Et si vous vous formiez à distance ? Plus de 100 formations proposées par notre partenaire. Plus d'informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Vous êtes féru de voyages, curieux de nature et vous maîtrisez une ou deux langues étrangères ? Sachez que vous pouvez si vous le souhaitez exercer le métier d’accompagnateur (trice) de voyages.

Pour mieux comprendre ce que fait un accompagnateur (trice) de voyage, nous laissons la parole à Paul, Martine et Ahmed, qui vont nous parler de leur profession au quotidien.

En quoi consiste le métier d’accompagnateur (trice) de voyage ?

Paul : Tous les jours, j’accompagne des touristes dans le cadre de voyages organisés. J’ai de nombreuses responsabilités, je suis chargé de la totale réussie de leur séjour : hébergement, repas, visites, excursions, activités, transport et logistique.

Martine : En tant que guide accompagnatrice de voyages, je dois organiser les séjours de mes clients de A à Z. Je dois donc penser à tout et rien ne doit m’échapper.

Ahmed : Je suis l’ange gardien de mes groupes de touristes ! Grâce à moi, ils ne s’occupent de rien, je me charge de tout. Ils peuvent voyager les yeux fermés et en toute confiance, car je m’assure que tout aille bien pour eux et qu’ils seront logés, nourris, pris en charge, transportés et qu’ils auront accès à nombreuses activités plaisantes.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Paul : Je trouve mon métier passionnant. Il me permet de rencontrer de nombreuses personnes d’origine différente et de pratiquer l’anglais et l’espagnol.

Martine : J’adore prendre le temps d’expliquer aux gens les codes d’un pays qu’ils ne connaissent pas, de leur faire découvrir une nouvelle culture, de leur montrer de beaux endroits. J’apprécie vraiment beaucoup la curiosité des touristes ainsi que leur gentillesse.

Ahmed : J’adore rendre service ! C’est ce qui me plaît le plus dans mon métier. Je me plie en quatre pour mes clients et ils savent qu’ils peuvent compter sur moi pour être satisfaits. Ils peuvent quasiment tout me demander.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Paul : Il y a tout de même une certaine pression à devoir tout gérer. Le séjour des touristes en lui-même ne dure pas très longtemps, mais il faut préparer beaucoup de choses en amont puis en aval. Il faut négocier les tarifs, booker les bonnes dates, organiser au mieux les correspondances, ne pas oublier les formalités administratives, gérer les imprévus ou les crises etc.

Martine : On a beau tout faire pour tout organiser au mieux, il y a toujours des imprévus à gérer : retard, grève, problèmes logistiques, clients mécontents etc. il faut savoir garder la tête froide !

Ahmed : Le problème principal avec ce métier est qu’il est peu stable. Il n’y pas vraiment de contrats de travail. Moi, par exemple, je suis obligé de travailler en tant qu’indépendant, ce qui inclue des rentrées d’argent incertaines. Sans compter que ce n’est pas un métier sédentaire, vous passez tout votre temps sur les routes, difficiles dans ces conditions de vivre une vie de famille.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Paul : Pour être un bon accompagnateur de voyages, il faut avoir un très bon relationnel bien sûr, mais aussi être débrouillard et inventif. Pour concocter le meilleur séjour possible au meilleur prix, il ne faut pas hésiter à faire appel à son imagination et à un bon réseau.

Martine : Devenir un bon accompagnateur de voyages demande du temps. Pour ma part, je pense qu’il faut avant tout être fiable et digne de confiance. En effet, les touristes vous confient toute l’organisation de parfois leurs uniques vacances de l’année. Même si c’est pour du loisir, il faut vraiment prendre les choses au sérieux car pour les gens en face de vous ceux sont des moments extrêmement précieux!

Ahmed : Il faut être bavard, expansif, et avoir de l’humour. En effet, vous pouvez être le meilleur organisateur du monde, ce travail est d’abord basé sur les relations humaines. Autant faire en sorte que celles-ci soient chaleureuses et agréables. En tout cas, c’est mon avis.

Quelle est la formation pour devenir d’accompagnateur (trice) de voyage ?

Un BTS tourisme ou une licence de langues ou d’histoire sont souvent de bons diplômes pour exercer cette profession.

Y a-t-il un concours de d’accompagnateur (trice) de voyage ?

Il n’y a pas de concours pour exercer cette fonction. Il n’est même pas forcément nécessaire de posséder un diplôme en particulier. Néanmoins, il est préférable de justifier d’une bonne culture générale, d’une curiosité pour les gens et de parler des langues étrangères. Une première expérience dans le secteur du tourisme, de l’hôtellerie-restauration ou du transport de personnes est un plus.

Existe-t-il des écoles de d’accompagnateur (trice) de voyage ?

Si vous souhaitez préparer le BTS tourisme, vous pouvez intégrer un des nombreux lycées qui le préparent. Sinon, l’université propose des filières langues étrangères ou histoire. Enfin, il existe des titres professionnels dans le domaine du tourisme et du voyage, ainsi que des brevets d’animateurs.

Quel est le salaire d’un d’accompagnateur (trice) de voyage ?

L’accompagnateur(trice) de voyage est généralement payé à la journée ou sur commission. De plus, il est en général logé et nourri gratuitement.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Paul : Si vous voulez devenir accompagnateur de voyage, il faut vraiment prendre le temps vous-même de voyager et d’apprendre à parler couramment au moins une langue étrangère, sinon plusieurs.

Martine : Vous devez vraiment faire en sorte de vous construire un réseau de partenaires, clients et prestataires. Il faut réseautez, réseautez, réseautez !

Ahmed : Le conseil que je donnerais est de ne pas hésiter à réaliser de nombreux stages tout au long de votre cursus, en agence de voyage, au sein de groupes hôteliers, dans le domaine culturel (musées) etc.

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.
PARTAGER