Et si vous vous formiez à distance ? Plus de 100 formations proposées par notre partenaire. Plus d'informations et documentation gratuite en bas de cette page.

L’éducateur(trice) spécialisé(e) peut travailler aussi bien auprès des enfants, des personnes handicapées ou encore des adultes en rupture (professionnelle ou familiale par exemple). Le métier d’éducateur(trice) spécialisé(e) s’adresse avant tout à celles et ceux qui aiment travailler auprès des personnes en difficulté. L’empathie, la patience et la persévérance caractérisent généralement les éducateurs(trices) spécialisé(e)s.

Rodrigue, Vivien et Aïcha nous parlent de leur métier. A lire aussi à propos de la profession d’éducateur(trice) spécialisé(e) : les études, les écoles, le travail, la rémunération, le concours… 

En quoi consiste le métier d’éducateur(trice) spécialisé(e) ?

Rodrigue : L’éducateur spécialisé accompagne les personnes en difficulté, quelles soient handicapées, ou non. Il travaille dans les foyers, les centres, et autres instituts accueillant des personnes fragiles psychologiquement et/ou physiquement. Il élabore des projets pour les amener petit à petit vers une certaine autonomie.

Vivien : Dans le cadre de la protection de l’enfance, du handicap, ou de l’insertion sociale et professionnelle, la mission de l’éducateur spécialisé consiste à aider les personnes à retrouver confiance en eux pour qu’ils puissent être autonome et s’insérer dans la vie quotidienne de leur entourage.

Aïcha : L’éducatrice spécialisée encadre un groupe d’enfants, d’adolescents, ou d’adultes, handicapés ou en difficultés psychologique. Par le biais de multiples actions éducatives et sociales, elle cherche à leur apporter des solutions.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Rodrigue : Le travail en équipe, les liens qui se créent avec les personnes que l’on suit.

Vivien : La sensation d’être utile, d’être un soutien pour ces personnes qui en ont vraiment besoin.

Aïcha : Être à la disposition des plus démunis physiquement ou moralement, pour qu’ils retrouvent petit à petit la tête haute. J’aime les aider à progresser. C’est génial quand un jeune introverti nous prend un jour chaleureusement dans ses bras pour nous dire tout simplement « merci ».

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Rodrigue : Les insultes qui peuvent pleuvoir avec certaines personnes plus « agitées ».

Vivien : Les réunions qui n’en finissent pas, et les clash avec les ados difficiles habitués à la violence.

Aïcha : Les horaires de nuit en internat. Même si on prend l’habitude, les lendemains restent toujours pénibles.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Rodrigue : II faut être fort physiquement et nerveusement, car ce n’est pas facile tous les jours.

Vivien : Il est primordial d’aimer travailler avec des personnes en difficultés. Il faut aussi être réactif et à l’écoute.

Aïcha : Une éducatrice spécialisée doit savoir s’imposer, être dynamique, pédagogue, et polyvalente.

Quelle est la formation pour devenir éducateur(trice) spécialisé(e) ?

Il est obligatoire d’avoir le Bac ou un équivalent pour préparer le Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé (DEES).

La formation dure 3 ans :
– 1 450 h de formation théorique :
•    Accompagnement social et éducatif spécialisé (450h)
•    Conception et conduite du projet éducatif spécialisé (500h)
•    Communication professionnelle (250h)
•    Dynamiques partenariales, institutionnelles et inter-institutionnelles (250h)
– 15 mois de stage pratique.
Si vous avez déjà des diplômes dans le secteur sanitaire et social (DUT carrières sociales éducateur spécialisé ou IUT carrières sociales option éducateur spécialisé par exemple), renseignez-vous auprès des écoles, vous pourrez peut-être bénéficier de dispenses sur certains cours théoriques.

Y a-t-il un concours d’éducateur(trice) spécialisé(e) ?

Oui, il faudra passer des tests psychotechniques et une épreuve d’expression écrite. Ensuite, si vous réussissez la première étape, vous passerez un oral face à un jury de professionnels, et d’enseignants. Une fois que vous aurez votre diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé, si vous souhaitez devenir fonctionnaire, vous devrez obtenir le concours d’assistant territorial socio-éducatif.

Existe-t-il des écoles d’éducateur(trice) spécialisé(e) ?

Oui, ce sont les IRTS (Institut Régional du Travail Social). Il y en a partout en France. Vous pouvez aussi vous rapprocher des écoles qui préparent le concours (Cours Minerve, Poly-prepas, Supsocial…)

Quel est le salaire d’un(e) éducateur(trice) spécialisé(e) ?

L’éducateur(trice) spécialisé(e) débute en général sa carrière avec un salaire d’environ 1400 € brut / mois, mais tout dépend si il(elle) travaille dans le privé ou dans le public. Il pourra atteindre jusqu’à 3000 € brut / mois en fin de carrière.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Rodrigue :  Pour réussir le concours d’éducateur spécialisé, mettez le paquet sur le français et la culture générale.

Vivien : Maximisez vos chances de réussir dans ce métier en cumulant les expériences avec les enfants et les adolescents.

Aïcha : Passer le BAFA est une conseillé pour commencer le plus tôt possible à se faire une expérience.

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.
PARTAGER