Le diététicien, à ne pas confondre avec le médecin nutritionniste, est un spécialiste paramédical de la nutrition. Il intervient pour informer et conseiller des personnes sur l’alimentation équilibrée à adopter en fonction de leur état de santé et pour se prémunir d’une prise de poids ou de risques cardiovasculaires.

Découvrez le métier de diététicien grâce aux témoignages de Coralie, Mathilde et Manon qui nous racontent leurs quotidiens et comment devenir diététicien(ne) : formation, salaire, qualités requises… 

En quoi consiste le métier de diététicien ?

Coralie : Le diététicien est un vrai professionnel de la sante. Son rôle est aussi bien préventif que curatif en fonction des personnes, des situations rencontrées et de son lieu de travail. Notre objectif est d’aider des personnes à retrouver une certaine hygiène alimentaire. Par exemple,  on incite des personnes en surpoids à consommer des plats équilibrés sans excédents de graisses ou de sucres. On travaille alors sur la variété des menus, sur les apports caloriques tout en prenant en compte les besoins en vitamines et sans oublier que l’alimentation doit rester un plaisir.

Mathilde : Nous sommes de véritables spécialistes de la nutrition. Nous veillons à ce que nos patients s’alimentent de la meilleure des manières en les conseillant et en ayant un suivi rigoureux de ce qu’ils mangent. C’est encore plus vrai pour les personnes ayant des allergies ou devant suivre des régimes spécifiques du type sans sel ou hypocalorique par exemple.

Manon : Notre métier de diététicien consiste, la plupart du temps, à rééduquer des personnes grâce à un apprentissage sur ce qu’est une bonne hygiène alimentaire. Dans le milieu hospitalier, on doit veiller à élaborer des menus spécifiques en fonction de la santé des patients et donc prendre des précautions particulières. On travaille également avec des collectivités dans le cadre d’informations et pour veiller à la bonne qualité nutritionnelle et hygiénique des plats.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Coralie : C’est un métier où je me sens vraiment utile en aidant les autres. Je vois le fruit de mon travail au fur et à mesure des rendez-vous, c’est très valorisant.

Mathilde : Ce que je préfère, c’est lorsque les patients atteignent leurs objectifs grâce à un vrai  cheminement psychologique. Cela se joue beaucoup dans le mental.

Manon : C’est un métier où l’on peut exercer dans des structures très variées et donc occuper des fonctions différentes.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Coralie : Lorsque les gens s’impatientent en pensant que les résultats d’un régime seront visibles en quelques jours. C’est un travail sur la durée qui nécessite de l’endurance et de la motivation.

Mathilde : Lorsque des personnes viennent me consulter alors qu’ils n’ont pas la volonté de faire les efforts nécessaires pour arriver à leurs fins. Cela reste un échec pour moi.

Manon : « Interdire » à des enfants de manger des sucreries alors qu’on ne pense qu’à cela à leur âge. Mais c’est pour leur bien et pour leur éviter de graves problèmes de santé par la suite.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Coralie : Il faut être bon diplomate et avoir du tact pour ouvrir et maintenir un dialogue productif avec le patient et établir un lien de confiance.

Mathilde : Le diététicien doit être un bon pédagogue afin d’expliquer pourquoi le patient doit changer certaines de ses habitudes tout en le faisant adhérer à ce nouveau programme.

Manon : Il faut savoir faire preuve de psychologie et d’une vraie capacité d’écoute pour comprendre les patients et surtout les conseiller au mieux en fonction des situations.

Quelle est la formation pour devenir diététicien ?

Pour devenir diététicien(ne), il faudra suivre l’une des deux formations suivantes :

  • BTS diététique en 2 ans après le bac S, STL ou ST2S.
  • DUT génie biologique, spécialisation diététique.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non.

Quel est le salaire d’un diététicien ?

Le salaire d’un diététicien débutant est d’environ 1600 € brut par mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Coralie : La profession bénéficie des campagnes nationales de sensibilisation ce qui en fait un secteur en nette progression.

Mathilde : La plupart des diététiciens sont salariés dans des centres de soins (hôpitaux, maisons de retraite) car il est difficile de vivre de cette profession avec un statut libéral uniquement.

Manon : Si vous aimez la diététique et aider les gens, ce métier est fait pour vous. En plus, vous pourrez exercer dans des structures très variées.