Tout comme l’auxiliaire de vie scolaire et l’infirmier/ infirmière en puériculture, l’EJE (Educateur de Jeunes Enfants) travaille auprès de nos chérubins. Mais son rôle et ses fonctions ne sont pas les même. L’EJE encadre les enfants et organise les activités dans les crèches, les hôpitaux, ou encore les centres spécialisés.

Nicole, Marie-Laure et Inès , toutes les trois éducatrices de jeunes enfants, nous parlent de leur métier : le quotidien, le concours, la formation pour devenir EJE, la vae, le salaire… 

En quoi consiste le métier d’EJE (éducateur de jeunes enfants) ?

Nicole : L’EJE travaille dans la plupart des lieux où l’on trouve des enfants de 0 à7 ans (crèche, halte-garderie, service de protection maternelle infantile, hôpital…). Son rôle est d’encadrer les enfants afin de développer ses sens, son autonomie, et sa sociabilisation. Assistée d’autres professionnels (auxiliaire de puériculture, puéricultrice), elle planifie et anime la journée des enfants.

Marie-Laure : Que ce soit en crèche, en jardin d’enfant, ou encore en foyer mère/enfant, l’Educatrice de Jeunes Enfants encadre des bambins, dont le nombre varie selon le type d’établissement (souvent entre 5 et 8 enfants).

Inès : La mission principale de l’EJE  est de contribuer à l’éveil des petits, de les encourager vers une certaine autonomie, et de mener des actions pédagogiques qui favoriseront leur vie en collectivité. L’EJE veille aussi à la sécurité des enfants, et devient le lien entre l’enfant à l’extérieur de la maison, et ses parents.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Nicole : Le contact avec les enfants, participer à leur éveil.

Marie-Laure : J’aime voir l’enfant progresser et que, petit  petit, il gagne en autonomie.

Inès : Ce que je préfère dans mon métier d’EJE, c’est animer des ateliers, voir tout ces petits bout de chou captivés par ce que vous leur proposez, c’est tout simplement génial !

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Nicole : L’hiver, car nous sommes tous malades à tour de rôle, enfants et le personnel d’encadrement.

Marie-Laure : Les parents qui ne tiennent pas compte de nos conseils, alors que c’est dans l’intérêt de leur enfant.

Inès : J’ai déjà travaillé dans un établissement où on faisait toujours les mêmes activités, et cela n’est vraiment pas enrichissant pour les enfants, et inintéressant pour l’EJE.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Nicole : Il faut beaucoup de patience, un brin de créativité, et un soupçon d’autorité.

Marie-Laure : L’amour des jeunes enfants est primordial, il faut ensuite avoir une bonne condition physique et psychologique, et aimer les activités manuelles, être dynamique.

Inès : L’EJE doit savoir se faire respecter, car aussi petits soient-ils, ils vous testeront ! Il faut aussi beaucoup de douceur et de pédagogie pour encadrer ces enfants. Il est bien sûr indispensable d’aimer les enfants, et le travail en équipe.

Quelle est la formation pour devenir EJE (Educateur de Jeunes Enfants) ?

Le diplôme d’Etat d’Educateur de Jeunes Enfants (DEEJE) est requis pour exercer ce métier.

La formation d’EJE dure 3 ans. Vous suivrez 1500 heures de cours théoriques, où vous découvrirez :
• L’accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille (400 h) ;
• L’action éducative en direction du jeune enfant (600 h) ;
• La communication professionnelle (250 h) ;
• Les dynamiques institutionnelles, inter institutionnelles et partenariales (250 h) ;
• Et 15 mois de stage pratique.

Le diplôme est accessible par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE EJE).
Si vous avez déjà un diplôme dans le social, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’école, vous pourrez peut-être bénéficier d’une dispense de certains cours théoriques.

Après quelques années d’expérience, l’EJE peut passer le Diplôme Supérieur en Travail Social (DSTS), qui lui permettra d’exercer dans les métiers de direction, comme directeur(trice) de crèche par exemple.

Y a-t-il un concours d’EJE (Educateur de Jeunes Enfants) ?

Oui, il faut être titulaire du Baccalauréat ou d’un équivalent pour se présenter au concours d’entrée EJE.  Vous passerez alors un concours écrit, souvent une dissertation, puis un oral devant un jury de professionnels et d’enseignants si vous êtes retenu(e)s à l’écrit.

Existe-t-il des écoles d’EJE (Educateur de Jeunes Enfants) ?

Il existe des écoles spécialisées dans la formation d’EJE partout en France, ce sont souvent des IRTS. Vous pouvez aussi vous former à distance.

Quel est le salaire d’un EJE (Educateur de Jeunes Enfants) ?

Un(e) EJE débute sa carrière avec un salaire d’environ 1300€ brut / mois. Il atteindra jusqu’à plus ou moins 2300€ brut / mois en fin de carrière.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Nicole : Toute expérience dans le milieu de la petite enfance est bonne à prendre, alors dès que vous aurez l’occasion, n’hésitez pas à faire un stage en crèche, foyer… Vous pouvez aussi faire jeune fille au pair à l’étranger pendant un an, car c’est très formateur.

Marie-Laure : Passer le BAFA peut-être un plus pour passer le concours.

Inès : Préparez bien votre concours !

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.