L’agent de maintenance industrielle est un technicien qui assure la maintenance et la réparation des équipements industriels. Grâce à lui, la cadence de production ne prendra pas de retard et les objectifs seront atteints.

Mais laissons Raphaël, Lucas et Zahir nous parler de leur quotidien :

En quoi consiste le métier d’agent de maintenance industrielle ?

Raphaël : Mon métier d’agent de maintenance industrielle consiste à garantir la continuité de la production et la fiabilité des équipements industriels.

Lucas : En tant que technicien de maintenance, je suis chargé de réparer les pannes sur les équipements industriels, de changer les pièces, mais également d’assurer un contrôle préventif permanent.

Zahir : Je suis agent de maintenance industrielle ou technicien de maintenance industrielle. Mon travail consiste à maintenir en état le parc industriel. En effet, l’usine où je ne travaille ne pouvant tolérer aucun retard dans les cadences de production, j’assure un travail préventif et curatif.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Raphaël : Ce que j’apprécie dans ce métier, c’est qu’on recherche des techniciens de maintenance dans tous les secteurs d’activité : automobile, aéronautique, métallurgie, mécanique, agroalimentaire, chimie, etc.

Lucas : Ce que j’aime dans ce métier, c’est notre capacité à toucher à tout au sein d’un site de production : sécurité, prévention, production, développement, maintenance assistée par ordinateur, automatismes etc.

Zahir : Plus ça va, plus j’apprécie l’aspect informatique de mon métier : maintenance informatisée, diagnostic par système expert interposé, gestion de la documentation technique avec un logiciel spécifique, télémaintenance etc.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Raphaël : C’est parfois compliqué de gérer les équipes qui sont en total panique face aux pannes de leurs outils de travail, mais il faut qu’ils nous fassent confiance.

Lucas : C’est vrai que dans l’absolu, on peut ensuite évoluer vers un poste de chef d’atelier ou responsable maintenance. Mais dans la réalité, il n’y a pas de tant d’opportunités que cela.

Zahir : Il n’est pas toujours facile de faire comprendre aux équipes que la maintenance préventive est plus rentable que la maintenance curative. Je le répète pourtant au quotidien, il vaut mieux miser sur du contrôle permanent, la surveillance d’équipements et l’entretien régulier des machines.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Raphaël : Il faut être très curieux et polyvalent. Le métier d’agent de maintenance industrielle fait appel à de nombreuses compétences : automatismes, mécanique, hydraulique, pneumatique, électricité industrielle.

Lucas : Être un bon technicien, c’est bien. Faire preuve d’un bon relationnel, c’est mieux. Il faut être capable de faire passer un message et de se montrer pédagogue.

Zahir : Je pense qu’un bon technicien de maintenance est une personne dotée d’un esprit flexible, souple et réactif.

Quelle est la formation pour devenir un agent de maintenance industrielle ?

On trouve de nombreuses formations spécialisées en maintenance industrielle :

  • Baccalauréat professionnel maintenance des équipements industriels
  • BTS mécanique et automatismes industriels
  • BTS maintenance industrielle
  • BTS électrotechnique
  • DUT génie industriel et maintenance
  • DUT génie électrique et informatique industrielle
  • Licence professionnelle gestion de la production

Y a-t-il un concours d’agent de maintenance industrielle ?

Absolument pas.

Existe-t-il des écoles d’agent de maintenance industrielle ?

Il existe en effet des centres de formations, des lycées professionnels et des universités.

Quel est le salaire d’un agent de maintenance industrielle ?

Un jeune agent de maintenance industrielle peut espérer toucher entre 1 700 et 2 100 euros brut selon sa formation.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Raphaël : Je vous conseille de vous spécialiser dans un domaine à terme afin de monter rapidement en compétences : naval, ferroviaire, aéronautique, naval, nucléaire etc.

Lucas : N’oubliez pas de bien travailler vos capacités de communication, ainsi que votre niveau d’anglais.

Zahir : N’hésitez pas à vous imposer notamment quand il s’agit de faire accepter les méthodologies de maintenance préventive. C’est trop important.