Les impayés nuisent à la vie de l’entreprise. Voilà pourquoi elle mise sur les agents de recouvrement pour relancer ses débiteurs et les persuader de payer au plus vite.

Liam, Augustin et Zohra évoquent avec nous leur quotidien d’agent de recouvrement.

En quoi consiste le métier d’agent de recouvrement ?

Liam : Mon travail consiste à recouvrir les impayés de mon entreprise. Pour contacter les personnes qui nous doivent de l’argent, j’utilise essentiellement le mail et le téléphone.

Augustin : Je travaille au sein d’une entreprise spécialisée dans le recouvrement. Nous avons des objectifs quantitatifs à atteindre, notamment en nombre d’appels par jour ou en somme de créances à recouvrer.

Zohra : Mon travail consiste à passer de nombreux appels téléphoniques tout au long de la journée, afin de contacter des débiteurs qui n’ont toujours pas réglé leurs factures. Par ailleurs, nous devons également constituer si besoin des dossiers juridiques de contentieux.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Liam : J’aime bien la négociation avec les clients et réussir à les convaincre en trouvant une solution satisfaisante pour tout le monde.

Augustin : J’apprécie le fait d’avoir aussi des tâches administratives à faire : suivi des dossiers clients, gestion du courrier,

Zohra : J’aime le côté challenge de mon travail.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Liam : Nous sommes beaucoup au téléphone et parfois cela peut devenir bruyant lorsque nous sommes nombreux à passer des coups de téléphone en même temps.

Augustin : Il faut parfois se montrer extrêmement pugnace et ça exige beaucoup d’énergie. Il arrive que je me sente vidée après ma journée de travail.

Zohra : Il y a beaucoup trop de process et de reporting à respecter et parfois ça vous enlève tout simplement le plaisir de travailler.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Liam : Il faut tout de même avoir un bon sens commercial pour arriver à bien négocier.

Augustin : Il faut se montrer persévérant, ne pas perdre espoir.

Zohra : Il faut avoir le goût du challenge, dans mon entreprise nous sommes primés au résultat.

Quelle est la formation pour devenir agent de recouvrement ?

Le métier est ouvert à tous types de profils, mais les personnes ayant fait un peu de droit sont généralement appréciées.

Y a-t-il un concours d’agent de recouvrement ?

Absolument pas.

Existe-t-il des écoles d’agent de recouvrement ?

Non.

Quel est le salaire d’un agent de recouvrement ?

Il débute souvent au SMIC ou à 1 500 euros brut mensuels.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Liam : Soyez batailleur, accrochez-vous. Vous finirez au fil du temps par développer des réflexes et vous saurez mieux analyser vos cibles.

Augustin : Parler anglais peut-être pas mal si vous souhaitez intégrer une multinationale ou pour atteindre des débiteurs étrangers.

Zohra : Ayez une attitude de commercial, tout en respectant bien le droit du contentieux.