Et si vous vous formiez à distance ? Plus de 100 formations proposées par notre partenaire. Plus d'informations et documentation gratuite en bas de cette page.

En agence ou sur le terrain, le(la) conseiller(ère) en assurance aime le sens du relationnel et du commercial.

C’est un métier qui vous intéresse ? Découvrez comment devenir conseiller(ère) en assurance et apprenez-en un peu plus grâce aux témoignages d’Hélène, Sylvain et Béatrice. 

En quoi consiste le métier de conseiller(ère) en assurance?

Hélène : Ce métier consiste à vendre des assurances à des clients. J’exerce cette profession dans une agence d’assurance, ce sont donc les clients qui me contactent pour les conseiller. Dans un deuxième temps, il faut assurer le suivi des contrats.

Sylvain : Etre conseiller en assurance c’est vendre un maximum d’assurances à nos clients, particuliers ou professionnels. Comme la plupart du temps notre salaire est basé sur le nombre de ventes effectuées, il faut être capable de téléphoner et assurer des ventes.

Béatrice : Je suis conseillère en assurance depuis plusieurs années. Je l’exerce surtout sur le terrain par le biais d’une compagnie d’assurance. Je fais donc partie d’une équipe de conseillers et quotidiennement, nous démarquons les zones géographiques à travailler. Ma mission principale étant de remplir des objectifs de ventes.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Hélène : Ce que j’aime le plus c’est le contact permanent avec les clients et les relations de confiance et d’amitié qui se créées.

Sylvain : J’aime le relationnel avec les clients, mais ce que je préfère c’est le côté administratif : pouvoir gérer le suivi des contrats.

Béatrice : J’aime ressentir ce sentiment de satisfaction et de victoire lorsque je réussie à atteindre le nombre d’objectif de ventes.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Hélène : Le contact avec certains clients est très difficile. Nous sommes souvent mal perçu et il est compliqué de bâtir une relation de confiance avec certaines personnes.

Sylvain : Les horaires sont parfois rude. Il m’arrive de devoir travailler en soirée ou les weekends. En effet, nous devons nous adapter aux agendas de nos clients.

Béatrice : Ce que j’aime le moins c’est de rentrer chez moi après avoir roulé plusieurs kilomètres, sans avoir effectué de ventes. C’est très frustrant.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Hélène : Il faut savoir convaincre et pour cela il faut connaître le marché des assurances. L’amabilité, l’écoute, le respect sont aussi des qualités indispensables à avoir.

Sylvain : S’agissant d’un secteur où la concurrence est rude, la disponibilité peut être la clé pour le succès d’une vente.

Béatrice : Il faut être commercial, aimé le contact direct et persuasif pour exercer cette profession.

Quelle est la formation pour devenir conseiller(ère) en assurance?

Pour exercer ce métier, il faut être titulaire d’une formation commerciale, souvent en niveau Bac + 2 (BTS, DUT etc), ou encore d’un diplôme en école de commerce.

Exemple :

  • BTS assurance
  • DUT technique de commercialisation
  • Diplôme de l’école nationale d’assurances (CNAM)
  • Diplôme universitaire assurances vie et assurances de personnes…

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non

Quel est le salaire d’un(e) conseiller(ère) en assurance ?

Un(e) débutant(e) gagne en moyenne 20 000€ brut annuel, cependant le salaire varie selon les commissions.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Hélène : Je leur conseillerai de savoir écouter et de rassurer le client pour pouvoir établir une relation de confiance.

Sylvain : Soyez persuasif, ayez une personnalité affirmée.

Béatrice : Il faut être motivé, cultivé et déterminant.

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.
PARTAGER