L’ingénieur du son est le spécialiste de la gestion du son dans plusieurs secteurs d’activités, notamment le cinéma, radio, télévision, musique, spectacle…

Ce métier à la fois artistique et technique vous intéresse ? Découvrez les témoignages de Guillaume, Philippe et Camille, tous les trois ingénieurs du son qui nous parlent des différents aspects du métier : qualités requises, études, salaire… 

En quoi consiste le métier d’ingénieur du son?

Guillaume : Ce métier consiste à mixer et enregistrer des programmes sonores et/ou musicaux en utilisant les consoles de mixage. Pour ma part, je fais du « live ». Je m’occupe donc du son pour le public et parfois du son en retour pour les musiciens.

Philippe : Ce métier a deux facettes : une grande facette technique et une deuxième plutôt artistique. Les formations sont donc essentielles pour obtenir les connaissances techniques. De plus, il est possible de travailler dans le cinéma, les spectacles ou encore la radio.

Camille : J’exerce cette profession dans le secteur de la musique depuis plusieurs années. J’ai pour responsabilité d’élaborer et de contribuer à l’enregistrement d’un album de musique avec un groupe de musiciens et d’organiser avec eux leur concert.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Guillaume : C’est un métier polyvalent où nous avons la possibilité de travailler dans des secteurs très différents les uns des autres.

Philippe : J’aime beaucoup travailler dans des tournages de cinéma et de participer à la création de la bande sonore définitive d’un film.

Camille : J’ai toujours été passionnée de musique. C’est très gratifiant de voir un artiste de musique aimé ce que l’on fait.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Guillaume : Il est difficile d’être salarié d’une entreprise. Nous sommes souvent des intermittents du spectacle.

Philippe : Les salaires ne sont pas très élevés. De plus, il est difficile de trouver un emploi dans une grande entreprise.

Camille : La pression ressentie par les artistes pour répondre à leurs goûts et choix.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Guillaume : Il faut être très technique et à la fois artistique.

Philippe : Il faut être passionné, minutieux et responsable.

Camille : Il est important de créer une bonne relation avec nos musiciens, répondre à leurs besoins et attentes.

Quelle est la formation pour devenir ingénieur du son ?

Il n’existe pas de formation spécialisée dans le métier d’ingénieur du son, néanmoins il est possible de choisir plusieurs voies de formations avec une option dans le domaine du son.

Bac + 2 :
– BTS audiovisuel, option son ;
– Diplôme des métiers des arts, option son ;

Bac + 5 :
– Master pro image et son ;
– Diplôme de musicien ingénieur du son…

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Oui, l’accès aux écoles de l’audiovisuel se fait sur concours.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Il existe des écoles nationales supérieures spécialisées dans l’audiovisuel.

Quel est le salaire d’un ingénieur du son ?

Le salaire d’un(e) ingénieur(e) du son débutant(e) est le SMIC.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Guillaume : N’hésitez pas à multiplier les stages pour acquérir compétence et expérience.

Philippe : Soyez attentif, compétent et artistique.

Camille : Je conseillerai aux personnes qui souhaitent devenir ingénieur du son de faire une ou plusieurs formations pour connaître tous les aspects techniques du métier.