Cavalier soigneur éleveur

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.

Lancez-vous ! 🚀

Lancez-vous ! 🚀

Que souhaitez-vous ? *

Le cavalier soigneur éleveur a un rapport privilégié avec les chevaux. Le monde équestre est son dada. Il prend soin des chevaux et de leurs lieux de vie.

Océane, Flora et Damien nous brossent le portrait de ce métier de passion.

En quoi consiste le métier de cavalier soigneur éleveur ?

Flora: Je travaille dans un haras depuis 6 mois. Chaque jour, je nourris et soigne les chevaux. Je vérifient qu’ils vont bien. Je m’occupe également de nettoyer les écuries.

Océane: Depuis deux ans, un entraîneur m’apprend les bons gestes pour amener un cheval à obtenir de bons résultats dans les courses.

Damien: J’interviens dans une ferme pédagogique. J’aide le propriétaire à débourrer ses chevaux pour que les enfants puissent les monter sans danger.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Océane: Chaque jour apporte son lot de surprises car les chevaux n’ont pas tous le même caractère.

Damien: Je ne suis pas enfermé dans un bureau, je profite du plein air et j’ai la chance de pouvoir bouger.

Flora: J’aime le lien fusionnel et intime que l’on tisse avec les chevaux

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Damien: Les rapports avec les humains sont souvent plus compliqués qu’avec les animaux. On l’oublie souvent mais cette profession nécessite de travailler en bonne intelligence avec plusieurs corps de métier comme les exploitants, les vétérinaires ou même le public accueilli.

Océane: Jongler avec la météo.

Flora: Les chevaux passent avant le reste. Des naissances ou des blessures peuvent parfois nous empêcher de nous absenter.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Océane: Je dirai qu’il faut de l’énergie physique et mentale pour tenir les chevaux. Il faut savoir leur parler sans les brusquer ni les braquer.

Damien: La polyvalence est le maître mot du cavalier soigneur éleveur. Il faut savoir s’adapter aux situations et être à l’aise sur des missions variées.

Flora: Ne pas avoir peur de salir ses bottes, il n’y a pas de temps pour minauder. Bien connaître les chevaux et leur comportement est un non-négociable bien entendu.

Quelle est la formation pour devenir cavalier soigneur éleveur ?

Il n’y a pas de formation obligatoire pour être cavalier soigneur éleveur. Un bon niveau d’équitation validé par un galop 7 est nécessaire. Le métier est accessible avec un CAP Agricole palefrenier ou un bac pro CGEH. Il est également possible de passer un CAPA soigneur d’équidé.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non. Sauf si l’on souhaite exercer dans un haras national.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Il existe des lycées agricoles publics. On peut également se former via des instituts privés tels que le CNEAP, les Maisons familiales Rurales et l’AFASEC.

Quel est le salaire d’un cavalier soigneur éleveur ?

Le salaire d’un débutant tourne autour de 1500 euros brut par mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Océane: N’hésitez pas à multiplier les compétences pour vous rendre indispensable, approfondissez vos connaissances anatomiques et apprenez à conduire une remorque.

Damien: Soyez rigoureux.

Flora: Maintenez-vous en bonne forme, le métier est physique.

Webinar

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.

Lancez-vous ! 🚀

Lancez-vous ! 🚀

Que souhaitez-vous ? *

Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Éducateur spécialisé

Educateur spécialisé

L’éducateur spécialisé peut travailler aussi bien auprès des enfants, des personnes handicapées ou encore des adultes en rupture professionnelle, familiale.

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Accompagnant éducatif et social (AES)

Accompagnement éducatif et social (AES)

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes ou des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.

Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !

Paysagiste

Paysagiste

Le paysagiste pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres.

Assistante sociale

Assistante sociale

L’assistant de service social accompagne et oriente des enfants, adultes, familles, ou groupes, en difficultés.

Secrétaire médicale

Secrétaire médicale

Être secrétaire médicale, c’est d’abord accueillir les patients, physiquement ou par téléphone.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.