On n’y pense pas forcément, mais le métier de conducteur de train est au cœur de l’activité d’un pays, tant dans le transport de personnes que le transport de marchandises. Grâce aux témoignages de Paulo, Marc et Jérémy, découvrez comment devenir conducteur de train (études, salaires, qualités requises…) ainsi que des conseils pour vous lancer dans ce métier.

En quoi consiste le métier de conducteur de train ?

Paulo : Le conducteur assure la conduite des trains dans le respect des règles de sécurité et de régularité.

Marc : Outre la conduite de trains, le conducteur de train participe à la maintenance de premier niveau des engins moteurs et à l’information du trafic auprès de ses clients.

Jérémy : Ce métier consiste à garantir la sécurité, la régularité du trafic et la satisfaction des clients.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Paulo : Conduire un train est un rêve d’enfant qui se réalise chaque jour. C’est génial !

Marc : L’autonomie et les responsabilités qui me sont confiées.

Jérémy : Le contact avec les clients et les différents intervenants du milieu ferroviaires.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Paulo : Un train n’arrive jamais en avance. Il est soit à l’heure, soit en retard. Certains clients, heureusement une minorité, ne pointent du doigts que les retards.

Marc : La principale contrainte de ce métier est de devoir travailler certains week-end et jours fériés.

Jérémy : Les horaires sont variables et nous devons donc travailler avec des horaires décalés.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Paulo : Il est avant tout nécessaire d’être rigoureux et sérieux.

Marc : Connaître la réglementation sur le bout des doigts.

Jérémy : Etre responsable car nous sommes garants de la sécurité des passagers durant le transport et avoir un penchant pour respecter des règles et des procédures bien définies.

Quelle est la formation pour devenir conducteur(trice) de train ?

Pour devenir conducteur(trice) de train, la possession de certains diplômes sont recommandés tels que :

  • Formation professionnelle : CAP, BP, de préférence en spécialité électrotechnique, électronique, mécanique.
  • Baccalauréat général : Bac Scientifique
  • Baccalauréat professionnel :
    o Bac pro ELEEC (électrotechnique, énergie équipements communicants) et MSMA (maintenance des systèmes mécaniques automatisés), option systèmes ferroviaires.
    o Techno STI2D sciences et technologies de l’industrie et du développement durable,

Suite à cela, il est nécessaire de faire une formation théorique et pratique avec une entreprise de transport en ayant effectué, au préalable, des tests psychotechniques et une visite médicale de sécurité. En cas de réussite de tests de connaissances et de conditions physiques, une licence de conducteur de train exigée par l’Etablissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) est délivrée.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non

Quel est le salaire d’un(e) conducteur(trice) de train ?

Le salaire brut mensuel d’un(e) débutant(e) est de 1 700€.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Paulo : Il est très important de s’informer sur le quotidien du conducteur pour savoir à quoi on s’engage car c’est un métier présentant des contraintes importantes (horaires décalés, travail le week-end et les jours fériés) auxquels il faut être préparé.

Marc : La passion des trains n’est pas suffisante pour exercer ce métier. Vous devez faire preuve de beaucoup de sérieux et de rigueur pour assurer la sécurité des voyageurs.

Jérémy : Si vous avez toujours été fasciné par les trains et que vous voulez travailler de manière autonome, tout en ayant des responsabilités, devenez conducteur de train.