Le poissonnier prend en charge plusieurs tâches : préparation des poissons et des crustacés, vente, conseil, gestion du stock.

Max, Ursule et Guy nous parlent de ce métier qu’ils exercent au quotidien :

En quoi consiste le métier de poissonnier ?

Max : En tant que poissonnier, je réalise de nombreuses tâches : réception des marchandises, prise en charge, contrôle des produits, préparation du poisson (écaillage, nettoyage), conditionnement, vente au client.

Ursule : Je travaille au sein d’une poissonnerie artisanale, où je m’occupe de : l’approvisionnement, le respect de l’hygiène, la préparation des produits avec du matériel spécifique (écailleur, pince, cisaille etc.)

Guy : Un poissonnier est un spécialiste des produits de la pêche. J’achète, je transforme et je vends des crustacés, coquillages et poissons.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Max : J’apprécie beaucoup la relation à la clientèle, faire découvrir aux clients de nouveaux produits, leur donner des conseils de préparation.

Ursule : J’apprécie la polyvalence de mon poste. J’aime aussi faire la tournée des fournisseurs avec mon patron. J’apprends ainsi beaucoup de choses.

Guy : J’aime bien la technicité que requiert mon travail (écailleur, couteau à fileter, cisaille, pince casse homard etc.) et j’apprécie aussi de pouvoir gérer la boutique.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Max : Nous faisons beaucoup d’heures, nous travaillons généralement en station debout, ainsi que tous les samedis.

Ursule : C’est un travail qui demande beaucoup d’investissement, il n’est pas facile.

Guy : Je suis à mon propre compte et il n’est pas toujours facile de se dépatouiller avec l’administration française.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Max : Il ne faut pas avoir peur de travailler, comme on dit. Il faut aussi détenir un bon relationnel.

Ursule : Il faut avoir le sens du commerce et savoir appliquer les règles d’hygiène ainsi que la réglementation alimentaire.

Guy : Pour moi, il ne faut pas avoir peur de se lever tôt, se montrer polyvalent, aimable avec les curieux et résistant face à des conditions de travail parfois extrêmes (froid).

Quelle est la formation pour devenir poissonnier ?

Si ce métier vous intéresse, vous pouvez préparer l’un de ces diplômes :

  • CAP poissonnier
  • BEP vente
  • BEPA services, spécialité vente de produits frais
  • Baccalauréat professionnel poissonnier-écailleur-traiteur
  • Des CQP poissonnier ou préparateur vendeur.

Y a-t-il un concours de poissonnier ?

Pas du tout.

Existe-t-il des écoles de poissonnier ?

Non.

Quel est le salaire d’un poissonnier ?

Le SMIC.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Max : Ce qui est intéressant dans ce métier, c’est que vous pouvez débuter par un poste d’employé de poissonnerie, puis devenir chef de rayon, responsable d’approvisionnement, commercial pour des entreprises spécialisées etc.

Ursule : Préparez-vous à exercer un métier difficile. Vous allez débuter votre journée tôt le matin pour l’approvisionnement puis vous travaillerez dans un environnement froid et humide.

Guy : Si vous voulez vous mettre à votre compte, je vous conseille de suivre une formation en comptabilité.