Pilier de la stratégie de l’entreprise, le contrôleur de gestion anticipe pour mieux agir. Il procède à des évaluations de performance qui lui permettent de réajuster les moyens et les effectifs. Ses recommandations sont importantes et ont des répercussions sur la stratégie qui sera déployée dans les mois et les années à venir.

André, Nasser et Gabrielle, tous les trois contrôleurs de gestion, nous parlent de leur métier. Retrouvez également dans cette fiche métier toutes les informations concernant la formation, le salaire, les écoles… Avec un forum en bas de la page pour échanger/partager à propos de ce métier. 

En quoi consiste le métier de contrôleur de gestion ?

André : Le contrôleur de gestion n’est pas un comptable. Il doit savoir déchiffrer les données que lui fournit le comptable, pour en faire sa propre analyse. Il va à la rencontre du personnel, il est un membre proactif de la société.
Contrôleur de gestion.

Nasser : Le contrôleur de gestion cherche à rendre l’entreprise la plus performante possible. Pour cela, il met en place un tableau de bord et un suivi de budget. Il se sert des nombreux outils de pilotage mis à sa disposition.

Gabrielle : Son rôle est de trouver la meilleure stratégie pour le dirigeant de l’entreprise. Il établit un plan (productions à réaliser, ce qu’il reste à développer…), analyse, fait des prévisions, et réajuste la ligne directrice à suivre pour atteindre ses objectifs.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

André : C’est un métier sans routine. J’aime qu’il y ait à la fois de l’administratif, et des déplacements en clientèle. Cela me procure une grande sensation d’autonomie.

Nasser : Le métier de contrôleur de gestion est très motivant, car nous sommes sans cesse en train de chercher la performance pour l’entreprise. Toujours dans l’action et dans la dynamique de cette recherche, notre métier nous pousse à être innovant et réactif.

Gabrielle : C’est un métier très enrichissant et valorisant. En plus, les horaires sont fixes, ce qui me permet de bien organiser ma vie de famille.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

André : La concurrence est rude, et les nerfs du contrôleur de gestion sont parfois mis à rudes épreuves…

Nasser : Il faut faire preuve d’une grande confiance en soi et d’une certaine fermeté, ce qui peut être un travail à faire sur soi quand ce n’est pas vraiment dans sa nature.

Gabrielle : L’exigence du métier nécessite de savoir gérer son stress.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

André : Le contrôleur de gestion doit savoir lire un compte de résultat et un bilan. Il doit savoir comment fonctionnent les cycles de l’entreprise.

Nasser : On attend du contrôleur de gestion un certain recul pour analyser les chiffres et la situation. Il lui faut un bon relationnel, être posé, réfléchi, réactif et autonome.

Gabrielle : Une grande capacité de synthèse et d’anticipation, surtout en cette période de crise.

Quelle est la formation pour devenir contrôleur de gestion ?

Le cursus le plus recherché est celui des écoles de commerces. On demande en général à un(e) contrôleur(euse) de gestion un Bac + 4 ou +5.

Vous pouvez donc vous inscrire en Ecole de Commerce et de Gestion, ou suivre une formation Universitaire comme les sections économiques et financières des IEP qui sont également très appréciés. Idem pour les diplômes de la filière comptable (DCG et DSCGI).

Si vous suivez une formation courte de 2 ans comme le BTS comptabilité gestion des organisations, ou le DUT gestion des entreprises et des administrations vous accèderez à des postes d’assistant(e) contrôleur(euse) de gestion.

Y a-t-il un concours de contrôleur de gestion ?

Il y a des concours d’entrée à préparer pour entrer en Ecole de Commerce.

Existe-t-il des écoles de contrôleur de gestion ?

Oui, les Ecoles de Commerce sont très réputées, comme l’ESCG de Paris, l’ESG de Pau, ou encore l’EM de Strasbourg. Vous pouvez également opter pour une école à distance comme Comptalia, Edisfrance, Ilv…

Quel est le salaire d’un contrôleur de gestion ?

Le(la) contrôleur(euse) de gestion junior débute la plupart du temps avec un salaire proche de 2000€ / mois. En fin de carrière, il(elle) gagne entre 4000 et 5000€ / mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

André : Montrez tout votre savoir-faire dès le stage, car une embauche est souvent à la clé ! Pensez aussi aux langues étrangères qui sont presque indispensables dans ce métier.

Nasser : Chaque entreprise a sa manière de fonctionner. Prenez le temps d’observer avant d’agir.

Gabrielle : Cultivez votre curiosité et votre ouverture d’esprit. Privilégiezles PME aux grands groupes, car ces derniers reçoivent tellement de CV, que le vôtre risque d’être vite mis de côté.