Ce métier vous intéresse ? Formez-vous de chez vous grâce à notre partenaire. Plus d’informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Sur internet, tout va très vite. Pour une entreprise, être à l’écoute de ce qui se dit est indispensable pour dialoguer avec les consommateurs (ou  les consomm’acteurs), et, en cas de crise, être prompt à réagir. C’est une des facettes du métier de community manager. Mais ce n’est pas tout. Léa, Nathan et Charlotte nous parlent de leur métier, du salaire, des qualités requises pour exercer le métier de community manager… En bas de page, un forum vous permet d’échanger et de compléter la fiche métier de community manager. 

En quoi consiste le métier de community manager ?

Léa : Le métier de community manager a fait son apparition avec le web 2.0. Alors que jusque là l’information ne circulait que dans un sens (l’entreprise vers l’internaute), le web d’aujourd’hui permet véritablement les échanges. C’est grâce à ça que le métier de community manager prend ton son sens pour faire le lien entre l’entreprise et les consommateurs.

Nathan : Les internautes ont besoin d’échanger avec les marques. Le community manager utilise les blogs, forums, réseaux sociaux pour dialoguer avec les internautes. Plus que cela, il anime les différentes communautés et prend véritablement le pouls des sentiments des internautes vis-à-vis de la marque. Il est le 1er à pouvoir avertir la direction et agir en cas de crise.

Charlotte : Avec la montée en puissance des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram où l’information circule à vitesse grand V, les entreprises ont besoin de prendre la parole et, si possible, être à l’initiative des discussions. Le community manager conseille l’entreprise sur la stratégie à développer et la manière de communiquer sur les réseaux sociaux.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Léa : C’est un nouveau métier. Le community manager a un vrai rôle de conseil. Il propose et développe la stratégie du social media en collaboration avec la direction marketing et/ou communication.

Nathan : C’est un métier complet et en perpétuelle évolution. Il faut sans cesse se tenir informé des nouveaux outils.

Charlotte : Le community manager ne se contente pas de poster un message sur Facebook ou Twitter. Il analyse également l’impact des différents canaux de communication sur la notoriété de la marque et sur les ventes.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Léa : J’entends parfois que le métier de community manager ne sert à rien. Je propose à ces personnes de prendre ma place ne serait-ce qu’une journée, ils comprendront l’intérêt et l’importance du community manager.

Nathan : Il y a effectivement un manque de connaissance et de reconnaissance du métier de community manager de la part de certaines personnes. Cela changera avec le temps. Pour ma part, je prends plaisir à animer les communautés.

Charlotte : Mesurer le travail du community manager uniquement sur les ventes générées par les réseaux sociaux est absurde. Un travail énorme est fait sur l’image de la marque. Et ça, c’est difficilement mesurable.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Léa : Deux qualités sont indispensables : rédactionnelle et relationnelle.

Nathan : Le community manager travaille en équipe. Il remonte l’information au service clients, aux commerciaux, et au département marketing.

Charlotte : Il faut être réactif sans toutefois se précipiter. Ne jamais oublier que tout ce qu’on dit engage et représente l’avis de l’entreprise.

Quelle est la formation pour devenir community manager ?

Il n’existe pas encore de diplôme officiel de community manager. Cependant, certaines écoles forment à ce nouveau métier du web.

Y a-t-il un concours de community manager ?

Non.

Existe-t-il des écoles de community manager ?

Les écoles ESECAD, Tamento, Esc Paris, pour ne citer qu’elles, forment au métier de community manager.

Quel est le salaire d’un(e) community manager ?

Le salaire d’un(une) community manager oscille entre 1300 et 1800€/mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Léa : Commencez par créer et animer votre propre blog, votre page fan Facebook, votre compte Twitter… Vous pourrez ainsi montrer de quoi vous êtes capables aux employeurs potentiels, même si vous n’avez pas encore d’expérience en entreprise.

Nathan : La veille est importante dans ce métier. Tenez-vous au courant et suivez les experts comme Emilie Ogez.

Charlotte : Exploitez un maximum les outils statistiques qui existent. Vous devez être capable de montrer l’impact de votre travail.

Ce métier vous intéresse ? Recevez une documentation sur la formation à distance.

Formez-vous de chez vous, à votre rythme grâce à ESECAD. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.


PARTAGER