PLUS DE 100 FORMATIONS, LAQUELLE CHOISIREZ-VOUS ?
1. Je choisis la formation qui m'intéresse
2. Ma demande est envoyée à une des meilleures écoles dans le domaine
3. Un conseiller m’appelle sous 48h pour parler de mon projet

L’aromaticien est un chimiste travaillant dans le domaine agroalimentaire. Son travail consiste à donner du goût aux aliments produits par les industriels.

Quentin, Vania et Gaspard évoquent avec nous leur quotidien d’aromaticien :

En quoi consiste le métier d’aromaticien ?

Quentin : En tant qu’aromaticien, je fais appel à des compétences scientifiques, chimiques et créatives. Ainsi, actuellement, nous travaillons sur un arôme fraise déclinable selon les gammes de produits (yaourt, lait, bonbons, crèmes glacées etc.).

Vania : Je travaille au sein d’un laboratoire où je crée et j’améliore des saveurs, des odeurs, voire des couleurs. Attention, je ne suis pas un parfumeur. Je suis plutôt chargé de reproduire chimiquement certaines saveurs et odeurs.

Gaspard : J’exerce mes talents d’aromaticiens au sein d’un groupe agroalimentaire. J’interviens plus précisément sur les nouvelles gammes de yaourt : je goûte, je donne mon avis, je développe de nouveaux arômes, je reproduis des saveurs naturelles.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Quentin : J’aime beaucoup travailler sur de nouvelles gammes de produits et me retrouver en relation constante avec l’équipe marketing, commerciale et de production.

Vania : J’adore inventer de nouvelles saveurs afin de conquérir de nouveaux marchés. Je trouve ça gratifiant.

Gaspard : J’apprécie de pouvoir échanger en amont avec les consommateurs et les services internes de l’entreprise (R & D, production, marketing).

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Quentin : Je ne peux pas toujours laisser aller ma créativité dans mon emploi au quotidien, car les saveurs sucrées sont forcément les plus recherchées.

Vania : Nous travaillons sur des projets de longue haleine. Cela peut prendre du temps de trouver le bon arôme.

Gaspard : Il n’y a pas grand-chose qui me déplaît dans ce métier. Je le trouve intéressant et j’estime que j’ai de la chance de l’exercer. Il y a parfois un peu de stress au moment de présenter les nouvelles saveurs et arômes, qui peuvent ne pas plaire au client.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Quentin : Pour moi, il faut posséder l’âme d’un chercheur. Se montrer persévérant et observateur.

Vania : Il faut avoir les cinq sens en éveil, notamment l’odorat et le goût.

Gaspard : Il faut être à l’écoute et posséder le sens de l’analyse.

Quelle est la formation pour devenir aromaticien ?

Il existe des formations spécifiques pour occuper un poste d’aromaticien :

  • BAC + 1 à BAC + 5 au sein de l’ISIPCA (institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et de l’arôme alimentaire).
  • BAC + 2 dans le domaine agricole ou de la chimie (BTSA sciences et technologies des aliments ; DUT chimie option chimie).
  • Licence professionnelle sciences, technologies, santé, industries chimiques, option analyses et applications des industries de la parfumerie, cosmétique, arômes alimentaires.
  • Un diplôme de préparateur en parfum, cosmétique, aromatique alimentaire.
  • Master professionnel sciences et technologies, mention chimie, arômes, cosmétiques
  • Diplôme d’ingénieur agroalimentaire

Y a-t-il un concours d’aromaticien ?

Non.

Existe-t-il des écoles d’aromaticien ?

Il existe un institut spécialisé qui propose trois formations dans le domaine de l’arôme alimentaire : il s’agit de l’Isipca.

Quel est le salaire d’un aromaticien ?

Selon son statut (technicien, cadre), le salaire d’un aromaticien varie de 2000 à 3 000 euros brut.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Quentin : Je trouve que c’est un bon métier, même si je ne suis pas sûr qu’il y ait autant de demandes que ça.

Vania : N’oubliez pas de vous former à des langues étrangères : anglais, espagnol etc.

Gaspard : Il faut vraiment savoir entretenir de bonnes relations avec vos clients, qu’ils soient internes ou externes.

PLUS DE 100 FORMATIONS, LAQUELLE CHOISIREZ-VOUS ?
1. Je choisis la formation qui m'intéresse
2. Ma demande est envoyée à une des meilleures écoles dans le domaine
3. Un conseiller m’appelle sous 48h pour parler de mon projet