Ambulancier

Les métiers de la santé vous fascinent ? Découvrez sur cette fiche le métier d’ambulancier ! Chargé de transporter les blessés et les malades, il est le garant du confort du patient.

Retrouvez les témoignages de Téodoric, Karin et Bernard, tous les trois ambulanciers qui nous parlent de leur métier. 

En quoi consiste le métier d’ambulancier ?

Téodoric : Etre ambulancier c’est commencer une journée de travail par vérifier le bon fonctionnement de tous les matériaux de l’ambulance ainsi que de la partie mécanique et nettoyer le véhicule pour garantir de l’hygiène à nos patients. Ensuite, je pars chercher des patients et les transfèrent aux centres médicaux.

Karin : Ce métier consiste à transporter des malades vers des hôpitaux, des centres de cure ou encore des maisons de retraites. Nous sommes appelés ou en urgence ou sur rendez-vous pour les patients suivant des soins réguliers.

Bernard : Cette profession consiste à s’occuper du bien-être du patient tout au long du trajet vers le centre médical. Pour cela, nous avons pour mission de s’occuper du bon entretien du véhicule, de l’installation du patient et veiller sur son état jusqu’au point d’arrivée.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Téodoric : C’est un métier valorisant car nous travaillons quotidiennement avec des infirmiers, des médecins et ainsi nous en apprenons tous les jours.

Karin : C’est un métier très humain où nous nous occupons des autres, ce qui est très valorisant.

Bernard : J’aime pouvoir aider les autres, rassurer les patients et garantir leur confort tout au long du trajet vers les hôpitaux.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Téodoric : Les horaires. En effet, nous pouvons être appelé à n’importe quel moment de la journée ou encore en jours de fête.

Karin : C’est un métier qui peut être éprouvant émotionnellement selon les cas traités.

Bernard : Ce que j’aime le moins ce sont les horaires car nous sommes appelés en journée comme de nuit, les weekends, les fériés…

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Téodoric : Il faut bien sûr être un bon conducteur, savoir garder son calme afin de rassurer les patients.

Karin : Il est important d’avoir une bonne résistante nerveuse, être réactif et à l’écoute des malades.

Bernard : Il faut savoir garder son sang froid, être gentil et aimer les relations humaines.

Quelle est la formation pour devenir ambulancier ?

Pour devenir ambulancier(ère), il n’est pas nécessaire d’être titulaire du BAC. Cependant, il faut avoir le permis depuis plus de 3 ans et préparer une formation (privé ou public) d’une durée de 18 semaines à temps plein ou en alternance.

Il existe la formation d’auxiliaire ambulancier(ère) qui permet de conduire une ambulance et la formation diplôme d’Etat ambulancier(ère) qui permet en plus de conduire l’ambulance, de surveiller le patient et d’effectuer les soins d’urgence.

Ces formations permettent de suivre des modules pour accéder aux formations d’aide-soignant(e) ou infirmier(ère).

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Il y a un concours d’entrée pour accéder à la formation qui se déroule en Institut de Formation d’ambulancier ( IFA ) bien souvent au même endroit que d’autres professions paramédicales.

Le concours comporte 2 épreuves :
Épreuve écrite : Francais (qui consiste à comprendre et interpréter un texte) et Mathématiques ( évaluer les capacités numériques des candidats). Les candidats ayant le BAC sont exonérés de l’épreuve écrite.
Épreuve orale : traiter un texte ou une question portant sur l’actualité sanitaire et sociale devant un jury, ainsi qu’exprimer ses motivations.

La formation en elle même est très axée sur les gestes et soins d’urgence en situation de detresse vitale. 3 jours sont réservés à l’attestation des gestes et soins d’urgence niveau 2 comme les médecins et infirmiers (AFGSU 2).

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Plusieurs écoles, dont certaines à distance, vous forme au métier d’Ambulancier.

Quel est le salaire d’un ambulancier ?

Le salaire d’un débutant est le SMIC mais peut aller jusqu’à 2500€ net mensuel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Téodoric : Soyez méthodique, réactif et aimable.

Karin : Ne vous laissez pas affecter par des situations particulières.

Bernard : Il est important de garder son sang froid et être un excellent conducteur.





Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !

Paysagiste

Paysagiste

Le paysagiste pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Accompagnant éducatif et social (AES)

Accompagnement éducatif et social (AES)

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes ou des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.



On répond à vos questions

Besoin d'aide ? 🙌