Le titulaire d’un Diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture apporte des soins aux nouveau-nés ou enfants en bas âge. Il est formé pour faire des activités dédiées à l’épanouissement et au bien-être des petits. Ce diplômé veille aussi à l’intégration des enfants malades ou handicapés à la société. Sous la responsabilité d’un infirmier, il exerce ses fonctions dans les établissements sociaux, médico-sociaux ou dans les centres d’accueil des mères et/ou enfants. 

Les débouchés

Le titulaire du Diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture exerce le métier d’assistant maternel ou d’auxiliaire de puériculture dans de nombreux établissements comme :

  • Les crèches ou les garderies
  • Les établissements hospitaliers (service de la maternité, pédiatrie…)
  • Le centre socio-éducatif de Protection Maternelle et Infantile
  • Les jardins d’éveil.

Après 3 ans d’expériences professionnelles, il pourra passer l’examen d’entrée à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) et bénéficier d’une formation d’éducateur de jeunes enfants. À l’issu de cette formation, il obtiendra un  diplôme d’État d’infirmier ou le DEEJE (Diplôme d’État d’Educateur de Jeunes Enfants). Ce titre lui permettra d’évoluer en puériculteur, infirmier spécialisé ou infirmier de bloc opératoire.

Les épreuves

Les conditions d’admission

Pour accéder à la formation Diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture, le candidat doit avoir 17 ans minimum et réussir un test d’admissibilité (pas de diplôme minimum demandé). Le concours comprend deux épreuves écrites et une épreuve orale dans le domaine sanitaire et social.

L’épreuve écrite comporte une analyse et un commentaire de texte de culture générale, 10 questions (biologie humaine, opérations numériques de base) et 2 exercices de mathématiques.

A l’épreuve orale, le candidat effectuera un exposé, puis il passera un entretien sur la connaissance, l’intérêt et la motivation pour la profession.

Les conditions de réussite à l’examen

Les épreuves de l’examen d’obtention du Diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture sont réparties comme suit :

  • Module de secteur (MS 1. Accompagnement d’un enfant dans les activités d’éveil et de la vie quotidienne)
  • Module de secteur (MS 2. Etat clinique d’une personne à tout âge de la vie)
  • Module de secteur (MS 3. Soins à l’enfant)
  • Module de secteur (MS 4. Ergonomie)
  • Module de secteur (MS 5. Relation, communication)
  • Module de secteur (MS 6. Hygiène des locaux)
  • Module de secteur (MS 7. Transmission des informations)
  • Module de secteur (MS 8. Organisation du travail)

Exemple de sujet au Diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture

Chaque module des épreuves de l’examen DEAP doit être validé pour obtenir le diplôme. Ci-dessous un extrait de sujet module 1 – Accompagnement d’un enfant dans les activités d’éveil et de la vie quotidienne.

QUESTIONS

  • Citez les vaccinations obligatoires
  • À l’aide du tableau ci-dessous indiquez les caractéristiques d’un enfant de 9 mois
Postures Préhension Langage Développement

social

Jeux

 

  • Donnez pour une journée l’alimentation d’un enfant de cet âge (Matin Déjeuner Goûter Dîner)
  • Citez les missions de la PMI. Que signifie ce sigle ?
  • Quels sont les critères d’acquisition de la propreté ?
  • À partir de quel âge peut-on utiliser le lait 2ème âge ? Citez les caractéristiques de ce lait.
  • Vous travaillez à la crèche des Nuages et vous accueillez ce matin Paul, 8 mois, qui est arrivé à la crèche depuis une semaine. Comme tous les matins Paul pleure énormément lorsque sa maman le dépose. Elle est désespérée et vous propose de le prendre rapidement dans les bras afin qu’il ne se rende pas compte de son départ. Quelle va être votre attitude vis-à-vis de la maman et de l’enfant ? Citez l’expression utilisée pour cette période.
  • Citez trois modes de garde de l’enfant de moins de trois ans.

Les écoles de formation

Pour obtenir le Diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture, il convient de bien le préparer. En France, une centaine d’établissements délivre des cours préparant ce diplôme, entre autres :

  • Centre de formation Louise Couvé
  • Centre de formations paramédicales – Centre hospitalier de Niort
  • CFA de la pharmacie, santé, sanitaire et social ACPPAV – site de Poissy
  • CFA IMT institut des métiers et techniques
  • Ecole centrale de puériculture Paul Strauss
  • Ecole d’auxiliaires de puériculture
  • Ecole d’auxiliaires de puériculture
  • Ecole d’auxiliaires de puériculture Croix-Rouge
  • Ecole santé sociale sud-est (antenne de Valence)
  • ERFPP – Institut de formation d’auxiliaires de puériculture – GIPES d’Avignon et pays de Vaucluse
  • IFAS – Institut de formation d’aide soignant Croix Rouge Française
  • IFMS- Institut de formation aux métiers de la santé – CH Valenciennes
  • IFSI du centre hospitalier Edmond Garcin
  • Institut de formation ambulanciers et aides soignants
  • Institut de formation aux professions paramédicales
  • Ecole d’auxiliaires de puériculture école du Chemin vert
  • Ecole de puériculteurs-puéricultrices du CHU d’Amiens
  • Ecole de puéricultrices et d’auxiliaires de puériculture
  • Ecole de puériculture – CHU
  • Ecole de puériculture du CHU de Nancy
  • Ecole de puériculture du Lycée Rabelais

Programme de la formation

Les modules du programme de la formation pour devenir auxiliaire de puériculture sont :

  • L’accompagnement d’un enfant dans les activités d’éveil et de la vie quotidienne :
    • Développement de l’enfant
    • Grandes étapes du développement de l’enfant
    • Politique de santé
    • Le soin
  • L’état clinique d’une personne à tout âge de la vie :
    • Anatomie et physiologie du corps humain : les organes des sens, les systèmes neuromusculaire, osseux, cardio-circulatoire, respiratoire, uro-génital, digestif, endocrinien
    • Anatomie et physiologie de la peau et des muqueuses
    • Situations pathologiques et conséquences sur l’état clinique de la personne : la maladie aiguë, la maladie chronique, les situations d’urgence, les situations de fin de vie, la douleur et son expression, la souffrance, le deuil
  • Les soins à l’enfant
    • Notions élémentaires de physiopathologie des différents appareils du corps humain
    • Soins palliatifs et accompagnement en fin de vie
    • Notions de pharmacologie
    • Douleur chez l’enfant
  • L’ergonomie
    • Le système locomoteur : anatomie et physiologie, le mouvement
    • Le port de charge et ses conséquences sur l’anatomie du corps humain
    • Les accidents dorsolombaires.
    • Législation et déontologie concernant l’isolement, la contention, la limitation des mouvements et les droits des patients
  • La relation et la communication
    • Le développement psychosociologique de l’homme, les relations humaines, l’insertion dans la société, le lien social.
    • Relation et communication
  • L’hygiène des locaux hospitaliers
    • Infection et désinfection
    • Prévention des risques liés à l’infection en milieu hospitalier
    • Prévention des risques liés et à la sécurité en milieu hospitalier
    • Les circuits des déchets à l’hôpital
  • La transmission des informations
    • Information et continuité des soins
    • Transmissions des données : la fonction d’alerte, la fonction de surveillance, la fonction d’évaluation
    • Informatique : notions globales, application à la santé, règles d’informatique et libertés
  • L’organisation du travail
    • Les différentes professions de santé, professions sociales et éducatives et les limites de leur champ de compétences
    • La définition de l’équipe de soins et les responsabilités de chaque acteur
    • Notions d’organisation du travail, droit du travail
    • Les outils de planification des soins
    • Formation des pairs
    • Règles d’organisation de l’activité dans une équipe de soins
    • Législation du travail

La formation au diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture comporte

  • 17 semaines, soit 595 heures en institut de formation
  • 24 semaines, soit 840 heures en stage clinique.