Ingénieur aéronautique

L’ingénieur en aéronautique aide à la conception d’avions et d’hélicoptères de haute technologie.

Le secteur aéronautique vous passionne ? Retrouvez sur cette fiche toutes les informations nécessaires à connaître pour savoir comment devenir ingénieur(e) en aéronautique (témoignages, études, salaires…). 

En quoi consiste le métier d’ingénieur aéronautique ?

Robert : Le métier d’ingénieur aéronautique est très polyvalent. Il est possible de se spécialiser dans plusieurs domaines, notamment les études et la conception, le calcul, la production, etc. Pour ma part, je m’occupe de la conception de plusieurs pièces (mécaniques et électroniques) qui serviront à la construire un avion ou un hélicoptère par exemple.

Paul : Ce métier consiste à exécuter de nombreuses activités afin d’aider à la conception d’un avion : élaboration de maquettes numériques, création de pièces, recherche de matériaux, création de logiciels de calculs ou encore de la vente.

Marc : Etre ingénieur aéronautique c’est avoir des compétences en mécanique, électronique, télécommunications, optique,… pour pouvoir être le plus performant et capable d’exécuter de nombreuses tâches. Tout cela dans le but de fabriquer et parfois de vendre des avions, des hélicoptères ou autre selon l’activité principale de l’entreprise.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Robert : C’est un métier très diversifié qui me permet de développer constamment mes connaissances dans ce secteur.

Paul : Ce que je préfère c’est le fait d’avoir la possibilité de me spécialiser dans ce que je préfère. Dans mon cas, il s’agit surtout de la conception de pièces.

Marc : J’aime beaucoup participer à la création de logiciels qui permettent de détecter des pannes, des défaillances et rechercher des matériaux performants.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Robert : Notre situation économique actuelle atteint directement notre secteur surtout le marché de l’emploi.

Paul : Les études sont longues et difficiles. Seuls les meilleurs arrivent à intégrer les grandes écoles d’ingénieurs en aéronautique et aérospatial.

Marc : La difficulté à s’insérer sur le marché de l’emploi dans ce secteur.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Robert : Il faut être passionné, rigoureux, ouvert et réactif.

Paul : Il est important d’être polyvalent, de savoir maîtriser tous les outils à notre disposition et aimer travailler en équipe.

Marc : Il faut bien évidemment avoir des connaissances dans plusieurs domaines (électronique, mécanique, matériaux composites…). De plus, la maîtrise de l’anglais est indispensable pour exercer ce métier.

Quelle est la formation pour devenir ingénieur aéronautique ?

Pour devenir ingénieur(e) aéronautique, il est conseillé de passer par une école d’ingénieur(e)s spécialisée dans l’aéronautique.
Ex : ESTACA (Levallois-Perret), ENSMA (Poitiers), ENAC, ISAE, ENSICA (Toulouse), IPSA (Grenoble), Ecole de l’air (Salon de Provence)

Cependant, certains masters professionnels donnent accès à des métiers en génie mécanique en aéronautique, maintenance aéronautique, génie des systèmes industriels, etc.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Oui, l’admission en école d’ingénieur(e)s se fait sur concours.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui, il existe plusieurs écoles spécialisées dans le domaine de l’aéronautique :

• ESTACA (Levallois-Perret) ;
• ENSMA (Poitiers) ;
• ENAC, ISAE, ENSICA (Toulouse) ;
• IPSA (Grenoble) ;
• Ecole de l’air (Salon de Provence)…

Quel est le salaire d’un ingénieur aéronautique ?

Le salaire d’un(e) débutant(e) est d’environ 2500 € brut mensuel.
En fin de carrière, il peut monter jusqu’à 7500 € brut mensuel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Robert : Soyez curieux, réactif et rigoureux.

Paul : N’hésitez pas à partir quelques temps dans un pays anglophone pour apprendre la langue.

Marc : Soyez polyvalent et motivé, cela vous aidera lors d’un entretien d’embauche.





Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Accompagnant éducatif et social (AES)

Accompagnement éducatif et social (AES)

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes ou des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Éducateur spécialisé

Educateur spécialisé

L’éducateur spécialisé peut travailler aussi bien auprès des enfants, des personnes handicapées ou encore des adultes en rupture professionnelle, familiale.

Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.



On répond à vos questions

Besoin d'aide ? 🙌