Le vétérinaire est passionné par les animaux. Il les manipule sans crainte et avec assurance. Il a un sens de l’observation développée, une grande capacité d’observation et une bonne performance physique. Outre ces qualités, le titulaire du diplôme d’état de docteur vétérinaire a acquis des savoir-faire dans l’établissement des diagnostics. Il est capable entre autres de mettre en place des traitements et de stériliser les femelles. Il effectue les interventions chirurgicales et les vaccinations avec aisance. Ces compétences lui permettent de prendre soin des animaux et de rassurer leurs propriétaires.

Les débouchés

Le Diplômé d’Etat de docteur Vétérinaire a l’opportunité d’intervenir sur des animaux domestiques ou des nouveaux animaux de compagnie (NAC). Il peut exercer le métier de vétérinaire dans différents domaines :

  • Dans une clinique vétérinaire
  • A la campagne sur des animaux de ferme
  • Dans un parc animalier
  • Dans une industrie agro-alimentaire
  • Dans un laboratoire pharmaceutique.

Le diplômé peut également poursuivre ses études en préparant un CEAV (certificat d’études approfondies vétérinaires), un DESV (diplôme d’études spécialisées vétérinaires) ou en effectuant un internat pour obtenir un diplôme de spécialiste.

Les épreuves

Les conditions d’admission

Pour intégrer une école nationale vétérinaire française, le candidat doit réussir un des 4 concours proposés en fonction de son cursus scolaire :

  • Le concours A (8 à 9 épreuves écrites et 8 épreuves orales) : accessible après la classe préparatoire et permet une entrée en première année
  • Le concours B (1 épreuve écrite, examen de dossier et 2 épreuves orales) : pour les étudiants qui ont effectué 2 ou 3 années de licence Sciences de la Vie, de la Terre, de la Matière
  • Le concours C  (5 épreuves écrites, 3 épreuves orales) : accessible après un cursus universitaire spécialisé dans la Chimie, le Génie biologique, le Génie chimique – Génie des Procédés et Hygiène-Sécurité-Environnement
  • Le concours D (sélection de dossiers + entretien) : pour les titulaires d’un doctorat en médecine, pharmacie ou chirurgie dentaire et aux étudiants sortant d’un Master de biologie.

Les conditions de réussite à l’examen

Après les 5 années de formation, l’étudiant doit rédiger et présenter la soutenance d’une thèse pour obtenir le diplôme d’état de docteur vétérinaire.

Les écoles de formation

Pour réussir le Diplôme d’Etat de docteur vétérinaire, il convient de bien le préparer. En France, quatre écoles forment les futurs vétérinaires :

  • ENVA à Maison-Alfort
  • ENVT de Toulouse
  • VetAgro Sup à Lyon
  • Oniris de Nantes

Programme de la formation

La formation pour devenir vétérinaire est étalée sur 5 années (quatre ans de formation initiale et un an d’approfondissement). Lors de la formation, les enseignements concernent :

  • La santé
  • L’hygiène
  • La pharmacie et la chirurgie des animaux
  • La production des animaux et l’économie de l’élevage
  • La production et le contrôle des denrées animales et d’origine animale
  • Les relations entre l’animal, l’homme, leur environnement et leurs incidences sur la santé publique.

Chaque année est composée de deux semestres et chaque semestre correspond à 30 crédits.

Les 6 premiers semestres

Les cours concernent :

  • Les sciences fondamentales (anatomie, physiologie, pathologie, pharmacologie…)
  • La santé publique
  • La gestion d’entreprise
  • La législation.

La troisième année

Les étudiants apprennent à réaliser l’examen d’animaux au centre hospitalier de l’école vétérinaire.

La quatrième année

Les étudiants effectuent un stage dans les différents services de l’hôpital de l’école vétérinaire (ophtalmologie, chirurgie…).

La cinquième année

La dernière année est consacrée à l’approfondissement des connaissances dans un secteur professionnel choisi (animaux de production, animaux de compagnie, équidés, santé publique vétérinaire, recherche, industrie).

La préparation de thèse de doctorat en vétérinaire est également effectuée pendant cette année.