Ce métier vous intéresse ? Formez-vous de chez vous grâce à notre partenaire. Plus d’informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Le métier de coordinateur(trice) de travaux ? Découvrez comment accéder au métier grâce aux témoignages de Charline, Pascal et Malik qui nous parlent des différents aspects de leur profession (avantages, qualités requises, études, salaire…). 

En quoi consiste le métier de coordinateur(trice) de travaux ?

Charline : Le métier de coordinateur de travaux consiste à surveiller les différentes étapes d’un projet de déploiement des travaux à réaliser. Pour cela, nous sommes constamment en contact avec les prestataires sous la responsabilité du chef de projet de déploiement.

Pascal : Je suis coordinateur de travaux depuis trois ans. Ma profession consiste à être le représentant du maître d’ouvrage dans le cadre d’un projet de déploiement. Il faut donc établir des diagnostics, contacter des prestataires et contrôler les opérations effectuées.

Malik : Ce métier consiste à piloter la bonne exécution des travaux réalisés par différents prestataires sous l’autorité du responsable de projet. J’ai donc pour missions d’organiser des réunions, effectuer des comptes rendus, garantir que les délais d’exécution et budgets sont respectés.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Charline : J’aime pouvoir me déplacer, être en contact avec les prestataires et me sentir utile.

Pascal : Garantir la bonne exécution des travaux et réussir à prévoir et résoudre d’éventuels problèmes.

Malik : Ce que j’aime le plus est de diagnostiquer les problèmes rencontrés et contrôler les différentes opérations des travaux.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Charline : La charge horaire.

Pascal : Faire face à des problèmes difficiles à résoudre.

Malik : Etre constamment en déplacement.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Charline : Il est important de faire respecter les engagements définis contractuellement.

Pascal : Il faut aimer le relationnel et avoir de solides connaissances techniques.

Malik : Pour exercer ce métier, il faut apprendre à connaître les prestataires, les procédures de l’entreprise et règles juridiques.

Quelle est la formation pour devenir coordinateur(trice) de travaux ?

Pour devenir coordinateur(trice) de travaux, il est préférable d’être titulaire d’un diplôme en école d’ingénieur.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

L’accès aux écoles d’ingénieurs se fait sur concours.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non. Cependant, des centres de formation à distance forment à ce métier (Ecole chez soi par exemple)

Quel est le salaire d’un(e) coordinateur(trice) de travaux ?

Le salaire brut annuel d’un(e) débutant(e) est de 40 000 €.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Charline : Développez vos connaissances techniques et relationnelles.

Pascal : Soyez persévérant et rigoureux.

Malik : Je leur conseillerai d’effectuer plusieurs stages afin d’acquérir de l’expérience et enrichir leur CV.

Ce métier vous intéresse ? Recevez une documentation sur la formation à distance.

Formez-vous de chez vous, à votre rythme grâce à Ecole chez soi. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.


PARTAGER