Conseiller(ère) en économie sociale et familiale

Vous souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se) avec un essai gratuit.

Le(la) conseiller(ère) en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif de lutter contre l’exclusion sociale en aidant des personnes isolées ou des familles à se resocialiser et à redevenir autonome dans leur vie de tous les jours. Il(elle) dispense ainsi des formations sur la gestion de l’économie sociale et familiale (gestion du budget, logement, recherche d’emploi…).

Pierre, Claire et Laura, après avoir suivi différentes formations afin d’obtenir le Diplôme d’Etat de Conseiller en Economie Sociale familiale (DE CESF) nous présentent ce métier du social (salaires, qualités requises, compétences) et nous expliquent comment y accéder (formations, concours). 

En quoi consiste le métier de conseiller(ère) en économie sociale et familiale ?

Pierre : Je suis un travailleur social mais dans un domaine bien précis : l’économie sociale et familiale. Concrètement, je reçois ou je vais chez des personnes et des familles afin de leur donner tout ce qu’il faut pour s’en sortir dans la vie quotidienne. Cela passe par la recherche d’un emploi mais aussi par la gestion d’un budget mensuel et même comment s’alimenter sainement.

Claire : Notre métier ? C’est d’aider tout simplement ! Notre profession sociale est un peu plus spécifique mais notre objectif est avant tout de lutter contre l’exclusion sociale et professionnelle en aidant ceux qui n’arrivent plus à s’en sortir seuls. On les aide à retrouver un équilibre et une autonomie.

Laura : Notre métier, je vais vous l’illustrer … des images parlent mieux que des mots. On aide des personnes à trouver un logement, à chercher un emploi, à gérer leurs revenus et leurs dépenses ; comment gérer les factures à payer par exemple. On est là pour leur prodiguer des conseils dans notre domaine d’expertise et pour les aider et les accompagner dans leurs différentes démarches.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Pierre : On vit dans un monde complexe. Pour beaucoup de gens, il est difficile de s’informer et surtout de savoir comment agir ensuite. Naturellement, ce qu’il y a de plus beau pour moi c’est de partager mon savoir pour aider ces gens à s’en sortir.

Claire : L’exclusion sociale est un fléau qui me fait mal au cœur, c’est pour ça que j’ai choisi cette profession spécifiquement. Ce que j’aime le plus c’est voir les personnes s’en sortir et retrouver le goût de vivre.

Laura : C’est difficile de choisir un aspect en particulier. Je dirais me rendre utile en accompagnant les gens dans des démarches qui les effraient pour qu’ils retrouvent confiance en eux.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Pierre : Le manque d’hommes dans ce métier ! Il faut plus de mixité pour permettre de répondre à toutes les situations.

Claire : Recevoir des personnes au bout du rouleau. C’est difficile de faire face à des personnes en pleurs et résignées.

Laura : Les personnes qui n’ont pas la volonté de s’en sortir, qui baissent les bras. Heureusement, la plupart se battent pour retrouver un niveau de vie correct.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Pierre : L’écoute bien évidemment mais aussi l’adaptabilité et la diplomatie. On fait parfois face à des situations atypiques et inattendues.

Claire : L’ouverture d’esprit, l’empathie, l’humilité sont des qualités indispensables à l’exercice de ce métier. Sans cela, il est difficile de se projeter, de comprendre et donc d’aider.

Laura : Il faut savoir être optimiste, voir le verre à moitié plein et montrer du courage. Les personnes ressentent ça ! Il faut également être prêt à beaucoup s’investir personnellement.

Quelle est la formation pour devenir conseiller(ère) en économie sociale et familiale ?

Pour devenir conseiller(ère) en économie sociale familiale, il faut impérativement obtenir le Diplôme d’Etat de Conseiller en Economie Sociale familiale – DE CESF (niveau BAC +2/3) en suivant une formation d’un an accessible après une formation BAC +2 du type :

  • BTS Economie Sociale et Familiale (BTS ESF)
  • DUT Carrières Sociales
  • BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social (BTS SP3S)
  • DEASS (diplôme d’Etat d’assistant de service social (DEASS)
  • DEES (diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé (DEES)
  • DEETS (diplôme d’Etat d’éducateur technique spécialisé (DEETS).
  • DEEJE (diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE).
  • Par Validation partielle des Acquis de l’Expérience (VAE).

Y a-t-il un concours de conseiller(ère) en économie sociale et familiale ?

Pour intégrer la fonction publique, vous devrez passer un concours avec des épreuves écrites puis orales.

Existe-t-il des écoles de conseiller(ère) en économie sociale et familiale ?

Non.

Quel est le salaire d’un(e) conseiller(ère) en économie sociale et familiale ?

Le salaire d’un(e) débutant(e) est d’environ 1600€ brut par mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Pierre : Soyez pragmatique et choisissez bien le domaine dans lequel vous voulez évoluer dans le secteur social.

Claire : Vous aimez conseillez les gens ? Les accompagner pour s’en sortir dans la vie de tous les jours ? Alors c’est sans doute que ce métier est fait pour vous.

Laura : C’est un métier épanouissant, touche à tout avec beaucoup de perspectives d’évolutions.

A la recherche du métier qui "matche" parfaitement à votre profil et vos ambitions ? Essayez gratuitement la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se).


Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Paysagiste

Paysagiste

Le paysagiste pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres.

Infirmier

Santé

L’infirmier apporte des soins au patient, l’écoute, le rassure. Elle fait souvent le lien entre le médecin et le patient.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Assistante sociale

Assistante sociale

L’assistant de service social accompagne et oriente des enfants, adultes, familles, ou groupes, en difficultés.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Éducateur spécialisé

Educateur spécialisé

L’éducateur spécialisé peut travailler aussi bien auprès des enfants, des personnes handicapées ou encore des adultes en rupture professionnelle, familiale.

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…