Et si vous vous formiez à distance ? Plus de 100 formations proposées par notre partenaire. Plus d'informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Au contraire du(de la) traducteur(trice) qui traduit à l’écrit, l’interprète traduit de manière orale lors de diverses rencontres professionnelles.

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier d’interprète grâce aux témoignages de Roberto, Paul et Justine (formation, salaire, qualités requises…) . 

En quoi consiste le métier d’interprète?

Roberto : Ce métier consiste à effectuer des traductions orales. Pour cela, il faut se préparer à l’avance sur le sujet que l’on aura à traduire pour bien connaître le vocabulaire technique.

Paul : Etre interprète c’est passer d’une langue à l’autre de manière orale. Les interventions peuvent être très variées : congrès, conférence, réunions diplomatiques, entre autres.

Justine : Il s’agit de traduire oralement un discours vers une autre langue. Pour cela, nous devons connaître à la perfection plusieurs langues étrangères. Il est possible de travailler en free-lance ou salarié d’une entreprise ou encore d’un organisme international.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Roberto : Ce que j’aime le plus c’est de pouvoir effectuer cette profession en indépendant.

Paul : C’est un métier qui me permet d’apprendre toujours un peu plus grâce aux thèmes des conférences qui sont toujours variées.

Justine : C’est un métier très enrichissant qui me donne la possibilité de rencontrer de nombreuses personnalités.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Roberto : Pour exercer ce métier, il faut être capable de rester le plus neutre possible durant la traduction, ce qui selon le sujet n’est pas toujours facile.

Paul : C’est un métier qui peut être très stressant car nous sommes souvent sous pression.

Justine : C’est un métier très fatiguant car il faut être très agile et réactif.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Roberto : Il est important d’avoir une bonne culture générale en plus de maîtriser parfaitement un maximum de langues étrangères.

Paul : En plus de savoir parler plusieurs langues, il est important de savoir bien écouter pour traduire et transmettre le message voulu.

Justine : Il faut être concentré et cultivé pour traduire dans la perfection.

Quelle est la formation pour devenir interprète?

Pour être interprète, le minimum requis est le niveau Bac + 5.

Exemple :
• Master Pro interprétation de conférence
• Master traduction, interprétation et médiation linguistique
• Master Pro traduction et interprétation juridique

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Oui, les études d’interprétation sont très sélectives. Pour cela, dans plusieurs écoles les entrées sont sur concours.

Les deux écoles les plus renommées sont l’ESIT (Ecole Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs) et l’ISIT (Institut Supérieurs d’Interprétariat et de Traduction).

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui, il existe des écoles spécialisées comme l’ESIT (Ecole Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs)

Quel est le salaire d’un(e) interprète?

Un(e) interprète indépendant(e) reçoit entre 500 € à 900 € brut par jour. En tant que salarié(e), le salaire mensuel peut aller de 2000 € à 6000 €. S’il s’agit de la fonction publique, le salaire est compris entre 5000 € et 10000 € net mensuel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Roberto : Soyez curieux, il est important d’avoir une bonne culture générale pour exercer ce métier.

Paul : Il faut être disponible et réactif pour être interprète.

Justine : Préparez-vous bien et soyez concentré car être interprète c’est aussi faire face à beaucoup de pression.

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.
PARTAGER