PLUS DE 100 FORMATIONS, LAQUELLE CHOISIREZ-VOUS ?
1. Je choisis la formation qui m'intéresse
2. Ma demande est envoyée à une des meilleures écoles dans le domaine
3. Un conseiller m’appelle sous 48h pour parler de mon projet

Le blanchisseur artisanal ou blanchisseur teinturier s’occupe de nettoyer des vêtements ainsi que différents textiles, pour des particuliers ou des entreprises.

Rebecca, Sacha et Mounir évoquent avec nous leur quotidien.

En quoi consiste le métier de blanchisseur artisanal ?

Rebecca : Pour ma part, je suis teinturière dans un pressing artisanal. Les clients viennent me voir avec leurs habits tachés. Je prends en charge le nettoyage et je dispense des conseils d’entretien.

Sacha : J’occupe un poste de blanchisseur, au sein d’une entreprise industrielle. Je travaille essentiellement sur machines et nos clients nous louent des vêtements : blouses blanches, uniformes, pyjamas etc.

Mounir : Je possède mon propre magasin en franchise, situé dans le centre-ville de Puteaux (92). Je suis à mon compte depuis peu de temps et j’emploie deux personnes. Nous proposons des services variés : désinfection, nettoyage de fourrure, service express, haute qualité, nettoyage à sec etc.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Rebecca : Je suis artisan et je travaille à la pièce. J’aime fournir un travail de qualité à mes clients. Je pratique essentiellement du nettoyage à sec.

Sacha : Il s’agit d’un métier exigeant et très technique. J’aime beaucoup travailler avec les différentes machines car nous travaillons au tonnage et au mouillé.

Mounir : J’aime particulièrement la relation clientèle et voir le sourire s’afficher sur le visage de celui qui retrouve son habit préféré propre et nettoyé.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Rebecca : Il s’agit d’un métier difficile. Les journées sont fatigantes, on est essentiellement en station debout.

Sacha : Je travaille dans une atmosphère chaude, humide et baignée dans des produits chimiques. J’ai peur de développer des allergies, à terme.

Mounir : Mes clients sont très pressés et exigeants et parfois certains ne comprennent pas qu’on ne peut plus rien faire pour leur vêtement.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Rebecca : Rigueur, sens du travail bien fait, perfectionnisme.

Sacha : Etre soigneux, rapide et efficace.

Mounir : Un très bon relationnel et une bonne gestion du stress.

Quelle est la formation pour devenir blanchisseur artisanal ?

Pour exercer ce métier, il est nécessaire de posséder un diplôme spécialisé :

  • CAP entretien des articles textiles en entreprises industrielles
  • CAP métier du pressing
  • Baccalauréat professionnel métiers du pressing et de la blanchisserie
  • Brevet professionnel blanchisserie, maintenance des articles textiles option pressing

Y a-t-il un concours de blanchisseur artisanal ?

Non.

Existe-t-il des écoles de blanchisseur artisanal ?

Non.

Quel est le salaire d’un blanchisseur artisanal ?

Un blanchisseur artisanal débutant gagne le SMIC.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Rebecca : Il faut vraiment acquérir rapidement les techniques car certains jours il peut y avoir énormément de travail.

Sacha : N’oubliez pas de postuler au sein de divers secteurs d’activité : hôpital, maison de retraite, hôtel etc.

Mounir : Si vous voulez que le bouche-à-oreille fonctionne, il faut être soigneux et rapide.

PLUS DE 100 FORMATIONS, LAQUELLE CHOISIREZ-VOUS ?
1. Je choisis la formation qui m'intéresse
2. Ma demande est envoyée à une des meilleures écoles dans le domaine
3. Un conseiller m’appelle sous 48h pour parler de mon projet