Le CAP (certificat d’aptitude professionnelle) Armurerie (fabrication et réparation) est le diplôme nécessaire pour exercer le métier d’armurier. Le titulaire du diplôme intervient dans la construction des armes de tir ou de chasse en ajustant tous les mécanismes (la partie en bois et en métal). Il est également de la responsabilité du technicien de transformer, d’adapter et de réparer le fusil en cas de dysfonctionnement. Le diplômé doit être en mesure de faire une expertise de l’état du bien et de déterminer les opérations à effectuer. Dans l’exercice de la fonction, le respect de la législation et des mesures de sécurité est impératif.

Les débouchés

Le titulaire d’un CAP Armurerie (fabrication et réparation) peut travailler pour le compte d’un artisan, d’un fabricant, d’une entreprise spécialisée en service après-vente ou d’un atelier d’un établissement commercial œuvrant dans le domaine de l’armurerie.

Après quelques années d’expérience, le professionnel peut proposer directement au client la prestation de vente et de remise en état. Le diplômé peut devenir un mécanicien armurier ou un mécanicien ajusteur.

Après une formation de deux ans, le titulaire de ce CAP peut décrocher un « BMA Armurerie ». Ce certificat permet d’accéder au niveau IV : le Bac pro.

Les épreuves

Pour décrocher le CAP Armurerie (fabrication et réparation), l’apprenti armurier doit réussir différentes épreuves professionnelles et générales.

Les épreuves professionnelles :

  • EP1 : Prise en charge et expertise d’une arme de chasse ou de tir.
  • EP2 : Fabrication ou remise en état de la partie mécanique d’une arme à feu.
  • EP3 : Réalisation de la partie bois d’un fusil.

Les épreuves générales :

  • EG1 : Français et histoire – géographie
  • EG2 : Mathématiques – Sciences appliquées
  • EG3 : Éducation physique et sportive
  • Épreuves facultatives : Arts appliqués et culture artistique

Les écoles

Pour réussir le CAP Armurerie (fabrication et réparation), il est conseillé de prendre des cours dans un établissement scolaire spécialisé. En France, la formation se fait au Lycée professionnel Benoît Fourneyron à Saint-Etienne (42).

Programme de la formation

La formation requiert un niveau de la classe de 3e du collège. Elle est complétée par un apprentissage de 12 semaines réparties sur deux ans dans un établissement spécialisé en armurerie.

L’enseignement professionnel :

  • La représentation du réel
  • Les fonctions, formes et volumes de l’arme
  • L’analyse des marches de l’arme
  • La métallurgie de fabrication
  • Les techniques d’assemblage et de montage des pièces métalliques, en bois, et des équipements complémentaires
  • Les techniques d’usinage
  • La connaissance des essences, des caractéristiques et des différentes techniques de travail du bois
  • La connaissance des autres matériaux
  • L’ajustage bois/fer
  • Les procédures de contrôle de fiabilité de l’arme
  • Les procédés de préréglage et réglage des éléments de visées
  • La finition
  • La démarche de qualité
  • Les éléments de métrologie
  • La procédure du contrôle de l’arme
  • La prévention des risques
  • Les mesures de prévention.

L’enseignement général :

  • Français
  • Histoire – géographie
  • Mathématiques et sciences appliquées
  • Education physique et sportive

Enseignement facultatif :

  • Arts appliqués et culture artistique
  • Atelier d’expression artistique