Le juge aux affaires familiales ou JAF exerce sa profession au tribunal de grande instance où il intervient dans plusieurs affaires liées au droit de la famille.

Ce métier vous intéresse ? Grâce aux témoignages de Louis, Gabriel et Adèle, découvrez comment devenir juge aux affaires familiales (études, salaires, qualités requises…) ainsi que des conseils pour vous lancer dans ce métier. 

En quoi consiste le métier de juge aux affaires familiales ?

Louis : Ce métier consiste à s’occuper de procédures en relation avec le droit de la famille comme des affaires de divorces ou de séparation, des procédures d’autorité parentales, changement d’état civil, etc.

Gabriel : Le juge aux affaires familiales se chargent de trois domaines particuliers : procédures de divorce et séparation, attribution de la pension alimentaire et autorité parentale : quel parent prendra les décisions sur l’enfant, droit de visite, etc.

Adèle : Etre juge aux affaires familiales c’est être spécialiste du droit de la famille. Nous nous occupons de plusieurs procédures en rapport avec l’organisation de la famille : divorce ou séparation de corps, autorité parentale…

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Louis : C’est un métier très gratifiant car on a la possibilité d’améliorer l’organisation d’une famille et ainsi résoudre de nombreux problèmes.

Gabriel : J’aime lorsque mes solutions sont considérées acceptables par toutes les parties.

Adèle : J’aime me consacrer aux questions de garde d’enfant et veiller à leur bien être.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Louis : C’est un métier très éprouvant selon les affaires et nous devons constamment nous efforcer à rester diplomate et indulgent même devant des situations dramatiques.

Gabriel : C’est un métier très fort émotionnellement surtout face à certaines situations. Il m’arrive souvent de demander conseil aux juges des enfants.

Adèle : Certaines histoires qui impliquent des enfants me touchent énormément. Cependant, il faut avoir la capacité de les gérer, ce qui demande donc une grande force de caractère.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Louis : Il faut être capable de ne pas se laisser influencer par la charge émotive dégagée de certaines affaires.

Gabriel : Il faut savoir être à l’écoute, communiquer et être indépendant.

Adèle : Le dialogue, la capacité d’écouter, disponibilité et rigueur sont pour moi les qualités indispensables pour exercer cette profession.

Quelle est la formation pour devenir juge aux affaires familiales ?

Pour devenir juge aux affaires familiales, il faut tout d’abord être titulaire d’un Master 1 en droit ou d’un diplôme d’institut d’études politiques pour ensuite être admis à l’Ecole Nationale de la Magistrature dont le cursus s’effectue en 31 mois.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Oui. L’admission à l’Ecole Nationale de la Magistrature se fait sur concours.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui, l’Ecole Nationale de la Magistrature de Bordeaux est celle qui transmet le diplôme de juge aux affaires familiales.

Quel est le salaire d’un juge aux affaires familiales ?

Le salaire d’un débutant est de 2300 € net mensuel. En fin de carrière, il est possible d’atteindre 4300 € net mensuel + primes.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Louis : Soyez fort émotionnellement car il faut souvent prendre des décisions rapidement avec de lourdes conséquences.

Gabriel : Il est primordial d’être à l’écoute et de ne pas se laisser influencer par ses émotions.

Adèle : Soyez rigoureux, indulgent et conciliateur.