Cavalier d’entraînement

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.

Lancez-vous ! 🚀

Lancez-vous ! 🚀

Que souhaitez-vous ? *

Le cavalier d’entraînement est également appelé lad-jockey ou lad-driver. Il s’agit d’un cavalier qui fait des courses de cheval.

Pour mieux comprendre ce métier, laissons la parole à Tomi, Chantal et Herbert.

En quoi consiste le métier de cavalier d’entraînement ?

Tomi : Je monte des chevaux et je les entraîne, que ce soit en cours à l’obstacle, à plat, au galop, au trot monté ou atteler. L’objectif étant de leur faire gagner des courses.

Chantal : Je m’occupe de mes chevaux et je les monte. Je les soigne, j‘entretiens leurs box et leurs équipements. Je travaille pour le compte d’un grand propritaire de chevaux.

Herbert : Je suis lad-driver au sein d’un centre d’entraînement. Je viens de débuter ma carrière et j’en profite car il faut dire qu’une vie de cavalier d’entraînement est généralement assez courte. Je soigne mes chevaux et je les monte tous les jours.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Tomi : Les chevaux bien sûr. Comment ne pas aimer ces animaux nobles, forts et intelligents ?

Chantal : J’adore la compétition. J’aime ne faire qu’un avec ma bête et filer comme le vent.

Herbert : J’aime toute la période quotidienne d’entraînement. Chaque matin, pendant au moins une heure, je monte plusieurs chevaux.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Tomi : Les conditions physiques sont très strictes, nous n’avons pas le droit au moindre écart. Nous devons peser environ 50 kgs pour 1m55 et 60 kgs pour 1m70. Les règles d’entrainement et d’hygiène alimentaire sont très strictes.

Chantal : Nous sommes des pilotes de courses et devons à chaque fois nous adapter à chaque nouveau cheval.

Herbert : Il y a parfois beaucoup de travail : nourriture, nettoyage des box, pansage, assistance vétérinaire, entretien des selles et des harnais, conduite du cheval…

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Tomi : Il faut être doté d’un excellent mental.

Chantal : Endurance, intelligence tactique et sang-froid.

Herbert : Bon relationnel avec les animaux et bonne gestion du stress.

Quelle est la formation pour devenir cavalier d’entraînement ?

Pour devenir cavalier d’entraînement, il est bon de préparer une formation spécialisée :

  • CAP agricole de lad-cavalier d’entraînement
  • Baccalauréat professionnel conduite et gestion de l’entreprise hippique
  • CAPA lad-cavalier d’entraînement
  • Baccalauréat professionnel, conduite et gestion de l’entreprise

Y a-t-il un concours de cavalier d’entraînement ?

Non.

Existe-t-il des écoles de cavalier d’entraînement ?

Non.

Quel est le salaire d’un cavalier d’entraînement ?

Un cavalier d’entraînement gagne le SMIC, plus des primes.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Tomi : La recette gagnante est simple : hygiène physique, entraînement quotidien et excellente gestion du stress.

Chantal : Il faut énormément travailler et ne faire qu’un avec son animal.

Herbert : Chouchoutez votre cheval !

Webinar

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.

Lancez-vous ! 🚀

Lancez-vous ! 🚀

Que souhaitez-vous ? *

Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Secrétaire médicale

Secrétaire médicale

Être secrétaire médicale, c’est d’abord accueillir les patients, physiquement ou par téléphone.

Assistante sociale

Assistante sociale

L’assistant de service social accompagne et oriente des enfants, adultes, familles, ou groupes, en difficultés.

Paysagiste

Paysagiste

Le paysagiste pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres.

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.