Et si vous vous formiez à distance ? Plus de 100 formations proposées par notre partenaire. Plus d'informations et documentation gratuite en bas de cette page.

L’agent d’escale ou agent d’accueil aéroportuaire assure l’accueil et la prise en charge des touristes et des voyageurs des aéroports.

Mais si nous laissions Vicky, Véronique et Thy nous parler plus en détail de leurs journées de travail et de leur parcours en tant qu’agent d’escale ?

En quoi consiste le métier d’agent d’escale ?

Vickie : En tant qu’agent d’escale aéroportuaire, j’occupe mes journées à accueillir les visiteurs, renseigner les touristes et prendre en charge les demandes des clients.

Véronique : Je suis chargée d’accueillir et d’orienter les passagers lors de l’embarquement, du débarquement et des correspondances.

Thy : En tant qu’agent d’escale, j’assume plusieurs tâches : la demande de réservation des passagers, la vérification de leur pièce d’identité, le contrôle du poids des bagages, l’orientation des voyageurs, l’accompagnement des personnes handicapées, la vérification des cartes d’embarquement, le respect des règles de sécurité aéroportuaire.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Vickie : J’adore fréquenter les touristes, les étrangers. J’aime utiliser des langues étrangères au quotidien. Je parle anglais, arabe et un peu chinois !

Véronique : Mon métier me permet de voyager par procuration. Et puis j’évolue dans une équipe très agréable, l’ambiance est bonne.

Thy : Ce que j’apprécie c’est qu’il y a des possibilités d’évolutions dans l’entreprise où je suis, qui est une sous-traitante pour les plus grandes compagnies aériennes. Je peux ensuite devenir agent commercial ou chef d’escale, par exemple.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Vickie : Il faut vous préparer à avoir des horaires atypiques. Vous devez être grandement disponible. Personnellement, je travaille essentiellement le soir et le week-end, mais généralement, les équipes tournent.

Véronique : Il faut absolument être véhiculée, car les zones aéroportuaires sont généralement situées en dehors de la ville. Ne comptez pas trop sur les transports en communs pour vous aider à aller travailler. Il y a malheureusement souvent des retards ou des grèves et dans notre métier, la ponctualité, c’est la base.

Thy : Je vais être honnête, il n’y a pas grand-chose que je n’aime pas dans mon métier, sinon je ne l’exercerai pas. J’aime rencontrer du monde, être dynamique, me déplacer, conseiller les personnes. Peut-être la rémunération est-elle un peu basse par rapport à la grande disponibilité dont on doit faire preuve.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Vickie : Il y en a plein ! Il faut se montrer polyvalent, serviable, à l’écoute, dynamique.

Véronique : Un bon agent d’escale est une personne qui maîtrise plusieurs langues étrangères ou au moins l’anglais et doit être rigoureux.

Thy : Il faut savoir rester calme face aux imprévus et à l’énervement de certains passagers. Enfin, un bon sens de l’organisation est préférable.

Quelle est la formation pour devenir d’agent d’escale ?

Il existe plusieurs formations :

  • Titre professionnel agent d’escale
  • BTS ventes et productions touristiques
  • DUT techniques de commercialisation

Y a-t-il un concours d’agent d’escale ?

Aucun.

Existe-t-il des écoles d’agent d’escale ?

En dehors des lycées professionnels, les formations peuvent se préparer au sein de Greta ou à l’AFPA.

Quel est le salaire d’agent d’escale ?

Le salaire d’un agent d’escale débutant se situe aux alentours de 1 500 / 1 900 euros brut mensuels avec les primes.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Vickie : N’oubliez jamais, votre fonction principale étant l’accueil des passagers, vous devez adopter une attitude très professionnelle et une présentation irréprochable.

Véronique : Une formation spécifique est essentielle pour décrocher un contrat dans ce métier. N’hésitez pas à vous tourner vers le Pôle Emploi.

Thy : C’est un métier qui demande beaucoup de sacrifices : horaires tardifs, salaire parfois peu motivant, bonne gestion du stress. En revanche, vous en sortirez enrichi par les rencontres, ça c’est sûr.

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.
PARTAGER