Ce métier vous intéresse ? Formez-vous de chez vous grâce à notre partenaire. Plus d’informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Vous recherchez un métier humain, dans lequel vous pourrez aider votre prochain ? Le métier d’aide-soignant(e) est peut-être fait pour vous. Mathilda, Gisèle et Nicolas, tous les trois aide-soignant(e)s depuis plusieurs années nous en disent un peu plus sur ce métier qui recrute.

Retrouvez toutes les informations concernant le concours d’aide-soignant(e), la formation, les écoles, le salaire, ainsi qu’un forum en bas de page pour échanger sur ce métier.

Mathilda, Gisèle et Nicolas glissent également quelques conseils pour toutes les personnes s’intéressant de près ou de loin au métier d’aide-soignant(e). 

En quoi consiste le métier d’aide-soignant(e) ?

Mathilda : Assister la personne hospitalisée, alitée, âgée, dépendante dans sa vie quotidienne ou au sein d’un service de soin. Assister signifie ici l’aide à la toilette, au repas, aux actes de la vie courante et avoir une présence professionnelle et/ou empathique. L’aide-soignante travaille sous la responsabilité des infirmières.

Gisèle : Nous travaillons à l’entretien et à l’hygiène d’un patient, suite à la perte partielle ou totale de son autonomie.

Nicolas : L’aide-soignant aide les patients dans les actes de la vie quotidienne (s’habiller, se laver, se déplacer, manger…). Nous accompagnons aussi les personnes en fin de vie. Notre rôle est de les divertir, et d’assurer des soins (tels que soins de bouche, pansement non médicamenteux…). On travaille en équipe (matin ou soir) et les week-end aussi.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Mathilda : J’aime me sentir utile pour le patient. Pour moi, faire la toilette d’un patient, c’est lui rendre sa dignité.

Gisèle : Un patient satisfait des soins qu’on lui apporte, qui se sent à l’aise et qui retrouve le sourire.

Nicolas : Ce que je préfère dans mon métier d’aide-soignant c’est le coté relationnel avec les patients, se sentir utile auprès d’eux.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Mathilda : Les conditions de travail difficiles (manque de personnel, salaire pas assez élevé)

Gisèle : La charge de travail.

Nicolas : Le fait de devoir être polyvalent car on doit gérer aussi bien la distribution des repas, le rangement des denrées, les protections, le ménage. On a parfois l’impression d’être la personne à tout faire, et ça irrite un peu quand on est débordé et fatigué.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Mathilda : L’aide-soignante doit avoir de l’empathie, de la réactivité, de la logique, de l’écoute, et bien sûr de l’efficacité !

Gisèle : Pour être aide-soignante, il faut bien sûr connaître à 100% les techniques de soins, et avoir un bon relationnel. Savoir détendre un patient, avec un peu d’humour aide beaucoup au bien-être de ce dernier.

Nicolas : La patience, le relationnel, l’écoute, le professionnalisme, et surtout être énergétique !

Quelle est la formation pour devenir aide-soignant(e) ?

Le Diplôme d’État d’Aide-Soignant(e) est requis pour exercer ce métier. Pour cela, il faut suivre une formation ou faire valoir une Validation des Acquis (V.A.E). Après quelques années d’expérience, et en suivant une formation complémentaire, l’aide-soignant(e) peut évoluer vers d’autres postes du secteur sanitaire ou social comme infirmier(ère) ou moniteur-éducateur(trice) par exemple.

Y a-t-il un concours d’aide-soignant(e) ?

Oui. Il faut être âgé(e) de 17 ans au moins à la date d’entrée en formation.  Vous passerez dans un premier temps une épreuve écrite d’admissibilité (aucune condition de diplôme n’est requise), dans un second temps, et si vous avez réussi la première étape, vous passerez devant un jury une épreuve orale d’admission.  Une note inférieure à 10 sera éliminatoire pour cette dernière épreuve. Vous ne serez inscrit(e) définitivement que lorsque vous aurez transmis un certificat médical d’aptitude au métier d’aide-soignant(e), et une attestation de vaccins mis à jour.

Dans certains cas, vous pouvez échapper à l’épreuve écrite d’admissibilité, si :
– vous êtes titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme reconnu équivalent,
– vous êtes titulaire d’un titre ou d’un diplôme du secteur sanitaire ou social au niveau CAP/BEP,
– vous avez suivi une première année d’études d’infirmier et n’avez pas été admis en 2e année,
– vous êtes titulaire d’un diplôme étranger permettant l’accès aux études universitaires de ce pays.

Existe-t-il des écoles d’aide-soignant(e) ?

Vous pouvez devenir aide-soignant(e) en passant le diplôme d’Etat (DEAS) auprès d’un Institut de Formation des Aides-Soignant(e)s (IFAS). Il y en a partout en France. La formation dure 10 mois avec des stages. Vous ferez 35h/semaine. Ces écoles spécialisées sont payantes, entre 700€ à 2000€.

Quel est le salaire d’un(e) aide-soignant(e) ?

Le salaire d’un(e) aide-soignant(e) est variable selon votre échelon dans la Fonction Publique Hospitalière. La grille de salaire débute à environ 1500€ brut/mois, pour atteindre approximativement 2200€ brut/mois en fin de carrière.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Mathilda : Je vous souhaite plein de courage et de dévouement !

Gisèle : C’est un travail qui demande beaucoup d’implication.  On est confronté à des personnes en fin de vie et à la mort. C’est parfois difficile, même si c’est un beau métier.

Nicolas : Le métier d’aide-soignant est un très joli métier dans lequel on vit plein de moments forts. Si vous avez la dévotion pour autrui, ne vous posez plus de questions, et foncez, c’est encore l’un des rares secteurs qui recrute !

Ce métier vous intéresse ? Recevez gratuitement une documentation sur la formation.

Formez-vous de chez vous, à votre rythme grâce à Cours MinerveRemplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.


PARTAGER