Le Diplôme d’État de professeur de danse atteste l’aptitude à enseigner les différents types de danses. Son titulaire maîtrise l’art de la danse dans son ensemble. Il apprend les techniques d’apprentissage de cette pratique, les rapports de la chorégraphie avec la mélodie et l’analyse du corps en mouvement. Ce pédagogue a un bon niveau de culture musicale et chorégraphique. Le métier exige de la passion pour la danse et une excellente faculté d’adaptation.

Les débouchés

Le titulaire du Diplôme d’Etat de professeur de danse travaille dans différents secteurs :

  • Les conservatoires
  • Le milieu scolaire
  • Les associations sportives

Un professeur de danse bénéficie d’une carrière évolutive. Après quelque temps de pratique, il peut évoluer en animateur d’activités périscolaires ou travailler pour son compte en créant son propre club de danse.

Les concours organisés par le Ministère de l’Éducation nationale pour devenir chef d’établissement ou inspecteur sont ouverts aux titulaires du diplôme d’État.

Les épreuves

Les conditions d’admission

Pour intégrer la formation, le candidat doit réussir l’Examen d’Aptitude Technique (EAT). Les épreuves de l’EAT sont composées :

  • d’une variation imposée d’1 min 30 s à 3 min (coefficient 3)
  • d’une composition personnelle d’1 min 30 s à 3 min (coefficient 2)
  • d’une improvisation de 30 s à 1 min (coefficient 1).

Les conditions de réussite à l’examen

Pour obtenir le Diplôme d’État de professeur de danse, le candidat doit réussir chacune des évaluations de ces 4 unités de formation :

  • Formation musicale (épreuves orales)
  • Histoire de la Danse (épreuve écrite comprenant une composition sur une question de cours et 10 questions d’évaluation des connaissances de base)
  • Anatomie Physiologie (épreuve orale sur un sujet tiré au sort par le candidat entre trois sujets)
  • Pédagogie théorique et pratique / analyse du mouvement.

Les écoles de formation

Pour réussir le Diplôme d’Etat de professeur de danse, il convient de bien le préparer. Six établissements publics assurent la formation :

  • Les Pôles supérieurs d’enseignement artistique d’Aquitaine,
  • Les Pôles supérieurs d’enseignement artistique de Bretagne/Pays-de-la-Loire
  • Les Pôles supérieurs d’enseignement artistique des Midi-Pyrénées
  • Les Pôles supérieurs d’enseignement artistique du Nord-Pas-de-Calais
  • Le Centre national de la danse (Pantin et Lyon)
  • Le CREPS de Montpellier.

Des centres privés habilités par le Ministère de la Culture proposent également des cours préparatoires :

  • Le Pôle d’enseignement supérieur de musique et de danse PESMD Bordeaux-Aquitaine
  • La Manufacture – Centre de formation professionnelle
  • L’Institut International de Danse Janine Stanlowa
  • L’Institut de formation professionnelle Rick Odums (IFPRO)
  • Le Studio Harmonic
  • L’Espace Pléiade / Ballet Jazz de Paris
  • L’A.I.D. (Académie Internationale de la Danse)
  • Les Rencontres Internationales de Danse Contemporaine (R.I.D.C.)
  • Le CND Département Formation et Pédagogie
  • L’EPSEDANSE de Languedoc-Roussillon
  • L’ISDAT département du spectacle vivant de Midi-Pyrénées
  • Le centre James Carles L’ARTCHIPEL Scène Nationale de la Guadeloupe

Programme de la formation

La formation dure 2 ans . Elle est composée de 4 unités d’enseignement (durée de la formation : 600 heures minimum).

  • Formation musicale (100 heures) :
    • Pratique et culture musicale
    • Connaissances solfégiques et pratiques élémentaires
    • Capacités à transcrire gestuellement un court extrait musical en prenant en compte son style, son rythme et ses dynamiques.
  • Histoire de la Danse (50 heures) :
    • Initiation à la recherche documentaire
    • Connaissances historiques.
  • Anatomie Physiologie (50 heures) :
    • Les connaissances
    • Anatomie fonctionnelle
    • Notions de physiologie.
  • Pédagogie théorique et pratique et analyse du mouvement (400 heures) :
    • Maîtrise des processus d’apprentissage en fonction de l’âge et du niveau des élèves
    • Approche de la progression pédagogique
    • Maîtrise des rapports avec la musique
    • Analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé (Kinésiologie)
    • Éléments de réflexion sur la transmission d’une technique corporelle et artistique
    • Formation pratique.