Ce métier vous intéresse ? Formez-vous de chez vous grâce à notre partenaire. Plus d’informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Les métiers de la santé vous fascinent ? Découvrez sur cette fiche le métier d’ambulancier(ère) ! Chargé(e) de transporter les blessés et les malades, il(elle) est le(la) garant(e) du confort du patient.

Retrouvez les témoignages de Téodoric, Karin et Bernard, tous les trois ambulanciers qui nous parlent de leur métier. 

En quoi consiste le métier d’ambulancier(ère) ?

Téodoric : Etre ambulancier c’est commencer une journée de travail par vérifier le bon fonctionnement de tous les matériaux de l’ambulance ainsi que de la partie mécanique et nettoyer le véhicule pour garantir de l’hygiène à nos patients. Ensuite, je pars chercher des patients et les transfèrent aux centres médicaux.

Karin : Ce métier consiste à transporter des malades vers des hôpitaux, des centres de cure ou encore des maisons de retraites. Nous sommes appelés ou en urgence ou sur rendez-vous pour les patients suivant des soins réguliers.

Bernard : Cette profession consiste à s’occuper du bien-être du patient tout au long du trajet vers le centre médical. Pour cela, nous avons pour mission de s’occuper du bon entretien du véhicule, de l’installation du patient et veiller sur son état jusqu’au point d’arrivée.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Téodoric : C’est un métier valorisant car nous travaillons quotidiennement avec des infirmiers, des médecins et ainsi nous en apprenons tous les jours.

Karin : C’est un métier très humain où nous nous occupons des autres, ce qui est très valorisant.

Bernard : J’aime pouvoir aider les autres, rassurer les patients et garantir leur confort tout au long du trajet vers les hôpitaux.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Téodoric : Les horaires. En effet, nous pouvons être appelé à n’importe quel moment de la journée ou encore en jours de fête.

Karin : C’est un métier qui peut être éprouvant émotionnellement selon les cas traités.

Bernard : Ce que j’aime le moins ce sont les horaires car nous sommes appelés en journée comme de nuit, les weekends, les fériés…

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Téodoric : Il faut bien sûr être un bon conducteur, savoir garder son calme afin de rassurer les patients.

Karin : Il est important d’avoir une bonne résistante nerveuse, être réactif et à l’écoute des malades.

Bernard : Il faut savoir garder son sang froid, être gentil et aimer les relations humaines.

Quelle est la formation pour devenir ambulancier(ère) ?

Pour devenir ambulancier(ère), il n’est pas nécessaire d’être titulaire du BAC. Cependant, il faut avoir le permis depuis plus de 3 ans et préparer une formation (privé ou public) d’une durée de 18 semaines à temps plein ou en alternance.

Il existe la formation d’auxiliaire ambulancier(ère) qui permet de conduire une ambulance et la formation diplôme d’Etat ambulancier(ère) qui permet en plus de conduire l’ambulance, de surveiller le patient et d’effectuer les soins d’urgence.

Ces formations permettent de suivre des modules pour accéder aux formations d’aide-soignant(e) ou infirmier(ère).

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non

Quel est le salaire d’un(e) ambulancier(ère) ?

Le salaire d’un(e) débutant(e) est le SMIC mais peut aller jusqu’à 2500€ net mensuel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Téodoric : Soyez méthodique, réactif et aimable.

Karin : Ne vous laissez pas affecter par des situations particulières.

Bernard : Il est important de garder son sang froid et être un excellent conducteur.

Formez-vous au métier d’ambulancier(ère) (documentation gratuite)

Formez-vous de chez vous, à votre rythme grâce à Cours MinerveRemplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.


PARTAGER