L’ambulancier prend en charge, sur prescription médicale, le transport des personnes malades, accidentées, âgées ou handicapées. Il les transporte auprès des établissements de soins, maison de retraite ou raccompagne les bénéficiaires de soins à leur domicile. Il assure leur sécurité et leur confort lors du trajet. Il est aussi capable d’intervenir (premiers soins) en cas d’urgences. Par ailleurs, il entretient le véhicule qui lui est confié, remplit et tient à jour les dossiers administratifs et le dossier du transport.

Les débouchés       

Le titulaire du Diplôme d’Etat Ambulancier peut être embauché par les entreprises privées. Le secteur public, représenté par les hôpitaux, SAMU ou la Croix-Rouge peut également lui proposer un poste de conducteur d’ambulance.

Après des années d’expérience, il pourra créer sa propre entreprise exerçant dans ce domaine.

Les épreuves

Les conditions d’admission

Pour accéder à la formation, le candidat doit passer des épreuves de sélection dans un institut de formation. Ces épreuves comprennent une épreuve écrite d’admissibilité (français et arithmétique) et une épreuve orale d’admission (un exposé à partir d’un texte de culture générale du domaine sanitaire et social et un entretien avec un jury). Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme homologué au niveau IV ou équivalent ou ayant été admis en formation d’auxiliaires médicaux sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité.

Le candidat doit avoir:

  • Un permis B en état de validité
  • Une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance
  • Un certificat médical d’aptitude à la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé
  • Un certificat médical de vaccination
  • Une attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU) de niveau 1 ou d’un certificat équivalent.

Les conditions de réussite à l’examen

À la fin de chaque module, un contrôle de connaissance a lieu. Il faut avoir validé l’ensemble des modules pour obtenir le diplôme (avoir la moyenne de chaque module et non pas la moyenne globale).

  • Module 1 : Gestes d’urgence (Épreuve pratique simulée en salle : prise en charge d’une détresse vitale – 30 minutes)
  • Module 2 : État clinique (Épreuve pratique simulée en salle : évaluation clinique et soins adaptés – 20 minutes)
  • Module 3 : Hygiène et prévention (1 épreuve écrite anonyme et 1 épreuve pratique simulée – 1 heure)
  • Module 4 : Ergonomie (Épreuve pratique simulée de prise en charge d’un patient âgé ou handicapé ou porteur d’un appareillage médical – 20 minutes)
  • Module 5 : Relation et communication (Épreuve orale à partir d’un cas vécu en stage ou présentation d’un cas concret proposé par l’institut – 20 minutes)
  • Module 6 : Sécurités et transports sanitaires (Évaluation au cours du stage en entreprise)
  • Module 7 : Transmission des informations et gestion administrative (Épreuve orale d’une transmission d’informations à partir d’un cas concret – 20 minutes)
  • Module 8 : Règles de valeurs personnelles (Épreuve écrite anonyme – 1 heure).

Exemple de sujet au Diplôme d’Etat Ambulancier

Les ados se sucrent

Plutôt inquiétants les résultats de la récente enquête concernant la santé des collégiens. Menée sur plus de 8 000 élèves de 11 à 15 ans, elle montre qu’ils sont loin d’avoir assimilé les bases de l’équilibre alimentaire. […] Paradoxalement, cette population est loin de se désintéresser de la question. Les filles en particulier ont tendance à être obsédées par l’idéal minceur : celles qui font un régime ou déclarent avoir besoin d’en faire un sont 37 % à 11 ans et 54 % à 15 ans alors qu’à cet âge moins de 10 % d’entre elles sont réellement en surpoids. Des chiffres astronomiques que l’on ne peut s’empêcher de relier avec la hausse inquiétante des cas d’anorexie mentale. Chiffres ridiculement bas en revanche : seules 12 % des filles et 27 % des garçons pratiquent les cinq heures hebdomadaires d’activités physiques au moins modérées recommandées.

Commentez le paradoxe suivant : « les filles en particulier (54 % à 15 ans) déclarent avoir besoin de faire un régime et consomment chaque jour des produits sucrés et seuls 12 % des filles pratiquent cinq heures hebdomadaires d’activités physiques modérées recommandées. »

Les écoles de formation

Pour réussir le Diplôme d’Etat Ambulancier, il convient de bien le préparer. Plusieurs écoles proposent des formations visant l’obtention du diplôme, entre autres :

  • Institut de formation des personnels de santé à Marseille
  • Centre hospitalier de Girac Saint Michel
  • Centre de formation des ambulanciers à Ajaccio
  • Centre hospitalier Universitaire Dijon

Programme de la formation

La formation comprend 13 semaines de formation théorique et 5 semaines de stage.

Elle s’organise autour de 8 modules :

  • Module 1 : dans toute situation d’urgence, assurer les gestes adaptés à l’état du patient – 3 semaines
  • Module 2 : apprécier l’état clinique d’un patient – 2 semaines
  • Module 3 : respecter les règles d’hygiène et participer à la prévention de la transmission des infections – 1 semaine
  • Module 4 : utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation des patients – 2 semaines
  • Module 5 : établir une communication adaptée au patient et à son entourage – 2 semaines
  • Module 6 : assurer la sécurité du transport sanitaire – 1 semaine
  • Module 7 : rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins – 1 semaine
  • Module 8 : organiser les activités professionnelles dans le respect des règles et des valeurs de la profession – 1 semaine.