Assistante maternelle

Vous aimez les enfants ? Vous voulez travailler de chez vous ? Devenez assistante maternelle !

46068

Vous aimez les enfants ? Vous voulez travailler de chez vous ? Le métier d’assistante maternelle est peut-être fait pour vous. Karima, Corinne et Myriam, toutes les trois assistantes maternelles nous parlent de leur métier : le quotidien, le tarif horaire d’un assistante maternelle agréée, la formation pour devenir assistante maternelle, et bien plus encore…

Profitez également des conseils avisés de nos trois passionnées qui vous seront utiles pour vous aider à opter (ou non) pour ce métier de la petite enfance. 

En quoi consiste le métier d’assistante maternelle ?

Karima : J’accueille des enfants de moins de 3 ans à mon domicile en journée. Je veille à leur bien être et à leur développement. Je gère mon emploi du temps et mon organisation. Je participe à de nombreuses activités de développement et de socialisation via le relais assistante maternelle. Je suis également là pour répondre à certaines interrogations des parents par rapport à l’évolution de leurs enfants. Je veille au respect du rythme de l’enfant et à sa sécurité.

Corinne : Le métier d’assistante maternelle consiste à garder les enfants de particuliers, à son domicile, soit en demi-journée, soit en journée complète.

Myriam : L’assistante maternelle s’occupe des enfants, les éveille par le biais de jeux, et les éduque en leur apprenant par exemple à manger tout seul. Il faut surtout passer du bon temps avec eux, en partant en balade ou tout simplement en leur lisant une histoire.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Karima : Ce que je préfère dans mon métier d’assistante maternelle, c’est le contact et la remise en question permanente. Chaque enfant est différent ce qui nous oblige à nous remettre constamment en question. Le contact avec les enfants est très enrichissant aussi.

Corinne : Travailler de chez soi est le plus gros avantage de ce métier. Cela m’a permis de voir mes deux bout’choux grandir en même temps que les autres !

Myriam: Voir l’enfant s’épanouir, rire… J’adore quand un enfant est content de me revoir le lendemain matin, ça prouve que nous passons de belles journées ensemble et qu’il est équilibré chez sa nounou !

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Karima : Les parents qui abusent et qui pensent que nous sommes à leur entière disposition.

Corinne : Sans aucune hésitation, les parents toujours en retard, parfois même désagréables et qui ne comprennent pas que même si on adore leur bébé, l’assistante maternelle elle aussi a besoin de souffler un peu…

Myriam: Le salaire trop bas à mon goût, compte tenu de la responsabilité du métier d’assistante maternelle.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Karima : Il faut être patiente, à l’écoute, toujours souriante, dynamique et rassurante. Rien que ça !

Corinne : Aimer les enfants. C’est la première qualité pour exercer le métier d’assistante maternelle. Ensuite, il faut savoir gérer son temps et son stress, car même si on travaille à la maison, il y a des horaires à respecter (ceux de l’école notamment), et des pleurs inévitables à calmer.

Myriam: Une assistante maternelle doit savoir décrypter l’enfant, s’il a besoin d’être au calme ou s’il veut qu’on s’occupe de lui. Elle doit anticiper afin de mieux gérer, car plusieurs enfants à la maison, c’est du boulot !

Quelle est la formation pour devenir assistante maternelle ?

Aucune étude n’est nécessaire pour devenir assistant(e) maternel(le). Cependant, il est aujourd’hui obligatoire de passer son agrément, se renseigner auprès du Conseil Général de son Département qui finance la formation. L’assistant(e) maternel(le) doit suivre une formation de 120h divisée en deux parties :
– 60h de formation et 10 heures de formation aux Premiers Secours sont obligatoires avant d’accueillir un enfant.
– les heures restantes sont à faire dans un délai de 2 ans après le début d’activité.

L’assistant(e) maternel(le) doit également se présenter à un examen écrit et un oral du module 1 du CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (CAP AEPE), sans obligation de le valider. Pour vous aider à préparer ce module, certaines écoles à distance comme le Cours Minerve, peuvent vous accompagner.

Y a-t-il un concours d’assistante maternelle ?

Il faut passer l’agrément. Après la deuxième partie de la formation, l’assistant(e) maternel(le) doit se présenter à une épreuve écrite et une épreuve orale du module 1 du CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance, sans obligation de le valider. Toutefois, si il(elle) le valide, cela peut lui ouvrir des perspectives futures en passant les autres modules du CAP Petite Enfance.

Existe-t-il des écoles d’assistante maternelle ?

Non, il faut juste l’agrément décerné par le Conseil Général de son Département.

Quel est le salaire d’une assistante maternelle ?

Le salaire d’un(e) assistant(e) maternel(le) est variable d’une région à une autre. Il est stipulé lors de la signature du contrat passé entre l’assistant(e) maternel(le) et les parents. Le salaire horaire brut ne peut être inférieur à 0.281 fois le SMIC horaire brut. Lorsqu’aucune fourniture n’est apportée par les parents, le montant de l’indemnité d’entretien ne peut être inférieur à 2.86 euros par enfant et par journée de 9 heures (85 % du minimum garanti). A multiplier avec le nombre d’enfants dont vous avez la garde.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Karima : Il faut bien comprendre que travailler à la maison engendre moins de vie privée. Il faut accepter de travailler et vivre dans le même environnement tous les jours.

Corinne : Etre patiente, avoir la passion des enfants, et aimer travailler chez soi.

Myriam : Aimer les enfants et ne pas perdre de vue les avantages de travailler à domicile : voir ses bambins grandir et s’épanouir au jour le jour, au contact d’autres enfants