Ce métier vous intéresse ? Formez-vous de chez vous grâce à notre partenaire. Plus d’informations et documentation gratuite en bas de cette page.

[/vc_row]

De la gestion publique à la filière fiscale, le métier de contrôleur(euse) des finances publiques est vaste.

Découvrez sur cette fiche tous les aspects de la profession et les témoignages de Charlotte, Pascal et Ahmed qui nous parlent de leur métier. 

En quoi consiste le métier de contrôleur(euse) des finances publiques ?

Charlotte : Je travaille dans le centre des impôts de ma région au Service des Impôts Particuliers. Mes principales missions sont le calcul de l’impôt, le contrôle des déclarations ou encore l’accueil aux particuliers. J’espère dans un futur proche pouvoir m’orienter vers la fiscalité des entreprises où je pourrais m’intéresser aux impôts des entreprises, au calcul et contrôle de la TVA, etc.

Pascal : J’exerce ma profession dans une trésorerie où je gère les comptes et le budget de plusieurs collectivités locales comme les hôpitaux par exemple. Je contrôle donc les paies, les dépenses, les recettes, etc.

Ahmed : Mon métier consiste à gérer des collectivités publiques, à faire du recouvrement, etc. J’ai choisi la voie de la gestion publique plutôt que celle de la finance.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Charlotte : La variété des métiers du Ministère des Finances.

Pascal : C’est une filière qui nous met à disposition plusieurs métiers. Il est donc possible de changer de tâches et missions sans pour autant choisir une autre voie professionnelle.

Ahmed : Les perspectives d’évolution sont larges et les conditions de travail sont bonnes.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Charlotte : La pression. En effet, il y a de moins en moins de personnel mais la charge de travail reste identique.

Pascal : J’exerce des tâches assez répétitives. C’est pour cela qu’il est préférable de changer de missions de temps en temps.

Ahmed : M’occuper de la caisse et du guichet. Les missions d’accueil ne sont pas mes préférées.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Charlotte : Il est important d’être curieux, attentif et polyvalent.

Pascal : Il faut être minutieux et rigoureux.

Ahmed : Il faut aimer les chiffres, être très rigoureux et apprécier le travail en équipe.

Quelle est la formation pour devenir contrôleur(euse) des finances publiques ?

Il faut être titulaire du baccalauréat et passer les concours de la fonction publique.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Oui, l’accès à ce métier se fait uniquement par la voie du concours de la fonction publique (externe ou interne). Vous pourrez préparer le concours par l’intermédiaire de certaines écoles à distance comme les Cours Servais par exemple.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui. Une fois que le(la) candidat(e) réussit son concours, il(elle) doit effectuer une formation de 12 mois à l’Ecole Nationale des Finances Publiques.

Quel est le salaire d’un(e) contrôleur(euse) des finances publiques ?

Le salaire d’un(e) contrôleur(euse) des finances publiques est d’environ 27 000€ annuel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Charlotte : Je leur conseillerai de bien se préparer aux concours.

Pascal : Je leur dirai de se perfectionner dans certaines langues étrangères car il existe des épreuves facultatives en langue étrangère qui permettent d’obtenir plus de points.

Ahmed : Préparez-vous bien pour l’entretien avec le jury. N’hésitez pas à transmettre votre motivation et montrer que vous possédez des connaissances dans le domaine de l’économie et de la finance.

Ce métier vous intéresse ? Recevez gratuitement une documentation sur la formation.

Formez-vous de chez vous, à votre rythme grâce à Cours Servais. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.


PARTAGER