Ce métier vous intéresse ? Formez-vous de chez vous grâce à notre partenaire. Plus d’informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Vous savez dessiner et aimez travailler derrière votre ordinateur ? Le métier d’infographiste devrait vous plaire.

Marie et Nadège, infographistes en agence et Laurent, infographiste freelance, nous parlent de leur métier, de ce qui leur plait (l’aspect créatif du métier) et déplait dans leur travail (les multiples allers-retours avec le client).

Découvrez comment devenir infographiste, la formation, les écoles, les tarifs dans la profession, les logiciels à connaître et surtout à maîtriser… 

En quoi consiste le métier d’infographiste ?

Marie : Le métier d’infographiste consiste à réaliser le graphisme et la mise en page de magazines ou de publicités.

Nadège : Il y a deux types d’infographistes, l’exécutif, et/ou le créatif. Souvent, on vous demande d’être les deux à la fois, surtout si vous décidez de vous mettre en freelance. Sur ordinateur, grâce aux logiciels de P.A.O (Publicité Assistée par Ordinateur), l’infographiste crée des logos, des affiches, fait des photo-montages, des retouche-photos, met en page des supports de communication visuelle puis les décline (leaflet, flyer, magazine, programme, carton d’invitation…).

Laurent : L’infographiste est celui qui doit trouver la solution créative à votre communication visuelle ! Il fait ensuite le lien entre l’agence pour laquelle il travaille et l’imprimeur.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Marie : C’est un métier tellement vaste qu’on ne peut pas s’ennuyer. Le mot routine n’existe pas non plus, car même si on suit le même client qui propose toujours le même programme, la présentation sera forcément différente à chaque fois !

Nadège : Quand on est infographiste, on adore créer, réfléchir à un nouveau concept. C’est génial de partir d’une idée, et de la voir affichée un peu partout dans la ville quelques semaines plus tard !

Laurent : Quand on fait ce métier, c’est qu’on aime le graphisme, l’illustration, la photo et l’image en général. C’est un métier qui allie l’aspect humain et la créativité.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Marie : Les clients qui ne savent pas ce qu’ils veulent,  qui nous donnent un brief (c’est-à-dire leurs attentes) évasif, et, puisqu’ils n’ont pas été clairs, le résultat n’est pas à la hauteur et ils insinuent clairement que c’est notre faute !

Nadège : Je suis infographiste freelance. Le côté « chiant » du travail est de relancer les clients qui ont des oursins dans le portefeuille et qui mettent des mois avant de payer la facture. Et oui, il faut tenir ses comptes à jour, et ne pas hésiter à relancer les mauvais payeurs. De façon plus général, tout ce qui touche à l’administratif m’ennuie très vite, il y a aussi le stress de garder sa clientèle afin d’assurer des contrats pour les mois suivants.

Laurent : Le plus difficile dans ce métier est la concurrence féroce et de plus en plus présente. Dommage, car l’esprit d’équipe est vraiment dynamisant et constructif.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Marie : Les qualités principales à avoir pour ce poste sont l’écoute, la réactivité, et la créativité, et le respect des délais (dead-line).

Nadège : Pour être infographiste, la créativité ne suffit pas. Il faut aussi une parfaite maîtrise des logiciels de PAO Photoshop, Illustrator, Indesign, Quark xpress. Il est indispensable également de maîtriser l’orthographe, car on compte aussi sur vous pour corriger les fautes si elles se sont glissées dans le texte.

Laurent : Il faut savoir bien écouter la demande du client pour proposer tout de suite une maquette qui aura de l’impact et qu’il adoptera. Il faut aussi savoir mettre de côté son orgueil quand le client ou votre directeur artistique n’aime pas ce que vous proposez et ne surtout pas rechigner à proposer autre chose. Auquel cas, vous pouvez d’ores et déjà changer de métier !

Quelle est la formation pour devenir infographiste ?

Il y a différents cursus pour devenir infographiste :
– L’obtention d’un Diplôme d’école graphique privée.
– Le BTS communication visuelle.
– Vous pouvez également suivre une formation qualifiante pour adultes, dans le cadre d’un C.I.F (Congés Individuel de Formation)

Y a-t-il un concours d’infographiste ?

La plupart des écoles vous feront passer un test pour juger de votre créativité sur un sujet pendant 3 ou 4h. Puis, si vous réussissez les tests, vous rencontrerez un jury auquel vous présenterez vos travaux antérieurs, pour qu’il puisse évaluer votre aptitude au dessin et à la création graphique.

Existe-t-il des écoles d’infographiste ?

Oui, il y en a beaucoup, mais il y a souvent un concours d’entrée, et l’année scolaire est assez chère. Beaucoup d’étudiant(e)s sont obligé(e)s de prendre un prêt pour ce type d’études, car il faut prévoir aussi l’investissement dans un bon ordinateur. L’école des Gobelins à Paris est très réputée, mais dans quasiment chaque grande ville, vous trouverez une école spécialisée dans la communication visuelle. Autre option : vous former à distance en passant par le Cned, le Cnfdi ou Lignes et Formations par exemple. Quelque soit votre choix, vous devrez pratiquer, toujours pratiquer pour progresser et pouvoir présenter un book qui séduira votre futur employeur.

Quel est le salaire d’un(e) infographiste ?

En agence, l’infographiste débute en général sa carrière à 1500 € brut / mois et termine à 3000 € / mois. L’infographiste freelance, quand à lui(elle), fixe ses tarifs. En fonction de son expérience, de sa clientèle, et des saisons, l’infographiste freelance gagne de 0 € à 4000 €.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Marie : Si vous aimez réfléchir sur la création d’une image et du message qu’elle renverra au public, puis passer ensuite derrière votre ordinateur et concevoir l’ensemble, alors vous avez trouvé votre voie.

Nadège : Etre infographiste est vraiment génial. Alors si vous vous sentez l’âme créative, sans pour autant vous prétendre artiste, foncez, ce métier est fait pour vous !

Laurent : Persévérez, car c’est un métier très enrichissant, mais il faut reconnaître qu’il y a de la concurrence.

Ce métier vous intéresse ? Recevez gratuitement une documentation sur la formation.

Formez-vous de chez vous, à votre rythme grâce à Lignes et Formations. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.


PARTAGER