Artisan du bâtiment, le couvreur-zingueur intervient sur un chantier pour construire ou restaurer toutes sortes de toitures.

Ce métier qui recrute vous intéresse ? Retrouvez sur cette fiche les témoignages de Jacques, Pedro et Nicolas, tous les trois couvreurs-zingueurs, et apprenez-en plus sur le métier (études, formations, salaire, qualités requises, inconvénients du métier…). 

En quoi consiste le métier de couvreur-zingueur ?

Jacques : Ce métier consiste à s’occuper de la construction ou de la réparation de toitures, que ce soit pour des maisons, des châteaux, etc. Pour cela, nos tâches consistent dans un premier temps à installer les dispositifs de sécurité, à préparer les matériaux nécessaires pour ensuite travailler la toiture.

Pedro : Etre couvreur-zingueur c’est s’occuper de l’entretien, de la réparation ou encore de la construction des toits. C’est un travail qui se fait surtout en équipe et constamment en plein air.

Nicolas : Cette profession consiste à s’occuper de toutes sortes de toitures. Selon les chantiers, nous pouvons travailler avec des plusieurs types de matériaux, comme la tuile, l’ardoise, le zinc, le cuivre ou encore l’inox.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Jacques : C’est un métier qui se fait surtout en plein air et qui me donne la possibilité de travailler avec plusieurs types de matériaux selon la toiture.

Pedro : Le fait de travailler avec plus matériaux me permet de constamment développer mes compétences et savoir-faire.

Nicolas : J’aime avoir la possibilité de travailler dans plusieurs types de toitures. Les prestations sont très variées selon les chantiers.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Jacques : C’est un métier risqué, il faut donc être très calme et respecter strictement les consignes de sécurité.

Pedro : C’est un métier qui s’effectue en plein air, ce qui peut être difficile avec la pluie et les baisses de températures.

Nicolas : Ce métier exige que l’on soit mobile ce qui n’est pas simple lorsque nous avons une famille.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Jacques : Pour exercer ce métier il faut surtout respecter les consignes de sécurité et avoir le sens de l’équilibre.

Pedro : Il faut aimer travailler en équipe, être disponible et mobile.

Nicolas : Il faut être prudent, habile et ne pas avoir le vertige.

Quelle est la formation pour devenir couvreur-zingueur ?

Pour devenir couvreur(euse)-zingueur(euse), il est possible de préparer plusieurs diplômes :
• CAP couvreur ou étancher du BTP ;
• Brevet Professionnel couvreur ;
• Bac Professionnel intervention sur le patrimoine bâti (maçonnerie, charpente, couverture) ;
• Brevet Technique des métiers d’Alsace, Zingueur-Ferblantier ;
• Brevet de Maîtrise Zingueur-Ferblantier ;
• Brevet de Maîtrise Construction, option couvreur…

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non

Quel est le salaire d’un couvreur-zingueur ?

Le salaire d’un débutant est de 1400€ net mensuel. Après quelques années d’expérience, il est possible de devenir chef d’équipe ou de créer sa propre entreprise.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Jacques : Je leur conseillerai d’accompagner un couvreur toute une journée pour mieux comprendre ce métier.

Pedro : C’est un métier qui recrute énormément et les diplômes sont de plus en plus appréciés. Il est donc important de préparer une formation dans ce secteur.

Nicolas : Soyez en bonne condition physique. Ce métier exige beaucoup de nous et ne pas avoir le vertige est aussi une condition primordiale à avoir pour exercer ce métier.