Un Diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute (DEMK) est donné à un professionnel du massage de rééducation manuel ou appuyé par un appareil. Ce spécialiste connait toutes les techniques du massage et d’étirement des muscles pour des fins médicales. Sur prescription médicale, il pratique ce que l’on appelle la kinésithérapie passive. Cette dernière prévient ou limite les séquelles fonctionnelles, physiques et psychiques de certaines maladies (mal de dos, claquage musculaire, bronchiolite, etc.). La thérapie guérit les troubles cardio-vasculaires, digestifs, génito-urinaires ou respiratoires. 

Les débouchés

Le titulaire d’un DEMK bénéficie d’une belle perspective d’avenir professionnel :

  • Il peut intervenir dans différentes structures du secteur de la médecine : hôpitaux, structures d’accueil pour les enfants ou personnes âgées, cabinets de rééducation…
  • Il peut s’orienter vers le statut libéral en commençant par des vacations ou des remplacements.

Après quelques années de pratique, une évolution de poste comme assistant-masseur-kinésithérapeute ou de cadre peut être envisagée. Il pourra également s’installer à son compte.

Les épreuves

Les conditions d’admission

  • Etre agé d’au moins 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission
  • Etre titulaire d’un baccalauréat français, d’un titre admis en dispense, de la réussite à un examen spécial d’entrée à l’université ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires.
  • Réussir le concours d’entrée à l’ecole de kinésathérapie.

Les conditions de réussite à l’examen

Pour pouvoir se présenter à l’examen délivrant le Diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute, l’apprenti doit avoir validé chacun des modules figurant au programme (note supérieure ou égale à 60/120). Ces modules sont :

  • Module 1 : Anatomie, cinésiologie, biomécanique de l’appareil locomoteur
  • Module 2 : Physiologie humaine
  • Module 3 : Pathologie et psycho-sociologie
  • Module 4 : Technologie Masso-Kinésithérapique
  • Module 5 : Masso-kinésithérapie, technologie
  • Module 6 : Psycho-sociologie et réadaptation
  • Module 7 : Rééducation et réadaptation en traumatologie et orthopédie
  • Module 8 : Rééducation et réadaptation en neurologie
  • Module 9 : Rééducation et réadaptation en rhumatologie
  • Module 10 : Rééducation et réadaptation en pathologie cardio-vasculaire
  • Module 11 : Rééducation et réadaptation en pathologie respiratoire et réanimation
  • Module 12 : Kinésithérapie en médecine, gériatrie et chirurgie
  • Module 13 : Pathologie infantile
  • Module 14 : Prévention, promotion de la santé et ergonomie
  • Module 15 : Kinésithérapie et sport
  • Module 16 : législation, déontologie, gestion.

Les écoles de formation

Pour réussir le Diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute, il convient de bien le préparer. Une trentaine d’établissements français offre des cours pour se former au métier de masseur-kinésithérapeute, entre autres :

  • Centre européen d’enseignement en rééducation et réadaptation fonctionnelle
  • Centre Liliane et Paul Guinot
  • École d’Assas en masso-kinésithérapie et en pédicurie-podologie
  • École de kinésithérapie de Paris – ADERF
  • École de kinésithérapie du CHU de Grenoble
  • École nationale de kinésithérapie et de rééducation – les hôpitaux de Saint-Maurice
  • École supérieure de masseurs-kinésithérapeutes ostéopathes et pédicures Danhier
  • Fondation EFOM Boris Dolto
  • IFMK – Institut de formation en masso-kinésithérapie
  • Institut de formation des métiers de santé du Nord-Franche-Comté – site de Belfort
  • Institut de formation des professionnels de santé (IFPS)
  • Institut de formation en kinésithérapie
  • Institut de formation en masso-kinésithérapie.

Programme de la formation

Les unités de l’enseignement du Diplôme d’Etat masseur-kinésithérapeute sont réparties comme suit :

  • UE 1 : Santé publique 
    • Système de santé
    • Santé publique
    • Politique de santé et kinésithérapie
    • Code de santé publique
    • Déontologie
    • Épidémiologie
  • UE 2 : Sciences humaines et sociales
    • Concepts
    • Théories, modèles et méthodes en Sociologie
    • Concepts, théories, modèles et méthodes en Anthropologie Concepts
  • UE 3 : Science biomédicale
    • Sciences fondamentales de la matière et de la vie
    • Biochimie et biologie cellulaire
    • Histologie et embryologie
  • UE 4 : Science de la vie et du mouvement
    • Anatomie descriptive, morphologique et topographique de tous les appareils et systèmes (locomoteur, nerveux, tégumentaire, respiratoire, circulatoire, digestif, urinaire, reproducteur)
  • UE 5 : Sémiologie, physiopathologie et pathologie dans le champ musculo-squelettique
    • Sémiologie
    • Caractéristique des pathologies du système musculo-squelettique
    • Exploration diagnostique médico-chirurgicale
  • UE 6 : Théories, modèles, méthodes et outils en kinésithérapie
    • Recours à la physique pour l’étude des mouvements humains et des caractéristiques des tissus humains
    • Etapes du processus kinésithérapeute
  • UE 7 : Évaluation, techniques et outils d’intervention dans les principaux champs d’activité
    • Présentation des principes, indications et contre-indications des différentes techniques ou moyens physiques utilisés en massage et en kinésithérapie
  • UE 8 : Méthodes de travail et méthodes de recherche
  • UE 9 : Langue anglaise professionnelle
  • UE 10 : Démarche et pratique clinique :
    • Élaboration du raisonnement professionnel
    • Analyse réflexive
  • UE 11 : Formation à la pratique en masso-kinésithérapie (Un stage temps plein par semestre sur la base de 35 h par semaine)
  • UE 12 : Cycle optionnel
    • Selon le choix de l’étudiant et les ressources, un domaine d’enseignement est approfondi, soit par les enseignements proposés, soit par des enseignements à distance, soit par des visites sur des lieux de travail, des rencontres de personnes ressources, des travaux guidés et évalués.
  • UE 13 : Droit, Législation et Gestion d’une structure
    • Les grands principes du droit
    • La législation professionnelle
    • Les divers régimes de responsabilité
    • Les principaux codes intéressant la profession
  • UE 14 : Théories, modèles, méthodes et outils en rééducation/réadaptation
  • UE 15 : Interventions spécifiques en kinésithérapie
  • UE 16 : Intervention du kinésithérapeute en Santé publique
  • UE 17 : Démarche et pratique clinique
    • Conception du traitement et conduite de l’intervention
    • Préparation et présentation de quatre analyses de situations professionnelles vécues en stage
  • UE 18 : Analyse et amélioration de la pratique professionnelle
  • UE 19 : Gestion de projet
  • UE 20 : Gestion de projet, initiative innovante et engagement étudiant : définition, enjeux et phases de réalisation d’un projet