Si vous avez envie de travailler à l’extérieur et que vous appréciez la nature, le métier d’arboriste-élagueur pourrait bien être fait pour vous. L’arboriste-élagueur s’occupe de la taille et de l’entretien des arbres, des plantes et des bosquets.

Mais laissons la parole à Abel, Marin et Salomé pour nous en dire plus sur leur métier d’arboriste-élagueur.

En quoi consiste le métier d’arboriste-élagueur ?

Abel : Je suis employé par une société d’élagage et de paysagisme et je réalise de nombreux travaux chez les particuliers. Pour faire mon travail, je tiens compte du rythme de la nature : pousse, montée de sève, chute des feuilles etc. Je sais aussi reconnaître les différentes espèces végétales.

Marin : Je suis arboriste-élagueur pour la mairie. Je suis payé pour tailler, couper, soigner les arbres ou les abattre. Je maîtrise différentes techniques de coupe et je travaille essentiellement en hauteur.

Salomé : Je travaille à mon propre compte depuis peu, après être passée par une société d’élagage. Aujourd’hui, je propose des prestations de nettoyage et de taillage d’espaces verts, de jardins privés. Je mets un point d’honneur à pratiquer une coupe douce et raisonnée. Je me soucie du respect du végétal et de la préservation de sa santé.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Abel : J’aime intervenir dans des lieux différents, j’aime aussi travailler en extérieur, être au contact de la nature.

Marin : J’aime bien cette technicité dont il faut faire preuve : étude préalable du chantier, choix de la coupe, choix des outils, travail en hauteur, taille, entretien, démontage, abattage, consolidation et application des règles de sécurité.

Salomé : J’aime beaucoup échanger avec mes clients et leur apporter des conseils.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Abel : Il faut reconnaître qu’il y a de plus en plus de tempêtes ou de vents forts, du coup on passe aussi beaucoup de temps à déblayer des chemins et à assainir des paysages.

Marin : Un chantier, c’est plusieurs heures de travail. Il faut donc être en bonne forme car le poids du matériel peut aller jusqu’à 15 kg.

Salomé : Il n’y a pas grand-chose qui ne me plaît pas dans ce métier. Peut-être le fait que certains clients font preuve de méfiance quand ils voient arriver une femme.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Abel : Bonne forme physique, fiabilité, souplesse, bonne vision.

Marin : Ne pas avoir le vertige, savoir évoluer en équipe, posséder de bons réflexes.

Salomé : Une forte habileté et une grande connaissance des plantes et des arbres.

Quelle est la formation pour devenir arboriste-élagueur ?

Pour devenir arboriste-élagueur, il faut posséder un certificat de spécialisation en taille et soins des arbres.

Cette spécialisation se fait après un diplôme spécifique : CAP ou Baccalauréat professionnel agricole, horticole, travaux forestiers, travaux paysagers, culture viticole etc.

Y a-t-il un concours d’arboriste-élagueur ?

Non.

Existe-t-il des écoles d’arboriste-élagueur ?

Il existe des écoles de paysagisme.

Quel est le salaire d’un arboriste-élagueur ?

Le SMIC.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Abel : Cultivez votre forme physique et faites attention à votre santé.

Marin : Le travail en hauteur impose des règles de sécurité très strictes qu’il convient d’appliquer, ainsi que le port d’équipement de protection individuel.

Salomé : Je vous conseille de cultiver un maximum vos connaissances. Croissance, évolution, maladies des arbres, être expert ne s’improvise pas.