Le bottier invente et fabrique des chaussures et des bottes. Il travaille généralement au sein d’un atelier de design ou de fabrication.

Et si nous écoutions Léna, Hugo et Aina nous parler de ce métier qu’ils exercent avec passion ?

En quoi consiste le métier de bottier ?

Léna : Mon travail consiste essentiellement à découper, monter, assembler, assurer la finition de pièces de matériaux en vue de faire des chaussures.

Hugo : Je travaille pour un grand créateur, dans un atelier de prototypes. Au cours d’un travail long et minutieux, je fabrique environ une quarantaine de chaussures par an. Ces pièces parfois uniques sont destinées à des hommes politiques, hommes d’affaires ou des stars de cinéma.

Aina : Je travaille pour un grand fabricant de chaussures industrielles et je possède une spécialité dans la chaussure orthopédique. J’assure ainsi tout au long de mon travail plus d’une centaine d’étapes : réalisation de la forme, reproduction en bois, dessin sur papier, sélection du cuir, assemblage de la partie supérieure de la chaussure, collage, découpage, piquage. Une fois les renforts et la doublure fixés, je m’occupe des finitions. Pour finir, je réunis tous les éléments de la chaussure : semelles, talon etc.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Léna : Sans conteste le travail manuel et le travail de précision.

Hugo : J’aime l’aspect créatif et artistique de mon emploi. Les clients sont très exigeants. Nous faisons notamment attention au choix des matériaux, afin qu’ils soient toujours d’une très grande qualité.

Aina : J’aime mon travail et je l’exerce avec passion. J’aime inventer de nouveaux modèles qui seront portés par des milliers de personnes.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Léna : C’est toujours triste quand la vente d’un nouveau produit ne se passe comme prévu.

Hugo : Ce qui est compliqué pour nous, c’est qu’il y a peu de postes à pourvoir sur le marché. D’autant plus que l’industrie de la chaussure a tué quasiment tous les créateurs indépendants.

Aina : Je suis toujours un peu effarée de voir que les gens n’attachent pas plus d’importance que ça au fait d’avoir de bonnes chaussures.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Léna : Minutie, créativité, patience, savoir-faire.

Hugo : Posséder un sens artistique, faire preuve de dextérité, être novateur.

Aina : Savoir appliquer des process techniques, entretenir de bonnes relations avec les clients internes ou externes.

Quelle est la formation pour devenir bottier ?

Pour devenir bottier, il faut être titulaire d’un diplôme professionnel :

  • CAP cordonnier bottier, coordonnier-réparateur, maroquinerie, sellerie générale.
  • Baccalauréat professionnel métiers du cuir option chaussures.

Y a-t-il un concours de bottier ?

Non.

Existe-t-il des écoles de bottier ?

Non.

Quel est le salaire d’un bottier ?

Souvent le SMIC pour commencer.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Léna : Croyez-en vous, si c’est votre passion, vous allez y arriver.

Hugo : Faites plein de stages et développez votre réseau.

Aina : Soyez concentré et attentif, ou vous risquez de commettre des erreurs. Or, le matériau est fragile.