Ce métier vous intéresse ? Formez-vous de chez vous grâce à notre partenaire. Plus d’informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Qu’il(elle) soit réserviste, adjoint(e), ou encore sous-officier(ère), le(la) gendarme a un objectif : assurer la sécurité des biens et des personnes.

Si vous voulez devenir gendarme, vous devrez bien aussi réussir le concours.

Grâce aux témoignages de Benoît, Maëlle et Djibril, découvrez le quotidien des gendarmes, le salaire dans la profession, et profitez du forum en bas de page pour discuter, échanger et poser vos questions à propos de ce métier de terrain qui exige une bonne condition physique et psychologique.

En quoi consiste le métier de gendarme ?

Benoît : Le Gendarme est un sous-officier de gendarmerie.  Il assume la prévention et la sécurité routière, le dépôt de plainte, les enquêtes,  la surveillance, ainsi que la protection des personnes et des biens.

Maëlle : A protéger la veuve et l’orphelin… Enfin, à faire que chacun puisse vivre en sécurité ; à protéger les biens des personnes et à garantir les droits fondamentaux de chacun.

Djibril : Le gendarme est un membre actif de la fonction publique. Son rôle principal est d’assurer la sécurité des individus et des biens.  Il intervient dans les foyers, auprès de la population, ou sur la voie publique. Le gendarme peut ensuite se spécialiser dans de multiples domaines, en passant des concours pour devenir motard, plongeur, maître-chien, membre du GIGN…

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Benoît : Etre sur le terrain et dans l’action.

Maëlle : J’apprécie le contact avec la population, mettre les bandits derrière les barreaux et œuvrer pour la sécurité routière.

Djibril : Mon but est d’être au plus proche de ce qu’attendent les gens d’un gendarme, j’aime avoir une attitude exemplaire.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Benoît : Devoir régulièrement déménager, ce qui implique que toute votre famille doit vous suivre. C’est à chaque fois difficile et une source de stress pour l’épouse et les enfants.

Maëlle : La vie en caserne offre bien sûr de grands avantages, cependant la vie privée et la vie professionnelle se mélange parfois un peu trop. Par exemple, quand on reçoit des voisins, ce sont des collègues, on parle donc  forcément de la gendarmerie, ce qui empiète un peu sur nos vies.

Djibril : Nous sommes souvent appelés pour des broutilles, et cela m’agace profondément, car cela peut nous faire perdre du temps sur de véritables interventions.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Benoît : Pour être gendarme, il faut de la patience, de la pédagogie, et de l’empathie. Il faut aussi être résistant physiquement et psychologiquement.

Maëlle : Etre polyvalent, disponible, aimer le contact avec la population, et être à l’écoute.

Djibril : Quand on est gendarme, il faut avoir un grand esprit d’équipe, surtout que la plupart des gendarmes vivent en caserne, alors il vaut mieux bien s’entendre. Il est important d’avoir une certaine aisance relationnelle et rédactionnelle, ainsi qu’être mobile.

Quelle est la formation pour devenir gendarme ?

Il faut réussir le concours. Pour le moment, aucun diplôme n’est exigé pour passer le concours de gendarme, ni pour être volontaire. Mais bientôt, la condition minimum sera d’avoir le bac pour passer le concours d’entrée.

Y a-t-il un concours de gendarme ?

Pour devenir gendarme, il faut réussir le concours d’entrée à la gendarmerie. Puis suivre sa propre évolution en fonction de ses compétences et de ses ambitions. La gendarmerie offre un large panel de métiers.

Si vous souhaitez être immédiatement spécialiste, il faut posséder un diplôme correspondant à la branche à laquelle vous postulez par concours.

Existe-t-il des écoles de gendarme ?

Il existe différentes écoles de formations (sous-officier(ère), officier(ère) et gendarme adjoint(e)) qui se trouvent à Montluçon, Chaumont, Melun et Tulle. La formation dure 12 mois, dont 1 mois de stage en brigade. Elle est rémunérée sous le régime de l’internat (quelques week-ends de libre + 2 semaines de vacances). Pour préparer le concours de gendarme, vous pouvez vous former à distance (via les Cours Servais, le CNFDI, France Enseignement pour ne citer qu’eux).

Quel est le salaire d’un(e) gendarme ?

Le(la) gendarme débute sa carrière avec un salaire de 1700 € brut / mois (1300 € durant la formation de 12 mois). En fin de carrière, et en fonction des grades, son salaire peut jusqu’à 2500 € brut / mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Benoît : Si vous aimez le travail en équipe, l’action et être sur le terrain, le métier de gendarme pourrait vous plaire.

Maëlle : Courrez vers votre destin ! C’est un métier génial, très enrichissant humainement.

Djibril : C’est un métier passionnant, qu’on fait souvent par vocation. Alors si vous vous sentez l’âme d’un gendarme, ne vous posez plus de questions, et rejoignez-nous !

Ce métier vous intéresse ? Recevez gratuitement une documentation sur la formation.

Formez-vous de chez vous, à votre rythme grâce à Cours Servais. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.


PARTAGER