.

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Assistante sociale

Assistante sociale

L’assistant de service social accompagne et oriente des enfants, adultes, familles, ou groupes, en difficultés.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 



On répond à vos questions

Besoin d'aide ? 🙌

Laisser un commentaire